Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison (noble ?) puis presbytère puis poste puis maison

Dossier IA00045071 inclus dans Bourg de Jouhet réalisé en 1976

Fiche

Á rapprocher de

  • Maison
    Jouhet, le Bourg, 8, 10 rue du Petit-Ruisseau

Dossiers de synthèse

Destinationsposte, maison
Parties constituantes non étudiéescour, jardin, puits, grange
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonArrondissement de Montmorillon - Montmorillon
AdresseCommune : Jouhet
Lieu-dit : le Bourg
Adresse : 6 rue du, Petit-Ruisseau, 2 rue du
Four-à-Pain
Cadastre : 1840 H3 901, 902, 904 ; 1943 H3 508, 510 ; 2016 H3 518

Cette maison aurait été une propriété du seigneur de Moussy, qui possédait les châteaux de la Contour à Jouhet et de Boismorand à Antigny. Elle conserve de nombreux éléments permettant de proposer une datation dans le courant du 17e siècle : portes ornées d'un linteau en accolade, encadrements chanfreinés, linteaux en quart-de-rond.

Sur le plan cadastral de 1840, les bâtiments sur cour (H3 904) sont organisés comme actuellement, ainsi que la grande cour postérieure (H3 901) et la grange (H3 902), tous regroupés sur l'actuelle parcelle H3 508.

La maison de l'ancienne parcelle H3 902 est notée en diminution pour son propriétaire, M. Collin, en 1854 (convertie en servitude).

Les parcelles H 901, 901bis, 902 et 904 (maison, sol, jardin et cour) deviennent la propriété de la commune à partir de 1858 pour y installer le presbytère. Des travaux de reconstruction sont menés en 1904 sur les plans d'Alexandre Jouillat, architecte, avec un changement de contenance cadastrale en 1908 (suite à la " loi du 9 décembre 1905 " selon le registre, l'inventaire des biens de l'église a dû entraîner un nouveau calcul des surfaces), puis des restaurations en 1923 [voir annexe].

Après la Deuxième Guerre mondiale, la maison accueille l'agence postale au rez-de-chaussée et le logement du gérant de l'agence au premier étage (voir détail dans les références documentaires).

Période(s)Principale : 17e siècle
Auteur(s)Auteur : Jouillat Alexandre
Jouillat Alexandre

Entrepreneur de travaux publics puis architecte-entrepreneur à Montmorillon.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte attribution par source
Auteur : Peignon Félix
Peignon Félix

Charpentier, entrepreneur à Jouhet en 1907.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, charpentier attribution par source

Le dossier de 1976 regroupe les maisons cadastrées H3 508 (a sur le plan de 1976), 1019 et 1020 (avec escalier extérieur, b sur le plan de 1976). Pour des raisons de cohérence avec les propriétés actuelles et en raison d'un partage ancien, déjà acté sur le cadastre de 1840, elles font l'objet de deux dossiers séparés.

Le bâtiment principal se trouve en fond de cour, avec une façade à l'ouest, sur la cour, et une façade sur le jardin, à l'est, avec un dénivelé relativement important entre les deux élévations.

Les parties anciennes se lisent mieux à partir de la façade postérieure. Un escalier droit donne accès à la porte centrale, aujourd'hui semi-enterrée. Cette porte dessert l'ensemble du logement et le puits, à margelle circulaire, se trouve dans l'axe de ce couloir, sur la partie haute de la parcelle.

La porte présente un linteau en quart de rond et des piédroits chanfreinés. Elle est surmontée d'un jour à encadrement chanfreinés. Les portes intérieures donnant sur ce couloir et sur l'escalier qu'il dessert présentent toutes des éléments anciens, notamment des piédroits en quart de rond et des linteaux ornés d'accolades assez hautes et donc plutôt tardives dans le 17e siècle. Certains vantaux de porte et éléments de serrure peuvent être d'origine. À noter également la présence d'un arc en plein cintre dans le prolongement de l'escalier.

Sur la façade antérieure, à l'ouest, vers la cour, la pierre d'évier est largement débordante.

Une dépendance couverte de tuiles creuses prend place dans l'angle sud-ouest de la parcelle, à l'angle de la rue du Four-à-Pain et de la rue du Petit-Ruisseau.

Dans la cour se trouve un support de colonne avec des éléments de sculpture en remploi.

Une grange est implantée sur la même parcelle, au nord de la maison à escalier extérieur, avec un plan identique à ce qui est figuré sur le plan cadastral de 1840. Elle présente une porte charretière et un jour à encadrement en bois sur le mur gouttereau occidental.

Murspierre moellon enduit partiel
Toittuile plate
Étagessous-sol, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, étage de comble
Couverturestoit à longs pans
Escaliersescalier de distribution extérieur : escalier droit en maçonnerie
escalier intérieur : escalier tournant en charpente
Typologieslogement parallèle à la rue ; logement sur cour ; grange à façade en gouttereau
Techniquessculpture
Représentationsaccolade
Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • Nouveau presbytère de Jouhet, 1832 (Archives départementales de la Vienne, 2 O 144/4)

    Extrait du registre des délibérations du conseil municipal de la commune de Jouhet

    L'an mil huit cent trente deux et le quinze du mois d'août, à cinq heures du soir, les membres du conseil municipal de la commune de Jouhet, arrondissement de Montmorillon, département de la Vienne, réunis au lieu ordinaire des séances sous la présidence de Mr le Maire de la dite commune et préalablement convoqués par lui en vertu de l'article 23 de la loi du 21 mars 1831

    Monsieur le Préfet,

    Nous avons l'honneur de vous exposer que par actes passés devant Mr Lelarge et son confrère notaire à Saint-Savin, même arrondissement de Montmorillon, le trois septembre 1830, la commune de Jouhet a fait l'acquisition d'une maison avec ses dépendances pour servir de maison presbytérale moyennant la somme de 2500 francs payables en sept termes consécutifs avec les intérêts dont le premier a commencé en 1831 et qu'elle est autorisée à s'imposer extraordinairement de 20 centimes par franc pendant sept années pour l'acquit de la dite somme de 2500f.

    Mais que depuis la dite maison est occupée par un desservant il se serait présenté un inconvénient qui bien que prévu lors de l'acquisition se trouve plus grave qu'on ne l'avait présumé par la nouvelle disposition qui a été donnée au local. Il consiste en ce que l'extrémité de cette maison appartient du chef de son épouse au Sr Peignelin Joseph tisserand et que même s'il possède tout le dessous d'une des chambres occupées par M. le desservant ce qui est déjà incommode à cause du bruit qu'il peut faire mais la plus grande incommodité provient d'une petite fenêtre qui donne une faible clarté à ce dessous et d'où l'on peut voir et entendre tout ce qui se passe dans la cour du presbytère ce qui devient extrêmement gênant. Il paraît qu'on ne peut légalement forcer le Sr Peignelin à condamner cette fenêtre et d'ailleurs il n'en peut avoir que sur la dite cour à moins de se résigner à une obscurité complète ; sur quoi il aurait proposé de céder ce dessous à la commune moyennant qu'elle lui céderait en contre-échange une étable en écurie attenant au logement et dépendant du nouveau presbytère. Le conseil municipal considérant que bien que la dite étable ou écurie lui parût d'une valeur un peu plus considérable que le dessous qui est offert néanmoins cette perte serait compensée par l'agrément et la commodité qui en résulterait pour les desservants et que d'ailleurs la commune serait dispensée de l'entretien de la toiture, est d'avis d'adhérer à la proposition du Sr Peignelin, et vous prie, Monsieur le Préfet, d'autoriser la commune à effectuer l'échange dont est mention.

    Fait en mairie les jours, mois et au que dessus, et ont signé au registre Pierre Pascaud, Pierre Dupin, Lazare Bobiet, Delage, Jean Moreau consentant et déclare ne savoir signer, Chagnon, Silvaire Magnon, René Courtaud, Jean Delome adjoint, Giraud et nous F[rançoi]s Hélion, maire. "

  • Travaux de grosses réparations à exécuter au presbytère de Jouhet (Archives départementales de la Vienne, 2 O 144/4)

    Cahier des charges

    Les travaux mentionnés au présent devis comprennent la réfection des planches des greniers ainsi que le crépissage des murs de clôture et servitudes du presbytère de la commune de Jouhet.

    Les vieux planchers et lambourdes des greniers seront enlevés par l'entrepreneur et remplacés par des lambourdes et planchers neufs. Les bois provenant de cette démolition resteront la propriété de la commune et seront mis en dépôt au lieu indiqué par l'architecte.

    Les crépissages à faire sur les murs de clôture et servitudes devront recouvrir de 0m01 les parties les plus saillantes des moellons. On commencera par gratter, balayer et laver les maçonneries et par dégrader les joints, de manière à enlever complètement le vieux mortier adhérent à la surface.

    Le mortier se composera d'une partie de chaux en pâte et de deux parties de sable de rivière. Ces matières seront soigneusement dosées d'après les indications données par l'architecte.

    Les planchers des greniers seront assemblés à rainures et languettes.

    La chaux bâtarde à employer proviendra des fours à chaux des Combes, commune de Montmorillon.

    Le sable proviendra du lit de la rivière " La Gartempe ".

    Les bois pour lambourdes et planchers seront en sapin du nord. Ils auront les dimensions indiquées au devis.

    Le montant du cautionnement est fixé à la somme de cent soixante dix francs.

    L'adjudication sera faite suivant le mode prescrit par l'ordonnance royale du 10 mai 1829. En conséquence nul ne sera admis à concourir s'il n'a pas les qualités requises pour entreprendre les travaux et en garantir le succès.

    Les travaux énoncés au devis seront adjugés au rabais, en un seul lot, sur soumission cachetée, rédigée sur papier timbré.

    Tous les frais d'adjudication ainsi que les frais d'affiches, de timbres et d'enregistrement seront à la charge de l'entrepreneur.

    [Suivent sur trois pages l'avant-métré et le devis estimatif]

    Le présent devis s'élevant à la somme de cinq mille cinq cent cinquante francs dressé par l'architecte soussigné

    Montmorillon le 9 juin 1923 [signature illisible]

    Vu et approuvé le maire Tabuteau. "

Références documentaires

Documents d'archives
  • 1832, 15 août : délibération municipale demandant l'échange d'une chambre contre une étable avec Mr Peignelin, tisserand, pour limiter les nuisances [voir annexe].

    1904, 28 août : délibération municipale approuvant les " plans et devis dressés le 10 juillet 1904 par M. Jouillat, architecte, pour les travaux de reconstruction du presbytère " : dépense estimée à 10119,99 francs, vote d'un emprunt de 6000 francs et demande d'une subvention de 4119,99 francs à l’État.

    1906, 7 décembre : devis de travaux de restaurations à effectuer au presbytère, signé A[lexandre] Jouillat, architecte à Montmorillon, pour un total de 1361,43 francs. Approuvé par la mairie le 10 mars 1907 et par la sous-préfecture le 26 mars 1907.

    1907, 12 mai : procès-verbal d'adjudication au rabais sur soumissions cachetées pour des travaux au presbytère, sur le projet dressé par M. Jouillat architecte. Est retenu Félix Peignon, charpentier, entrepreneur à Jouhet, pour la somme de 1361,43 francs.

    1907-1937 : location du presbytère.

    1923, 9 juin : cahier des charges de grosses réparations à exécuter au presbytère, signature de l'architecte illisible [voir annexe].

    Archives départementales de la Vienne, Poitiers : 2 O 144/4
  • Jouhet, cadastre, tableau des propriétaires, augmentations et diminutions 1847-1899.

    4 P 2399 : tableau indicatif des propriétaires, des propriétés foncières et de leur contenance : sections A-H4. .

    4 P 2400-2403 : matrice des propriétés foncières

    4 P 2400 : folios 1-460, table alphabétique des propriétaires, augmentations et diminutions (1847-1870).

    4 P 2401 : folios 461-876.

    4 P 2402 : folios 877-1038, Augmentations et diminutions (1872-1914).

    4 P 2403 : matrice des propriétés bâties : cases 1-224 ; table alphabétique des propriétaires, augmentations et diminutions (1883-1899).

    4 P 4043 : matrice des propriétés bâties (minute) : cases 1-211 ; table alphabétique des propriétaires1911-1942.

    4 P 4044-4045 : matrice des propriétés non bâties (minute) 1913-1942 ; matrice des propriétés foncières.

    4 P 4044 : folios 1-500 ; table alphabétique des propriétaires ; augmentations et diminutions (1914-1942).

    4 P 4045 : Folios 501-793.

    Archives départementales de la Vienne, Poitiers : 4 P 2399-2403 ; 4 P 4043-4045
  • 1946-1964. Location de l'ancien presbytère.

    1946, 30 mai : délibération du conseil municipal pour résilier le bail (loyer annuel de 400 francs) de M. Renaud, facteur, muté à La Chapelle-Viviers, dont la femme assurait la gérance de l'agence postale ; accord pour loger gratuitement M. Georges Nibodeau, successeur de M. Renaud.

    1946, 13 juillet : demande de précision du sous-préfet concernant cette gratuité (incluse dans l'indemnité annuelle ?).

    1948, 11 avril : délibération du conseil municipal pour le renouvellement du bail de l'ancien presbytère à Jules Pagenaud, retraité, pour un loyer annuel de 2000 francs (bail signé le 28 avril 1948).

    1950, 26 novembre : délibération du conseil municipal. Augmentation du loyer annuel de M. Pagenaud, retraité, de 2000 à 6000 francs.

    1950, 18 décembre : bail entre la commune et Jules Pagenaud pour la location de l'ancien presbytère.

    1964, 19 et 25 novembre : lettre du maire de Jouhet et réponse du directeur départemental des postes et télécommunications au maire de Jouhet. Accord sur la proposition de la commune de réaménager les locaux de l'agence postale et à la demande de congés de Mme veuve Pagenaud, locataire du premier étage (trois pièces, une cuisine et deux chambres).

    Archives départementales de la Vienne, Poitiers : 601 W 366
Documents figurés
  • Plan cadastral, plan d'assemblage et 28 feuilles, A. Joyaux Géomètre de première classe, Alagille géomètre secondaire, terminé en août 1840.

    Archives départementales de la Vienne, Poitiers : 4P 4990 à 4998
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Reix [Jean Baptiste] Florentin
Reix [Jean Baptiste] Florentin ( - 11/08/1983)
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Dujardin Véronique
Dujardin Véronique

Chercheur, service Patrimoine et Inventaire


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.