Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison

Dossier IA19000276 réalisé en 2009

Fiche

Dossiers de synthèse

Destinationsmaison
Parties constituantes non étudiéesjardin
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonCollonges-la-Rouge - Meyssac
AdresseCommune : Collonges-la-Rouge
Cadastre : 1831 C1 162, 163 ; 2007 AI 166

Cet ensemble de deux maisons mitoyennes date de la fin du 16e siècle ou du début du 17e siècle. La date 1734 inscrite dans un cartouche pourrait correspondre à une première période de remaniement, mais nous n´avons aucune trace ni dans les sources écrites ni dans l´architecture de l´édifice. L´examen du plan napoléonien de 1831, indique qu´à cette époque, il s´agissait encore de deux corps de bâtiments indépendants, avec, semble-t-il, deux entrées l´une l´ouest et l´autre à l´est. Au début du 20e siècle, les deux maisons ont été réunies pour n´en faire plus qu´une. A cette occasion, les parties nord et nord-ouest de l´édifice ont été partiellement reconstruites, la toiture a été entièrement refaite et rehaussée et de nombreuses ouvertures ont été murées, notamment sur l´élévation ouest.

Période(s)Principale : limite 16e siècle 17e siècle
Secondaire : 1er quart 18e siècle
Secondaire : 19e siècle
Secondaire : 1er quart 20e siècle
Dates1734, porte la date

Cette maison de plan rectangulaire régulier, en rez-de-chaussée surélevé, est implantée le long de la rue qui mène à la rue Noire. Le toit à croupes et à solives débordantes, sur la partie sud-ouest, est couvert de tuiles plates. Une souche de cheminée à mitre est positionnée au milieu de la ligne faîtière. Seul un outeau plat, permettant d´aérer le comble, subsiste sur la croupe sud. Les autres, placés sur le versant est, ont été remplacés par des fenêtres de toit contemporaines.

Aujourd'hui, la maison présente une maçonnerie en blocage de moellons de grès. Cependant, elle a conservé, dans ses parties les plus anciennes (élévation ouest et encadrement de baies), les vestiges d´un appareil en pierre de taille ainsi que des traces d´enduit. Les parties reconstruites présentent un appareil de moellons de grès à joints de ciment.

Le plus ancien élément architectural qui subsiste se résume à une porte chanfreinée en arc brisé située sous le perron de l´élévation est, sur jardin. L´élévation ouest, très composite, est aujourd'hui quasiment aveugle. Cependant, elle offre une bonne lecture des remaniements successifs : condamnation d´une baie et d´une ancienne porte d´entrée à imposte surmontée d´un linteau en bois ; traces d´arrachement et de reprises de maçonnerie ; rehaussement de la toiture.

L´élévation principale ouest est ajourée de trois fenêtres droites à feuillures. Sur celle du milieu, on remarque, à gauche de l´encadrement, l´inscription de la date 1734, sculptée dans un cartouche. On note également la présence d´une statuette de la Vierge (sans doute en plâtre) logée dans une petite niche rectangulaire creusée dans une pierre taillée.

Aujourd'hui, on accède à la maison par un escalier droit en maçonnerie qui mène à un perron en pierre couvert par l'avancée de l´avant-toit formant un auvent.

Mursgrès moellon enduit partiel
grès pierre de taille
brique
Toittuile plate
Plansplan rectangulaire régulier
Étagesétage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré
Couverturescroupe
Escaliersescalier de distribution extérieur : escalier droit en maçonnerie
Typologiesmaison en rez-de-chaussée surélevé
État de conservationrestauré
Techniquessculpture
Représentationschronogramme cartouche
Précision représentations

1734 inscrit dans un cartouche.

Statut de la propriétépropriété privée
(c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel (c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel ; (c) Ville de Collonges-la-Rouge (c) Ville de Collonges-la-Rouge - Brahim-Giry Agnès
Brahim-Giry Agnès

Chercheur SRI Limousin (2007-2016) - Responsable de l'Unité Études et Ressources documentaires, site de Limoges (2016-2017 ) - Responsable de l'Unité Recherche-Photographie, Limoges-Poitiers (2017-


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.