Copyright
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
  • (c) Conseil départemental de la Gironde

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive droite)
  • Commune Blaye
  • Adresse 14 rue Brun
  • Cadastre 1832 B2 1141 Recomposition parcellaire. ; 2017 AR 291
  • Dénominations
    maison
  • Parties constituantes non étudiées
    cour, mur de clôture

Le plan cadastral de 1832 montre 2 bâtiments séparés par une cour rectangulaire à cet angle de l'îlot. Avec d'autres parcelles situées de l'autre côté de la rue, cet ensemble appartient alors à l'architecte André David, encore mentionné dans la matrice cadastrale pour une reconstruction intervenue vers 1840.

Sa fille Mathilde David apparaît ensuite comme propriétaire : le registre des augmentations et diminutions signale divers travaux pour son compte à partir de 1864, dont un chantier en 1873-1875 qui peut correspondre à la reconstruction de cette demeure, ainsi que celle des maisons jumelles à l'angle de l'îlot.

La vente de la maison avec caves, mansardes, cour et jardin, ainsi que du mobilier ayant appartenu à Mathilde David, intervient peu après sa mort, en 1892.

  • Période(s)
    • Principale : 3e quart 19e siècle
    • Principale : 4e quart 19e siècle

La demeure est enclavée dans l'îlot, précédée d'une cour séparée de la rue par un mur de clôture. Une ancienne porte de ce mur est condamnée, la porte actuelle en arc segmentaire est décorée d'un rouleau d'archivolte à crossettes. Le mur de la maison mitoyenne, à droite de l'entrée et donnant sur la cour, est orné de 2 oculus aveugles encadrant une niche.

La façade de 3 travées sur cour est en moellon avec chaînes d'angle et encadrements de baies harpés ; l'enduit a été supprimé. Le rez-de-chaussée, surélevé sur une cave en soubassement, est desservi par un escalier extérieur. Les ouvertures de ce niveau sont à plate-bande délardées en arc segmentaire, avec rouleau d'archivolte prolongé par un cordon régnant (comme pour les maisons jumelles à l'angle de l'îlot).

L'étage de comble, aménagé sous le toit à brisis en ardoise avec terrasson en tuile creuse, est éclairé en façade de 3 lucarnes cintrées à oreilles, et de 2 lucarnes sur l'arrière. Les élévations latérales et postérieure sont enduites.

  • Murs
    • calcaire moellon enduit
  • Toits
    ardoise, tuile creuse
  • Étages
    étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, étage de comble
  • Élévations extérieures
    élévation à travées
  • Couvertures
    • toit à longs pans brisés
  • Escaliers
    • escalier de distribution extérieur : escalier droit en maçonnerie
  • Techniques
    • sculpture
  • Représentations
    • Vierge
  • Précision représentations

    La niche dans le mur mitoyen est garnie d'une statue de la Vierge.

  • Statut de la propriété
    propriété privée

Documents d'archives

  • Matrice cadastrale et états de sections, 1834-1973.

    Archives départementales de la Gironde, Bordeaux : 3 P 58/8-18
  • Bureau de Blaye, table des acquéreurs et nouveaux possesseurs, volume 31 (1860-1864).

    Archives départementales de la Gironde, Bordeaux : 3 Q 9343
    Fol. 52.
  • Matrice cadastrale, registre des augmentations et diminutions, 1836-fin du 19e siècle.

    Archives municipales, Blaye : non coté.

Périodiques

  • L´ESPERANCE. Journal de l´arrondissement de Blaye, littérature, beaux-arts, commerce, agriculture et annonces, 1836-1904.

    [collection numérisée en ligne sur le site Gallica.fr : https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32768861f]

    5 avril 1891, p. 5 ; 13 mars 1892, p. 3 ; 17 avril 1892, p. 4 ; 24 avril 1892, p. 4.

Annexes

  • Annonces de la vente de la maison David, 1891-1892
Date d'enquête 2011 ; Dernière mise à jour en 2017
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
(c) Conseil départemental de la Gironde