Dossier IA17006359 | Réalisé par ;
Lhuissier Nathalie
Lhuissier Nathalie

Chargée de mission entre 2004 et 2018.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Maison, puis École mixte et Mairie, puis École maternelle et primaire
Auteur
Lhuissier Nathalie
Lhuissier Nathalie

Chargée de mission entre 2004 et 2018.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Copyright

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Vals de Saintonge Communauté - Saint-Savinien
  • Commune Les Nouillers
  • Adresse 6 rue des Ecoles
  • Cadastre 1995 AB 22  ; 2016 AB 24  ; 1828 A3 illisible
  • Dénominations
    maison
  • Destinations
    école, école maternelle, école primaire
  • Parties constituantes non étudiées
    préau, cour, mur de clôture, portail

Avant d’être établie à cet emplacement, l’école de Les Nouillers était située dans le bourg mais sa position exact n’est pas connue. Dans l’acte de vente à la commune d’une maison devant servir d’école, en 1848, il est dit qu’elle est située dans le bourg, touchant au nord à la route de Saint-Jean d’Angély à Rochefort, au sud à un petit chemin, à l’est à une maison et une rue et à l’ouest à une maison.

C’est en 1873 que la commune envisage un projet d’agrandissement de l’école. Dans un rapport de l’architecte en charge du projet d’aménagement d’une école et d’une mairie, il est fait mention que : « l’école actuelle est en mauvais état et insuffisante. La commune a envisagé un projet d’agrandissement, mais il n’est pas réalisable car l’école est enclavée dans des maisons. Le conseil municipal a également étudié un projet de construction, puis finalement une appropriation. La maison envisagée permettra de faire une école de premier ordre, très grande et qui accueillera les garçons et les filles ». Cette dernière, qui ne correspond en rien avec les bâtis figurés sur le plan cadastral napoléonien de 1828, est une grande demeure édifiée très certainement dans le milieu du 19e siècle, vers 1850.

Ce n’est qu’en 1876 que la commune fait appel à l’architecte Yves Robichon, qui réalise les plans d’aménagement de la maison projetée en école et en mairie. Dans l’acte de vente à la commune de la dite maison, signé en 1879, il est est stipulé que celle-ci se compose au rez-de-chaussée d’un corridor, d’une salle à manger, d’un salon, d’une cuisine, d’une chambre à coucher avec une chambre de domestiques, quatre autre petits appartements à divers usages, de lieux d’aisances, d’un vestibule sur le derrière de lequel est placé un escalier, d’un petit derrière la salle à manger et d’un bûcher derrière la cuisine. Au premier étage se situent quatre chambres à coucher […], un grand grenier derrière et un petit grenier au-dessus. Un jardin, un verger, une cour devant la maison dans laquelle se trouvent des toits à volailles, des lieux d’aisances pour les domestiques et un hangar […].

Les travaux d’aménagement de l’école et de la mairie sont confiés, en 1879, à André Guilloteau, entrepreneur. Ces travaux ont probablement débuté la même année, car dans une correspondance datée de 1880, il est fait état que ceux-ci sont terminés.

La mairie est restée à cet emplacement jusqu’au début du 20e siècle, date à laquelle elle a été transférée au centre du bourg. En effet, en 1907, la commune envisage de s’approprier l’ancien presbytère pour servir d’école de garçons et de mairie, mais l’installation d’une école de garçons est abandonné. Deux années plus tard, la municipalité décide finalement d’aménager l’ancien presbytère en mairie et en bureau de poste.

Les bâtiments situés dans la partie droite (des préaux et des salles de classe) ont été édifiés vraisemblablement dans la 2e moitié du 20e siècle.

L’école de Les Nouillers est inscrite dans le cadre d’un Regroupement Pédagogique Intercommunal (RPI) avec la commune d’Archingeay et elle accueille trois classes, de la petite section de la Maternelle au CP.

Le corps principal, le plus ancien, est une ancienne maison orientée au sud-est. Elle présente cinq travées, un solin, une corniche se prolongeant sur les faces latérales, des appuis de fenêtres moulurés au niveau de l’étage, des pleins de travées, des chaînages d’angles et des encadrements d’ouvertures harpés. D’anciennes dépendances y sont adossées en appentis. À gauche de ce corps, on trouve la cantine et, à droite, des préaux, des salles de classes, un dortoir et des bureaux. L’ensemble est établi dans une cour fermée par un mur de clôture et par un portail.

  • Murs
    • calcaire moellon enduit
  • Toits
    tuile creuse
  • Étages
    rez-de-chaussée, 1 étage carré
  • Élévations extérieures
    élévation à travées
  • Couvertures
    • toit à longs pans croupe
  • État de conservation
    bon état
  • Statut de la propriété
    propriété publique

Documents d'archives

  • 1848 ; 23 octobre : acte de vente à la commune d’une maison située au bourg pour servir d’école.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 2 O 1288
  • 1876, 23 août : plans d’appropriation d’une maison pour servir d’école de garçons et de mairie, par l’architecte Yves Robichon.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 2 O 1288
  • 1877, 26 avril : rapport sur le projet d’aménagement d’une école de garçons et d’une mairie : il est envisagé de transférer les filles dans l’école de garçons.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 2 O 1288
  • 1879, 9 juin : acte de vente à la commune de la maison devant servir d’écoles et de mairie.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 2 O 1288
  • 1879, 6 juillet : procès-verbal d’adjudication des travaux d’aménagement de l’école et de la mairie, en faveur de André Guilloteau, entrepreneur.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 2 O 1288
  • 1879, 25 août : devis et cahier des charges pour l’aménagement de l’école et de la mairie, par l’architecte Yves Robichon.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 2 O 1288
  • 1907, sans date : correspondance au sujet de l’appropriation de l’ancien presbytère pour servir de d’école de garçons et de mairie. Le projet d’installation d’une école de garçons est finalement abandonné.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 2 O 1289
  • 1909, 21 octobre : plan du projet d’aménagement de l’ancien presbytère, par l’architecte A. Ginguenaud.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 2 O 1289
Date d'enquête 2001 ; Dernière mise à jour en 2017
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
(c) Vals de Saintonge Communauté
Lhuissier Nathalie
Lhuissier Nathalie

Chargée de mission entre 2004 et 2018.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Articulation des dossiers