Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison

Dossier IA19000316 réalisé en 2009

Fiche

Dossiers de synthèse

Genrede vigneron
Parties constituantes non étudiéesresserre, jardin
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonCollonges-la-Rouge - Meyssac
AdresseCommune : Collonges-la-Rouge
Lieu-dit : le Faure
Cadastre : 1831 C1 225, 228 ; 2007 AI 105

Cette maison est le résultat de la réunion, au cours de la seconde moitié du 19e siècle, de deux maisons datant, pour les parties les plus anciennes, du 17e siècle (cf. fig.1 plan du cadastre de 1831, parcelles n°228 et 225). Très remaniée au 19e siècle, cette maison présente des traces de reprises de maçonnerie sur le mur-pignon nord qui a été en partie reconstruit et ajouré d´une porte, chanfreinée, en arc brisé, sans doute en remploi. Par ailleurs, les garde-corps en fer forgé des escaliers extérieurs ont été refaits dans le style néo Louis XIII. Elle a ensuite été restaurée et les toitures ont été refaites au cours de la seconde moitié du 20e siècle.

Remploi provenant deCommune : Collonges-la-Rouge
Période(s)Principale : 17e siècle
Principale : 2e moitié 19e siècle
Secondaire : 2e moitié 20e siècle

Cette maison, de type "vigneronne", en rez-de-chaussée surélevé, de plan rectangulaire régulier, est implantée en bordure de route de sorte à former, avec la maison mitoyenne voisine, un front continu le long de la rue qui traverse le faubourg du Faure.

Son toit à longs pans est couvert d´ardoises, mais des lauzes de grès ont été conservées sur les coyaux. Deux souches de cheminées à mitre sont positionnées sur les pignons nord et sud. Le comble est éclairé, à l´est, par une lucarne à croupe et est aéré, à l´est et à l´ouest, par des outeaux plats.

La maison est construite en moyen appareil de moellons dressés et en blocage de moellons de calcaire et de grès. Cependant une partie de la maçonnerie ancienne, en pierre de taille, subsiste sur le mur-pignon nord où des traces d´un ancien enduit blanc sont également encore visibles.

Sur l´élévation principale, est, la présence de deux escaliers droits, avec garde-corps en fer forgé, rappelle que cette maison est le fruit de la réunion de deux maisons en rez-de-chaussée surélevé. L´élévation postérieure ouest présente deux travées d´ouvertures composées de fenêtres droites à feuillures, avec contrevents en bois. Une construction, sorte de resserre, est adossée à ce mur gouttereau ouest. Cette maison est sans doute construite sur une cave (peut-être voûtée) mais qui n´a pas été visitée lors de l´enquête.

Mursgrès moellon enduit partiel
calcaire moellon
grès pierre de taille
Toitardoise, grès en couverture
Plansplan rectangulaire régulier
Étagessous-sol, étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
Escaliersescalier de distribution extérieur : escalier droit en maçonnerie
Typologiesmaison en rez-de-chaussée surélevé
État de conservationremanié, restauré
Statut de la propriétépropriété privée
(c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel (c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel ; (c) Ville de Collonges-la-Rouge (c) Ville de Collonges-la-Rouge - Brahim-Giry Agnès
Brahim-Giry Agnès

Chercheur SRI Limousin (2007-2016) - Responsable de l'Unité Études et Ressources documentaires, site de Limoges (2016-2017 ) - Responsable de l'Unité Recherche-Photographie, Limoges-Poitiers (2017-


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.