Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison

Dossier IA19000286 réalisé en 2009

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiéescour, jardin
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonCollonges-la-Rouge - Meyssac
AdresseCommune : Collonges-la-Rouge
Cadastre : 1831 C1 76 ; 2007 AI 332

Cette maison qui pourrait dater de la fin du 17e siècle, a été largement remaniée et en partie reconstruite au cours de la deuxième moitié du 19e siècle. L´examen des matrices cadastrales des propriétés bâties de 1856-1914, indique qu´elle a été convertie en bâtiment rural en 1859. Quant au chronogramme 1880 inscrit sur le linteau de la fenêtre cintrée sud, il correspond à la reconstruction de la maison qui était, d´après la tradition orale, en partie en ruine à cette époque. Elle a été restaurée au cours de la première moitié 20e siècle.

Remploi provenant deCommune : Collonges-la-Rouge
Période(s)Principale : 4e quart 17e siècle , (?)
Secondaire : 2e moitié 19e siècle
Secondaire : 1ère moitié 20e siècle
Dates1859, daté par source
1880, porte la date

Cette maison, en rez-de-chaussée surélevé, de plan régulier en L, est implantée en fond de parcelle. Sur son toit à croupes on retrouve la plupart des matériaux de couverture utilisés dans le bourg de Collonges-la-Rouge : ardoises ; tuiles plates et tuiles mécaniques. La ligne faîtière, à l´extrémité de laquelle est installé un épi de faîtage en terre cuite, est réalisée en tuile creuse. Une lucarne à fronton installée sur le versant sud éclaire le comble. Un outeau plat est percé sur le versant est. Deux souches de cheminées à mitre sont positionnées sur le toit : l´une en béton et en brique, sur le versant sud et l´autre en pierre, sur le versant ouest.

Construite majoritairement en blocage de moellons, cette maison qui était recouverte d´un enduit beige dont on aperçoit encore quelques traces sur l´élévation ouest, a conservé, sur l´élévation ouest, quelques vestiges de son appareil ancien en pierre de taille. La partie reconstruite est édifiée en moellon dressé à joints blancs.

Sur l´élévation principale sud-est, un escalier en maçonnerie, avec garde-corps en fer forgé, donne accès à un perron prolongé par un balcon qui se développe sur la totalité de la façade est.

Sur l´élévation ouest, une construction en appentis, couverte de tôles ondulées et nervurées, est adossée au mur gouttereau. Au-dessus de cette construction, deux fenêtres éclairent le premier étage. L´encadrement de celle de gauche est en brique.

L´élévation nord, qui donne sur une ancienne venelle, est la partie la plus ancienne (porte et fenêtre chanfreinées) mais également celle où l´on dénombre de nombreux remplois comme le départ d´escalier en vis qui a servi à restaurer l´escalier extérieur et dont l´origine n´a pas été identifiée. Cette élévation est également percée d´une fenêtre surmontée d´un arc en accolade avec appui saillant en remploi, en-dessous duquel on remarque une pierre d´évier en saillie.

L´accès à la cave se faisait à l'origine par l´extérieur depuis la venelle nord, par une porte surmontée d´un linteau monolithe aujourd'hui en partie enterrée du fait du nivellement du sol.

Mursgrès moellon enduit partiel
grès pierre de taille
brique
béton

Toitardoise, tuile plate, tuile mécanique, tuile creuse, tôle ondulée, tôle nervurée
Plansplan régulier en L
Étagessous-sol, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré
Couvrementsvoûte en berceau
Couverturescroupe
Escaliersescalier de distribution extérieur : escalier droit en maçonnerie
Typologiesmaison en rez-de-chaussée surélevé
État de conservationremanié, restauré
Techniquessculpture
Représentationschronogramme cartouche
Précision représentations

1880.

Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Corrèze. Série P ; 3P : 57. Plan cadastral [COPIE]. sections – 5 feuilles, 1831. Etats de sections. Matrices des propriétés bâties et non bâties (1856-1914).

    Archives départementales de la Corrèze, Tulle : 3p 57 2 à 4
(c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel (c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel ; (c) Ville de Collonges-la-Rouge (c) Ville de Collonges-la-Rouge - Brahim-Giry Agnès
Brahim-Giry Agnès

Chercheur SRI Limousin (2007-2016) - Responsable de l'Unité Études et Ressources documentaires, site de Limoges (2016-2017 ) - Responsable de l'Unité Recherche-Photographie, Limoges-Poitiers (2017-


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.