Logo ={0} - Retour à l'accueil

Manoir, aujourd'hui ferme

Dossier IA00045087 réalisé en 1976

Fiche

Dossiers de synthèse

Destinationsferme
Parties constituantes non étudiéescour, communs, grange, toit à porcs, puits, four, four à pain
Dénominationsmanoir
Aire d'étude et cantonArrondissement de Montmorillon - Montmorillon
AdresseCommune : Jouhet
Lieu-dit : Isse
Cadastre : 1840 A1 211 ; 1943 A1 101 [Idem en 2016]

Isse est cité parmi les propriétés de la Maison-Dieu de Montmorillon en 1639.

Un fief est figuré sur la carte de Cassini.

Des remplois sur le bâtiment oriental témoignent du passé de ce manoir transformé en ferme, comme la canonnière incluse dans le chaînage nord-ouest du mur nord et la meurtrière en remploi dans le mur ouest. L'élévation ouest conserve quelques éléments qui pourraient être restés en place de la première construction, notamment toute la moitié sud du mur, comme la porte en arc brisé ou le contrefort au centre de l'élévation. Une datation au 14e/15e siècle a été proposée par l'abbé Reix.

Sur le plan cadastral de 1840 (parcelle A1 211) se distinguent deux orientations pour les bâtiments : les bâtiments ouest et sud ont les mêmes orientations que les bâtiments actuels.

En revanche, les bâtiments au nord et au nord-ouest de la cour ont des orientations différentes. Le logis, au nord, qui pourrait correspondre à l'ancien manoir, est implanté selon un axe sud-ouest / nord-ouest, que l'on retrouve aujourd'hui dans le seul bâtiment abritant le four à pain.

Le logement avec ses chaînages et ses piédroits harpés a été reconstruit dans la deuxième moitié du 19e siècle.

Remploi
Période(s)Principale : 14e siècle, 15e siècle , (?)
Principale : 2e moitié 19e siècle
Auteur(s)Auteur : maître d'oeuvre inconnu

Le domaine de Isse se situe au nord de la commune de Jouhet, à environ 500 m à l'est de la Gartempe et 500 m au sud de la limite de la commune d'Antigny.

Du manoir primitif ne subsistent que quelques éléments en remploi et des éléments dans le mur ouest de la grange orientale.

La ferme se compose de bâtiments organisés autour d'une cour ouverte.

Le côté nord de la cour est occupé par un hangar et le logement en rez-de-chaussée avec étage de comble. Sa façade sud est ordonnancée en trois travées avec porte centrale. Un puits à margelle carrée, qui a conservé son infrastructure métallique, est plaqué presque contre la façade. Les trois assises à la base du mur sud sont légèrement plus larges que le reste du mur. La pierre d'évier est régulière et le jour qui le surmontait a été muré.

À l'est du logement, implanté selon l'orientation de l'ancien logis (voir partie historique), se trouve un petit bâtiment abritant le four à pain.

Une grande grange-étable à façade sur le mur gouttereau ouest ferme la cour du côté est. Elle conserve des éléments provenant de l'ancien manoir : porte à encadrement chanfreiné couverte d'un arc brisé, puissant contrefort, canonnière en remploi. En 1976, l'abbé Reix donne la description suivante de ce mur ouest : " À une époque récente, le mur ouest, au centre duquel s'ouvrait la porte charretière et la porte piétonne qui l'accompagnait s'est écroulé en partie, malgré un pilier boutant qui le consolidait. C'est au cours du remontage que l'on surhaussa la porte-piétonne d'une assise en pierre de taille. De même c'est à cette occasion que l'on encastra la pierre évidée formant meurtrière qui a été remontée de travers et dont la fente a été bouchée au mortier selon la fâcheuse manie des maçons qui utilisent le reste de mortier pour boucher " les trous " qui ont souvent des traces de sculptures ". Il souligne également " la qualité de certaines parties de la charpente qui montrent une recherche certaine dans le haut des piliers qui la supportent ", que nous n'avons pas pu voir en 2016.

Une bergerie remaniée ferme la cour du côté sud.

À l'ouest de la cour se trouvent deux bâtiments :

- vers le nord une bergerie, en partie remaniée, surmontée d'espaces de stockages desservis par un escalier extérieur en métal parallèle au mur est ; bien que transformée pour abriter du matériel agricole, elle a conservé ses baies en bois ;

- et au sud des toits à porcs dont les portes s'ouvrent sur un enclos.

Murscalcaire moellon enduit partiel
Toittuile creuse, tuile mécanique, tôle ondulée
Étagesrez-de-chaussée, étage de comble
Couverturestoit à longs pans
Escaliersescalier de distribution extérieur : escalier droit en charpente métallique
Typologiesferme à bâtiments dispersés ; logement à 3 travées ; grange à façade en gouttereau
État de conservationvestiges, remanié
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents figurés
  • Plan cadastral, plan d'assemblage et 28 feuilles, A. Joyaux Géomètre de première classe, Alagille géomètre secondaire, terminé en août 1840.

    Archives départementales de la Vienne, Poitiers : 4P 4990 à 4998
Bibliographie
  • RÉDET, Louis. Dictionnaire topographique du département de la Vienne [...], Paris : Imprimerie nationale, 1881. (Réédition Paris : J.-M. Williamson, 1989), 526 p.

    p. 213 Médiathèque François-Mitterrand, Poitiers : 914.463 RED
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Reix [Jean Baptiste] Florentin
Reix [Jean Baptiste] Florentin ( - 11/08/1983)
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Dujardin Véronique
Dujardin Véronique

Chercheur, service Patrimoine et Inventaire


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.