Logo ={0} - Retour à l'accueil

Manoir actuellement maison

Dossier IA79014585 réalisé en 2019

Fiche

Destinationsmaison
Parties constituantes non étudiéesjardin, cour, clôture de jardin, grange, garage, fabrique de jardin
Dénominationsmanoir
Aire d'étude et cantonCommunauté de communes du Thouarsais - Saint-Varent
AdresseCommune : Glénay
Adresse : 2 rue
du Breuil
Cadastre : 1830 F 1, 2 ; 2017 OA 495

Ce manoir construit au 18e siècle figure sur le cadastre napoléonien de 1830. Sur le plan napoléonien, les ailes sud-est et nord-ouest, de plan en L, de ce manoir se développent autour d'une cour fermée. Les ailes nord et est, ont été supprimés à la fin du 19e siècle. A l'emplacement du bâtiment est, ont été construits au début du 20e siècle, deux granges servant de garage. D'après le cadastre actuel, seul l'édifice en fond de cour ne semble pas avoir été modifié.

Période(s)Principale : 18e siècle , daté par source
Secondaire : 1er quart 20e siècle , daté par source

Ce manoir construit entre cour et jardin et clos de murs et de murets, fait face à la place principale du bourg.

Aujourd'hui de plan en U, il est composé d’une maison en fond de cour prolongée au sud-est de dépendances.

De plan rectangulaire la maison en moellon de granite enduit est couverte d'un toit à croupes en tuile creuse. Deux épis de faîtages en terre cuite et trois souches de cheminées coiffent la toiture. La façade principale orientée à l'est, est ajourée dans sa partie centrale d'une porte décorée de ferronneries en arc en anse-de-panier surmontée d'un oculus. Les façades sont ajourées de baies en arc en anse-de-panier plus petites à l'étage qu'au rez-de-chaussée.

Le bâtiment sud n’est pas visible depuis la voie publique. Accolées à celui-ci, les deux granges mitoyennes situées au sud-est sont en moellon enduit et coiffées d’un toit en tuile à deux pans. Les pignons sur cour identiques, sont ajourés d’une grande porte charretière à double battant surmontée d’une baie fenière menant au grenier. Les linteaux des ouvertures en arc surbaissé sont composés d’une alternance de pierre calcaire et de brique, tout comme les chaînages d’angles. Un lambrequin en bois décor la toiture débordante en pignon.

Une fabrique de jardin est accolée au mur de clôture nord qui longe la propriété. Elle est en brique bichrome et percée de fenêtres coulissantes. La toiture à deux pans en ardoise est en demi-croupe et est décorée de lambrequin. Deux trous d'envols sont percés sous la demi-croupe.

Mursgranite moellon enduit (?)
calcaire pierre de taille
brique enduit
Toittuile creuse
Plansplan régulier en U
Étages1 étage carré
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à plusieurs pans croupe
toit à deux pans
Escaliersescalier intérieur
Techniquesferronnerie
Précision représentations

Porte décorée de ferronnerie ; Lambrequin

Statut de la propriétépropriété d'une personne privée

Références documentaires

Bibliographie
  • Gallais, Henri. Glénay, son vieux château, son église fortifiée depuis les temps les plus reculés jusqu'à la Révolution. Niort, 1936.

    pp. 55-90 ,363- 370. Médiathèque, Thouars : Fonds Poitevin n°125
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Communauté de communes du Thouarsais (c) Communauté de communes du Thouarsais - Douski Laëtitia
Douski Laëtitia

Chargée d’Études à la Communauté de communes du Thouarsais de 2019 à


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.