Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison

Dossier IA19000291 réalisé en 2009

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiéesjardin, resserre
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonCollonges-la-Rouge - Meyssac
AdresseCommune : Collonges-la-Rouge
Adresse : rue de la
Barrière
Cadastre : 1831 C1 49 ; 2007 AI 228 ; 229

Cette maison, dont l´origine remonte probablement à la limite des 15e-16e siècles, a été largement remaniée au cours des siècles. Les croisées, de l´élévation principale est, ont été percées au 17e siècle et les ouvertures de l´élévation ouest semblent dater du 18e siècle. La comparaison du plan cadastral de 1831 avec celui de 2007 indique que le volume de cette maison a été réduit dans sa partie sud, de sorte à transformer son plan initial en L en plan rectangulaire régulier. Les vestiges d´un piédroit de porte chanfreiné se prolongeant par le départ d´un arc, les traces d´arrachement visibles sur le mur-pignon sud et la modification du versant ouest de la toiture témoignent d´ailleurs de ces remaniements. D´après la tradition locale, cette maison aurait été transformée en café à la fin du 19e siècle et aurait, dans le même temps, servi d´entrepôt de carburant pour les lampes à pétrole. Cependant, à ce jour, aucun document ne vient étayer cette hypothèse. Au cours de la seconde moitié du 20e siècle, cette maison a été restaurée et une petite resserre, couverte d´un toit à un pan, a été construite à l´angle sud-ouest.

Période(s)Principale : limite 15e siècle 16e siècle
Secondaire : 17e siècle
Secondaire : 18e siècle
Secondaire : 19e siècle
Secondaire : 2e moitié 20e siècle

Cette maison, à un étage carré, est implantée le long de la rue de la Barrière. Son toit à longs pans, à égouts retroussés, est couvert de tuiles mécaniques. Quelques lauzes de grès sont conservées sur le pignon couvert sud. Deux lucarnes rampantes sont installées sur le versant ouest. D´imposantes souches de cheminées en pierre sont positionnées sur les pignons nord et sud. Cette maison est construite en moellon de grès. L´élévation est a conservé une grande partie de son enduit beige avec lequel elle était entièrement enduite. L´élévation principale est, sur rue, présente une porte d´entrée encadrée de deux tores à profil demi-circulaire, l´un se terminant par un arc en berceau et l´autre par un arc chantourné. Elle est précédée d´un emmarchement, à trois degrés, positionné sur un trottoir en pierre, construit devant la maison. Cette élévation est divisée en deux registres par un cordon régnant mouluré servant d´appui aux croisées (restaurées) du premier étage. L´élévation ouest, sur jardin, est également composée de deux travées de deux ouvertures chacune. Trois d´entre elles présentent des linteaux droits à clef passante. L´accès à la cave se fait par un escalier extérieur, en maçonnerie, adossé à la façade sur rue. Il mène à une porte surmontée d´un linteau en bâtière orné d´un arc en accolade.

Mursgrès
enduit
moellon
Toittuile mécanique, grès en couverture
Plansplan rectangulaire régulier
Étagessous-sol, 1 étage carré
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
toit à un pan
pignon découvert
Escaliersescalier de distribution extérieur : escalier droit en maçonnerie
Typologiesmaison à un étage
État de conservationremanié, restauré
Techniquessculpture
Représentationsaccolade
Statut de la propriétépropriété privée
(c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel (c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel ; (c) Ville de Collonges-la-Rouge (c) Ville de Collonges-la-Rouge - Brahim-Giry Agnès
Brahim-Giry Agnès

Chercheur SRI Limousin (2007-2016) - Responsable de l'Unité Études et Ressources documentaires, site de Limoges (2016-2017 ) - Responsable de l'Unité Recherche-Photographie, Limoges-Poitiers (2017-


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.