Logo ={0} - Retour à l'accueil

Manoir

Dossier IA16000956 réalisé en 2003

Fiche

Parties constituantes non étudiéesgrange, logement, dépendance
Dénominationsmanoir
Aire d'étude et cantonCommunauté de communes du Confolentais - Champagne-Mouton
AdresseCommune : Turgon
Lieu-dit : le Plessy
Cadastre : 1987 A3 633, 1481

Le Plessy pouvait faire partie de la châtellenie de Turgon, mentionnée dès 1559, comme appartenant à François Pastoureau, conseiller au Parlement de Paris qui la possédait encore en 1602. Le logis peut dater de la fin du 16e siècle ou du début du 17e siècle. Le fief est acheté en 1687 par Louis-Gilles Le Maistre, également conseiller au Parlement de Paris et qui ne réside pas au Plessy. En 1770, un de ses descendants vend le Plessy avec les seigneuries de Chassiecq et de Turgon à la duchesse d'Anville, baronne de Champagne-Mouton. Ce manoir a servi d'exploitation agricole vraisemblablement depuis sa création. De nouveaux bâtiments ont été faits ou refaits au 19e siècle et des remaniements ont été apportés au 20e siècle.

Période(s)Principale : limite 16e siècle 17e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle
Auteur(s)Personnalité : Pastoureau François propriétaire attribution par source
Personnalité : Le Maistre Gilles propriétaire attribution par source
Personnalité : d'Anville propriétaire attribution par source

Le manoir est situé à 250 mètres au nord de Turgon. Le logis ancien est en bordure de rue mais la tour d'escalier carrée est sur l'élévation sur cour. La porte de la tour a un encadrement mouluré et la fenêtre de son second niveau a un appui mouluré. La fenêtre sur le corps de logis à gauche de la porte de l'escalier est moulurée et à traverse. Sur l'élévation latérale sud, en pignon, à l'étage, une fenêtre a conservé son encadrement mouluré et son grand linteau irrégulier orné d'une accolade formant fronton.

Une grange est accolée à l'élévation sur cour du logis, couverte en appentis. Parallèlement au logis et séparé par une cour se trouve une ferme bloc en longueur dont les ouvertures ont été refaites. La porte a un linteau protégé par un larmier en pierre. Au-dessus du linteau, et au centre de celui-ci, se trouvent deux trous à pigeons percés dans une dalle monolithe.

Murscalcaire moellon enduit
Toittuile creuse
Plansplan allongé
Étages1 étage carré, comble à surcroît
Couverturestoit à longs pans
appentis
Escaliersescalier demi-hors-oeuvre : escalier en vis en maçonnerie
Typologieslogement sans travée ; logement à étage à porte latérale ; ferme bloc en longueur ; grange à façade en gouttereau ; grange à façade en pignon ; logement en rez-de-chaussée à porte centrale ; logement minimal ; logement minimal ; linteau en bois protégé par un larmier en pierre
Techniquessculpture
Représentationsornement architectural accolade
Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler

Références documentaires

Bibliographie
  • Association Promotion Patrimoine. Châteaux, manoirs et logis. La Charente / dir. de recherches Pierre Dubourg-Noves. Philippe Floris, Pascal Talon. Dir. Niort : A.P.P., 1993 (Sans lieu : Aubin).

    p. 341-342
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Communauté de communes de Charente Limousine (c) Communauté de communes de Charente Limousine - Debelle Jacqueline - Dujardin Véronique
Dujardin Véronique

Chercheur, service Patrimoine et Inventaire


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.