Logo ={0} - Retour à l'accueil

Manoir dit le Logis de Passy

Dossier IA17012250 réalisé en 2006

Fiche

  • Vue du logis.
    Vue du logis.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • logement
    • mur de clôture
    • portail
    • dépendance
    • parc
    • fabrique de jardin

Dossiers de synthèse

AppellationsLogis de Passy
Parties constituantes non étudiéeslogement, mur de clôture, portail, dépendance, parc, fabrique de jardin
Dénominationsmanoir
Aire d'étude et cantonCommunauté d'Agglomération de La Rochelle
AdresseCommune : Périgny
Lieu-dit : Rompsay
Adresse : 28 avenue
Louise Pinchon
Cadastre : 2003 AA 86, 87, 88, 89

"Cette seigneurie située sur le bord d´un canal, parmi d´anciennes maisons de campagne, est l´une des plus anciennes des environs de La Rochelle. Elle est en effet mentionnée en 1200, date à laquelle elle était possédée par Gilbert Vender, maire de La Rochelle, grand chambellan d´Aliénor d´Aquitaine. A cette époque, elle était constituée de salines et de quelques vignes. La première maison seigneuriale qui semble remonter au XVème siècle fut peut-être construite par les Chaudrier.Le corps de logis comprenait une salle lambrissée dans laquelle il y avait une tapisserie sur toile, une cheminée à manteau de marbre et une petite glace, une cuisine avec un grand dressoir et six autres appartements dont quatre chambres à coucher, le haut étant composé de deux grandes chambres de maître non finies, une chambre de domestiques et des greniers, le tout bâti en octogone. Etaient comprises dans la vente « les portes et croisées vieilles ou neuves », ainsi que « les pierres en moellon et autres matériaux propres destinés à parachever la bâtisse". L´acte signalait également une chapelle. Par ses proportions modestes, Passy fait plus penser à une folie construite par un grand personnage plutôt qu´à la maison d´un particulier. La distribution intérieure, qui se fait à partir d´un grand salon octogonal placé au centre, détermine les proportions des élévations. La demeure comprend un large soubassement portant une demeure de plain-pied couverte de tuile canales, animée en son centre par un avant-corps sur trois travées plus haut d´un étage attique, terminé par un fronton triangulaire. De part et d´autre de l´avant-corps, deux niches étaient destinées à recevoir des statues. Isolée des dépendances, la demeure est précédée par un haut mur de clôture, percé par une porte cochère dont les pilastres semblent avoir été achevés après coup. Chaque côté du mur est flanqué d´une tour cylindrique à couronnement fantaisie. Elles ne sont pas mentionnées antérieurement à l´an II. Ces deux éléments marquant les privilèges nobiliaires de la maison donnent un air pittoresque à l´édifice et rappellent les fabriques des jardins à l´anglaise, très en vogue dans la région parisienne, au moment de l´édification du logis de Passy".Extrait de : Association Promotion du Patrimoine ; Châteaux, manoirs et logis « La Charente-Maritime » ; APP. ; Niort ; 1993 ; p 438.

Période(s)Principale : 18e siècle
Auteur(s)Auteur : auteur inconnu

Faute d'avoir pu accéder à la propriété, les photos récentes, dont certaines ont été fournies par le propriétaire, permettent de constater que l'ensemble a extérieurement peu évolué par rapport à la description susmentionnée. La maison noble n'a fait l'objet d'aucune destruction ou extension visible et les dépendances qui figurent sur les plans de 1811 et 1975 font aujourd'hui office de logement pour le gardien, d'ateliers et de garages. La seule évolution notable consiste en la construction d'un second portail moderne à la hauteur de l'avenue Louise Pinchon. Le portail d'origine était en effet implanté beaucoup plus près du logis, là où passait une voie aujourd'hui disparue qui reliait directement le domaine au pont, lui aussi détruit, qui débouchait de l'autre côté du cours d'eau de Rompsay à la hauteur de la maison noble du Fief. Le grand parc qui entoure la maison noble a quelque peu souffert de la tempête de 1999. Toujours doté de deux fabriques en forme de tours cylindrique, il est animé par un réseau de petits canaux. Ces derniers alimentent des bassins circulaires et déterminent une petite île à laquelle on accède par deux ponts de bois. A l'avant de la maison s'étend un jardin ordonné à la française ; moellon ; enduit ; pierre de taille ; tuile creuse ; en retrait de la voie ; parallèle à la voie ; manoir ; dépendances.

Mursenduit
moellon
pierre de taille
Toittuile creuse
Typologiesen retrait de la voie ; parallèle à la voie ; manoir ; dépendances
Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler
(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel ; (c) Communauté d'Agglomération de La Rochelle (c) Communauté d'Agglomération de La Rochelle - Cussey Yann