Logo ={0} - Retour à l'accueil

Monument aux morts de la commune de Roullet-Saint-Estèphe, Charente, bourg de Roullet

Dossier IA16009006 réalisé en 2018

Fiche

Précision dénominationGuerre 1914-1918
Appellationsde la guerre 1914-1918
Dénominationsmonument aux morts
Aire d'étude et cantonCommunauté d'Agglomération du Grand Angoulême - Boëme-Echelle
AdresseCommune : Roullet-Saint-Estèphe
Adresse : Le Bourg
Cadastre : 2016 OE 614 Derrière l'église.
Précisions

Le monument aux morts de la commune de Roullet a été inauguré le 9 juillet 1922. Le projet a été voté par l'assemblée municipale lors de la délibération du conseil municipal du 20 février 1921. M. Borde, entrepreneur à Roullet fut en charge de réaliser ce monument. Il s'engagea à le construire pour une somme totale de 4000 francs. La commune assura cette dépense grâce à un crédit municipal de 2000 francs ainsi qu'à une souscription publique ayant réuni 2433,20 francs. La plaque gravée en marbre coûta 487,80 francs, tandis que la grille entourant le monument (aujourd'hui disparue, réalisée par M. Guichard) coûta 1500 francs.

Le monument fut placé à l'origine sur la place publique aménagée au sud de l’église sur l’emplacement de l’ancien cimetière. Celui-ci a été déplacé en 1995 plus à l’est et se situe désormais à égale distance entre l’église et le cimetière.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle , daté par source
Principale
Dates1922, daté par source
Auteur(s)Auteur : Borde (architecte)
Borde (architecte)

M. Borde a été architecte et entrepreneur au XXe siècle. Il a œuvré à Roullet (Charente) et a participé à la construction du monument aux morts de cette commune.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, entrepreneur de maçonnerie attribution par source
Auteur : Guichard (quincailler)
Guichard (quincailler)

A réalisé la grille du monument aux morts de la commune de Roullet (Charente) au XXe siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
ferronnier attribution par source

Le monument aux morts de la commune de Roullet est un monument de type funéraire, sculpté dans de la pierre de Bompart. Il est constitué par un obélisque reposant sur un socle à ressaut et un double emmarchement. La face sud est pourvue d'une plaque de marbre blanc, comportant en lettres dorées les noms des soldats morts pour la France durant la guerre 1914-1918 dans l’ordre de leur date de décès. La liste est précédée par la phrase honorifique "À nos soldats morts pour la France".

Sous la plaque, une sculpture en bas-relief présente un casque Adrian, symbole du Poilu, encadré de rameaux de chêne et d’olivier formant couronne.

Sur la face est, une plaque a été rajoutée à postériori afin d'honorer les soldats tombés lors du deuxième conflit mondial.

Les deux autres faces sont laissées vierges.

Techniquessculpture
Représentationscasque, chêne, olivier, rameau
Statut de la propriétépropriété de la commune
Protections

Annexes

  • Le monument aux morts de la commune de Roullet-Saint-Estèphe, Roullet, inscriptions.

    Face sud.

    (sur plaque) À nos soldats morts pour la France.

    BRETENOUX Jean août 1914 ; BOILEVIN Gustave août 1914 ; BILLARD Amédée août 1914 ; LEPROUX Alphonse août 1914 ; VIAUX Désiré août 1914 ; LINEE Raoul Sept 1914 ; RAPINET Anatole Sept 1914 ; MILLAN Armand Sept 1914 ; ROY Gaston Oct 1914 ; BARBUT Georges Oct 1914 ; GUESDON Henri Oct 1914 ; DEXMIER Daniel Dec 1914 ; SELLIER Anatoli Mars 1915 ; HERBRETAUD Joseph Mars 1915 ; MONCEYRON André Mars 1915 ; TAILLEFERE Alexandre Avril 1915 ; BROUILLET René Avril 1915 ; BROUILLET Emile Mai 1915 ; BOUYAT Henri Juin 1915 ; GIAT Georges Sept 1915 ; MANDON Jean Sept 1915 ; TEXIER Adhémar Sept 1915 ; DESCHAMP René Sept 1915 ; LAPOUMEROULIE Jean Oct 1915 ; VALETTE Marc Oct 1915 ; CLERC Valentin Nov 1915 ; BOUILLI Georges Dec 1915 ; DAVID Daniel Dec 1915 ; JAULIN Maurice Dec 1915 ; ROTURIER Albert Fev 1916 ; ACHAP Ernest Juil 1916 BARRAUD Rémy Sept 1916 ; MAUFRAS Roger Oct 1916 ; GACON Emile Nov 1916 ; DE TERRASSON DE MONTLEAU Gaël Avril 1917 ; AUPETIT Georges Mars 1918 ; DIARD Delphin Mars 1918 ; MALVILLE Arthur Mars 1918 ; VOUDON Jean Dec 1918 ; BERTHON Daniel Oct 1919 ; JACQUEMAIN Camille Dec 1919.

    Face est.

    (sur petite plaque) 1939-1945

    Emile FORESTAS 13-4-1941 ; Fernand SENELIER 4-3-1945 ; Jean TERRADE 14-5-1944 ; Maurice CLAUZURE 9-5-1945 ; Jean MALAVOY 13-2-1945 ; Marc MESNARD 5-1-1944 ; Félix GELIX 8-3-1944 ; Jean GEOFFROY 29-3-1945.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Séance du 20 février 1921. Délibération du conseil municipal de Roullet (Charente).

    1921, 20 février. Examen et lecture du devis et plan réalisé par M. Borde, qui s'engage à réaliser le monument aux morts de la commune pour une somme de 4000 francs. "Cette somme est couverte par une somme de 2000 francs votée par le conseil municipal et par le montant d'une souscription faite dans la commune à ce sujet et qui a produit 2433,20 francs, soit un total de 4433,20 francs". La plaque de marbre gravée a déjà été achetée pour une somme de 487,20 francs et le conseil municipal projette l'achat d'une grille qui entourera le monument. Le conseil municipal accepte le plan et le devis. Il décide de l'emplacement du monument : "sur la place publique située entre le cimetière et l'église".

    Archives municipales, Roullet-Saint-Estèphe
  • 1921-1922, le monument aux morts de la commune de Roullet.

    1921, 20 février. Détail des travaux établi par M. Borde, architecte et entrepreneur à Roullet, concernant le monument aux morts de la commune. L'entrepreneur prévoit d'effectuer, selon son plan le terrassement et enlèvement des terres. Ce volume de 5m3 sera bétonné. Le monument sera réalisé en pierre de Bompart et un entourage est prévu afin de pouvoir recevoir une grille.

    1921, 4 mars. Document interne à la mairie de Roullet annonçant l'envoi du projet du monument aux morts à la préfecture de la Charente. Le dossier comporte le plan (non présent dans le dossier) et devis du monument ainsi que la délibération du conseil municipal actant le vote du projet.

    1921, 28 avril. Courrier du maire de Roullet au préfet de la Charente qui fait part du marché passé entre M. Borde et la mairie concernant le monument aux morts. Le maire demande une approbation préfectorale "dans le plus bref délai possible".

    1921, 4 août. "Extrait du registre des délibérations du conseil municipal". Le monument aux morts est "presque terminé" et le conseil municipal vote à l'unanimité "l'entourage n°2 au prix de 1500 francs" ainsi qu'un motif de sculpture à réaliser à l'emplacement laissé vide par l'entrepreneur sur le monument. Le conseil décide de faire sculpter une "double palme et casque". Le montant de la dépense sera pris sur le budget additionnel de 6000 francs de 1921.

    1921, 20 août. "Bordereau de pièces adressées à Monsieur le Maire à Roullet" par la préfecture de la Charente. Deux documents sont envoyés : la copie approuvée de la délibération du conseil municipal du 4 août 1921, "décidant l'exécution d'un entourage et d'un motif au monument". La dépense est assurée par le crédit de 6000 francs inscrit au budget additionnel de 1921. Est également joint un croquis approuvé (non présent dans le dossier).

    1922, 21 février. "Bordereau de pièces adressées à Monsieur le Maire de Roullet". Deux pièces sont envoyées : l'approbation du marché entre le maire de Roullet et M. Guichard, "quincailler pour la fourniture et la pose d'une grille d'entourage [...] moyennant la somme de 1500 francs" (le marché n'est pas présent dans le dossier archivé) ainsi que la copie approuvée de la "délibération du conseil municipal de Roullet du 4 août 1921 décidant l'érection du monument".

    1922, 17 février. "Extrait du registre des délibérations du conseil municipal". Le budget de 6000 francs, déjà voté au budget additionnel de 1921 pour l'érection du monument aux morts, est "attribué à titre de subvention au comité chargé de l'érection de ce monument".

    Archives départementales de la Charente, Angoulême : 4 T 325
Documents figurés
  • Carte postale ancienne montrant l'église romane du XIIe siècle ainsi que le monument aux morts de la commune, à son emplacement d'origine. Il est entouré par une grille, aujourd'hui disparue.

    Archives départementales de la Charente, Angoulême : 11 FI 287 006

Liens web

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Communauté d'Agglomération de GrandAngoulême (c) Communauté d'Agglomération de GrandAngoulême - Seguin Sarah - Pays d'art et d'histoire de l'Angoumois / GrandAngoulême
Pays d'art et d'histoire de l'Angoumois / GrandAngoulême
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.