Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison

Dossier IA24003035 réalisé en 2014

Fiche

Dossiers de synthèse

Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonMonpazier (commune) - Monpazier
AdresseCommune : Monpazier
Adresse : 2 rue, Saint-Joseph, 14 rue de
l'Ormeau-du-Pont
Cadastre : 1845 SU 264, 273 ; 1986 AC 202 à 206, 470, 482

Cette vaste demeure du 18e siècle a probablement été construite pour une famille de négociants et notables de Monpazier, les Perry, dont une partie de la correspondance conservée aux archives départementales de la Gironde relate les échanges commerciaux entretenus avec des marchands de Bordeaux et La Rochelle. De cette époque subsistent ses façades côté rue et jardin, percée de grandes fenêtres à arc segmentaires en travées, mais aussi les aménagements intérieurs tels que le grand escalier ou les pièces décorées de lambris. Lors de l'établissement du cadastre de 1845, l'édifice est toujours la propriété d'un membre de la famille Perry, notaire à Monpazier. La maison est alors accompagnée de communs au nord, ainsi qu'au sud, ayant rogné sur les anciennes possessions de la maison de charité voisine.

Période(s)Principale : 18e siècle
Secondaire : 19e siècle

L'édifice est implanté dans un secteur de la bastide où aucun caractère du lotissement médiéval n'est visible ; la maison, un bâtiment au plan en L séparé de la rue Saint-Joseph par une cour intérieure à laquelle on accède par un grand portail, ne respecte pas la trame parcellaire médiévale et n'est bordée d'aucune androne. Elle est environnée d'un vaste jardin qui s'étend jusqu'au front est de la bastide.

Les façades sont percées de grandes fenêtres à arc segmentaires, organisées en travées. A l'intérieur, l'aile sud conserve un bel escalier en bois à plusieurs volées et un salon aux murs recouverts de lambris peints. Les communs sud consistent en un long bâtiment très étroit qui dût principalement servir de remise.

Murscalcaire moellon
Toittuile creuse
Étagessous-sol, 1 étage carré, comble à surcroît
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans croupe
Escaliersescalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours sans jour en charpente

La maison, qui mériterait une étude plus poussée et probablement des mesures de conservations adéquates, illustre le développement dans la bastide, au 18e siècle, de vastes demeures totalement affranchies de l'urbanisme planifié du Moyen Âge.

Statut de la propriétépropriété d'une personne privée
Intérêt de l'œuvreà étudier
Éléments remarquablesescalier, lambris de couvrement
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Commune de Monpazier - Quost Baptiste