Logo ={0} - Retour à l'accueil

Monument aux morts à Juillaguet

Dossier IA16008691 réalisé en 2008

Fiche

Dénominationsmonument aux morts
Aire d'étude et cantonRégion Poitou-Charentes - Villebois-Lavalette
AdresseCommune : Juillaguet
Lieu-dit : La Treille
Cadastre : 2015 C 286

L’érection du monument aux morts de Juillaguet à été décidée en 1920. Il est validé par la préfecture le 10 septembre 1920, avec une demande à la municipalité de faire connaître si le monument où doit être accolé le bas-relief est un édifice existant, et le cas échéant lequel, en produisant un dessin d'ensemble. La commune passe un marché de gré à gré avec l'entrepreneur le 25 novembre 1920.

Les fonds utilisés pour payer le devis sont issus d'un premier crédit porté au budget supplémentaire de 1800 francs, ainsi que d'une souscription de 1050 francs. Au début de l'année 1920, le maire de Juillaguet fait une demande personnelle au Président de la République Française pour obtenir une subvention supplémentaire. En ce qui concerne les subventions de l’État, elles sont calculées en fonction du nombre d'enfants de Juillaguet morts pour la Patrie, soit 16 morts.

Ce monument se résume à un bas-relief placé sur la façade principale de la mairie.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle
Dates1921, daté par source
Auteur(s)Auteur : Maubert Louis
Maubert Louis (18/05/1875 - 25/03/1949)

Sculpteur-statuaire à Nice, " chevalier de la légion d'honneur, membre de la société des artistes français " (photo-carte du monument de Brétigny-sur-Orge pour le monument de Germignac). Son modèle de France, qui a connu un grand succès dans toute la France, se trouve à Paizay-Naudouin-Embourie et à Juillaguet en Charente, ainsi qu'à Germignac en Charente-Maritime. Ce modèle se trouve aussi à Brétigny-sur-Orge (91), Chalautre-la-Petite (77), Clion (36), Dampierre-lès-Conflans (70), Escragnolles (06), Lemé (02), Montaigu-de-Quercy (82), Noyers-sur-Jabron (04), Opio (06), Pierrelatte (26), Pleudihen-sur-Rance (22), Puybegon (81), Saint-André-de-la-Roche (06), Saint-Cyr-l'École (78), Saint-Étienne-de-Boulogne (07), Vielle-Aure (65)...


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur attribution par source

Le monument est apposé sur la façade orientale de la mairie.

Ce relief a été commandé à l'atelier du statuaire Louis Maubert, membre de la société des artistes français. L'allégorie de la République, coiffée d'une couronne de laurier et chaussée de sandales, est représentée debout, de dos contre la large stèle qui sert de support au monument. La tête est représentée de profil, tournée vers sa main droite qui tient une épée et une palme. Elle porte un bouquet de feuillage de laurier et de chêne au bout de son bras gauche étendu au-dessus de la liste des morts de la commune. La palme est surmontée de la devise Liberté.

Ce modèle, qui a connu un grand succès dans toute la France, se trouve à Paizay-Naudouin-Embourie et à Juillaguet en Charente, ainsi qu'à Germignac en Charente-Maritime. Ce modèle se trouve aussi à Brétigny-sur-Orge (91), Chalautre-la-Petite (77), Clion (36), Dampierre-lès-Conflans (70), Escragnolles (06), Lemé (02), Montaigu-de-Quercy (82), Noyers-sur-Jabron (04), Opio (06), Pierrelatte (26), Pleudihen-sur-Rance (22), Puybegon (81), Saint-André-de-la-Roche (06), Saint-Cyr-l'École (78), Saint-Étienne-de-Boulogne (07), Vielle-Aure (65)...

Mursmarbre pierre de taille
Techniquessculpture
Représentationsfigure allégorique profane, femme, couronne végétale, épée, rameau, palme, laurier, chêne
Statut de la propriétépropriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • 1919-1920. Monument aux morts de Juillaguet

    1920, 10 septembre : évaluation par la commission d'évaluation artistique de la demande de monument aux morts de la guerre pour la commune de Juillaguet.

    Archives départementales de la Charente, Angoulême : 9 T 141 prov, Commission pour examen des monuments aux morts de la guerre en Charente
  • 1920-1921 : monument aux morts de Juillaguet.

    1920, 10 avril : lettre du chef adjoint du cabinet du Président de la République au préfet, mentionnant une demande de contribution au président de la République de la part du maire de Juillaguet.

    1920, 14 mai : lettre du préfet de la Charente au maire de Juillaguet demandant l'importance de la dépense prévue et des ressources mises en œuvre pour la construction de ce monument.

    1920, 16 août : demande du nombre de morts pour faire le calcul des subventions.

    1920, 23 août : lettre du maire de Juillaguet au préfet, l'informant du nombre d'enfants morts pour la patrie, nombre qui s’élève à 16.

    1920, 17 septembre : lettre du préfet au maire, demandant de fournir les documents nécessaires pour faire la demande du décret d’approbation, ainsi qu'un calcul des subventions demandées s'il y a lieu.

    1920, 18 novembre : lettre au maire de Juillaguet demandant les documents nécessaires pour provoquer le décret d'approbation réglementaire pour le monument aux morts pour la France.

    1921, 28 février : relance au maire de Juillaguet pour l'obtention des documents nécessaires pour provoquer le décret d’approbation.

    1921, 4 mars : lettre du maire de Juillaguet au préfet lui transmettant la délibération du traité de gré à gré avec l'entrepreneur daté du 25 novembre 1920, mentionnant une volonté de payement avant la fin des travaux.

    1921, 9 mars : lettre du maire de la commune de Juillaguet au préfet, mentionnant l'emplacement du monument aux morts sur la façade principale de la mairie.

    1921, 17 mars : lettre du maire de Juillaguet au préfet mentionnant que les frais de ce monument seront couvert par des fonds comprenant un crédit porté au budget supplémentaire de 1800 francs et une souscription de 1050 francs.

    Archives départementales de la Charente, Angoulême : 9 T 256 prov
Bibliographie
  • Pon-Willemsen, Charlotte. Les allégories de la République sur les monuments aux morts en Poitou-Charentes. Parcours du Patrimoine, n° 342. Geste éditions, 2008.

    p. 25
(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel - Dujardin Véronique
Dujardin Véronique

Chercheur, service Patrimoine et Inventaire


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Pon Charlotte - Jessin Juliette