Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maisons troglodytiques

Dossier IA33010655 inclus dans Hameau et port de Vitescale réalisé en 2020

Fiche

Dossiers de synthèse

Précision dénominationmaison troglodityque
Parties constituantes non étudiéesjardin
Dénominationsabri troglodytique, maison
Aire d'étude et cantonEstuaire de la Gironde (rive droite) - Bourg
AdresseCommune : Gauriac
Lieu-dit : Vitescale
Adresse : 5, 7 escalier du
Piquet
Cadastre : 1820 B2 1221, 1222, 1223, 1241, 1242, 1243 Incertitude. ; 2020 AK 226, 426, 427

Plusieurs "maisons dans le roc" sont indiquées sur le plan cadastral de 1820. Elles appartiennent à plusieurs propriétaires : Raymond Couteau (parcelle B 1221), à la veuve Pierre Raboutet (parcelle B 1222), à François Marcomble (B 1223), à la veuve Louis Tastat (B 1237), à Massicot (B 1241) et à Jean Noyés (B 1242). Il y a également deux maisons construites à flanc de falaise appartenant à Etienne Tessonneau (parcelle B 1239) et à Louis Gourdet (parcelle B 1243).

Selon les augmentations et diminutions du cadastre, plusieurs modifications sont apportées dans ce secteur au cours du 19e siècle :

-1850 : construction nouvelle d'une maison pour le compte de Louis Jouin (parcelle B 1239)

-1856 : construction nouvelle d'une maison pour le compte de la veuve Videau, puis maison convertie en bâtiment rural en 1872 au nom de Jean Videau (parcelle B 1243).

-1860 : construction nouvelle d'une maison pour la veuve Auduteau (parcelle B 1221).

Il est difficile de faire coïncider ces éléments avec les vestiges conservés.

Ces abris troglodytes sont attestés dès le 16e siècle. Les cheminées et les aménagements intérieurs conservés semblent dater du 19e siècle.

Un document daté 1855 donne quelques éléments descriptifs de cet habitat troglodytique organisé autour d'une pièce ("chambre") avec "chai", buanderie, parc à cochon et jardin.

Période(s)Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle

Plusieurs unités d'habitation sont réunies, accessibles par le chemin dit du Piquet : certaines sont entièrement troglodytiques, d'autres présentent des parties maçonnées.

Logis 1 : maison construite en pierre de taille, appuyée sur la falaise ; corniche moulurée.

Logis 2 : maison troglodytique avec placard et cheminée 19e ; entrée de carrière bouchée.

Logis 3 : maison troglodyte avec cheminée et évier.

Logis 4 : maison troglodytique baies en arc segmentaire.

Murscalcaire pierre de taille
Toittuile creuse
Étagesen rez-de-chaussée
Couvrementsroche en couvrement
Couverturestoit à un pan
TypologiesIA2

Estuaire

TRAVEEnon applicable
POSRUEautre
POSPARCen retrait
Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • Documentation complémentaire

    L’Espérance, 17 juin 1855 : Saisie immobilière, à la requête de Jean Viaud au préjudice de la dame Jeanne Nouguès, épouse du sieur Lombard, charretier, seule héritière de son oncle Jean Nouguès.

    1-Une maison composée d’une chambre, située au lieu de Vitescale, commune de Gauriac, creusée dans un rocher, ayant sa façade au midi, percée au midi d’une porte à un ventail et d’une croisée à un ventail, avec chai au derrière sous le rocher communiquant à ladite chambre par une porte sans autre ouverture ; plus au midi et sur les ruages se trouve un petit parc à cochon bâti en pierres de taille et moellons composé de deux murs sans toiture avec une porte au couchant n’ayant rien pour fermer. Confrontant le tout du levant à la maison portée sous le n° 2, du couchant à Videau, du midi par les ruages au jardin porté sous le n°4, du nord par le rocher à un sentier ; la superficie du terrain qu’occupe la maison est d’une contenance approximative de vingt centiares et se trouve portée sous le n°1241 du plan cadastral de la commune de Gauriac.

    2-Une autre maison composée aussi d’une chambre séparée de la précédente par trois mètres environ de rocher, située audit lieu de Vitescale, commune de Gauriac, également percée dans le rocher ayant sa façade au midi, laquelle est percée d’une porte à un ventail et d’une petite croisée à un ventail avec chai au derrière percée aussi dans le rocher et communiquant par une porte fermant à un ventail sans autre ouverture ; au devant de cette maison se trouve une cour renfermée par trois murs en pierre de taille et moellons, servant autrefois de boutique de forgeron ; le mur du levant mitoyen avec Jouin, celui du couchant appuyé sur le rocher séparant ladite maison d’avec celle portée au n° 1er est percé d’une porte fermant à un ventail, celui du midi percé d’une croisée n’ayant rien pour fermer, confrontant le tout du levant à Jouin, du couchant aux ruages du n°1er, du nord par le rocher à un sentier, du midi au jardin porté au n°4 ; ladite maison chai et cour occupe une superficie de terrain d’environ 20 ca portée sous le n°1241 du même plan cadastral

    3-Une pièce de terre en friche au sommet du rocher en pente au dessus des maisons et chai ci-avant désignés aux n° 1 et 2, contenant environ 95 ca et confrontant du nord à un petit sentier, du levant à Jouin et du couchant à Videau, portée sous le n°1246 du même plan cadastral

    4-Une petite pièce de terre en nature de jardin au midi des maisons ci-avant désignées aux n°1 et 2 contenant environ 75 ca, confrontant du levant à Jouin, du midi au jardin ci après porté sous le numéro 5 et aux héritiers Allard portée sous le n° 1248 du même plan cadastral

    5-Une autre pièce de terre aussi en jardin inculte, contenant approximativement 45 ca, en contrebas du jardin ci-avant désigné sous le numéro 4, confrontant du nord au tap ( ?) dudit jardin, et du midi aux héritiers Allard, portée sous le n° 1240 du même plan cadastral (…).

    La maison portée au n°1er est actuellement inhabitée et celle portée sous le numéro 2 est habitée à titre de bail verbal par Pierre Amert et Jeanne Mottard, époux, qui cultivent au même titre une partie du jardin porté au n°4, celui porté au n°3 est inculte.

    Prix : 300 francs

Références documentaires

Périodiques
  • L´ESPERANCE. Journal de l´arrondissement de Blaye, littérature, beaux-arts, commerce, agriculture et annonces, 1836-1904.

    [collection numérisée en ligne sur le site Gallica.fr : https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32768861f]

    17 juin 1855
(c) Conseil départemental de la Gironde ; (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Roux Tom-Loup - Steimer Claire