Dossier d’œuvre architecture IA64002711 | Réalisé par
  • enquête thématique départementale, patrimoine thermal du massif pyrénéen (64)
Maison Latapie, puis maison Barou
Copyright
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
  • (c) Université de Pau et des Pays de l'Adour

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Pyrénées-Atlantiques
  • Commune Laruns
  • Lieu-dit Eaux-Chaudes
  • Adresse Place Henri-IV
  • Cadastre 2018 BE 22
  • Dénominations
    hôtel de voyageurs, magasin de commerce
  • Précision dénomination
    pension de voyageurs, dépôt de pain
  • Destinations
    maison

La maison Latapie occupe une partie de l'emplacement sur lequel se trouvait au moins depuis le 18e siècle la cabane Hournet - ou de Lou Hournet -, également connue auparavant comme cabane de Lespitalet, qui comprenait des logements et un traiteur ; l'autre partie étant occupée par l'actuelle maison Burgau. Ce type de construction fruste accueillait les curistes avant les bâtiments plus confortables du 19e siècle. Cette cabane apparaît ensuite dans le cadastre de 1815, où elle appartient à un dénommé Bourboutaa, puis dans l'iconographie postérieure. En 1860, Pierre Gorse représente toujours une vaste bâtisse en rez-de-chaussée, par la suite divisée en deux lots, correspondant aux propriétés Burgau et Latapie.

Des travaux, laissant momentanément cette maison avec son niveau originel, sont sans doute effectués pour Jean-Pierre Sarrailh, négociant, qui en est propriétaire en 1882 et sollicite en 1892 l'autorisation de construire un trottoir devant l'édifice. Elle apparaît dans cette configuration sur la maquette de la station de 1884. La bâtisse est alors répertoriée parmi les pensions bourgeoises et les bimbeloteries de la station. Suite au décès de Sarrailh en 1893, elle est transmise à sa veuve, née Lacazette, et à son fils Antoine, encore mineur. En 1942, elle passe aux mains de Jean Marie Alexis Latapie, retraité installé à Aucun puis aux Eaux-Chaudes, dont la maison porte encore le nom. Ce dernier fait peindre son patronyme en grand lettrage - supprimé par la suite - sur la façade principale. L'édifice est ensuite acquis par la famille Barou, qui y effectue des travaux de surélévation des combles et de réfection du toit en 1968. Il accueillait à l'époque un dépôt de pain et demeure de nos jours une résidence privée.

  • Période(s)
    • Principale : 18e siècle , (détruit)
    • Principale : 4e quart 19e siècle
    • Principale : 3e quart 20e siècle
  • Dates
    • 1968, daté par source

La maison Latapie est située entre la maison Burgau et l'ancien hôtel des Thermes, insérée entre la route nationale et la rue conduisant de l'église à la place Henri IV. Elle possède donc deux élévations sur rue, mais le dénivelé implique que son rez-de-chaussée est en soubassement à l'arrière.

Son élévation principale, aux percements irréguliers, est dotée de deux portes d'entrée, l'une ouvrant sur le vestibule, l'escalier et la cuisine avec sa cheminée ancienne, l'autre sur l'ancien dépôt de pain, transformé en salon. Les chambres se répartissent en étoile à partir du palier du premier étage. Les combles surélevés abritent un espace utilitaire particulièrement vaste et bien éclairé.

Le mode constructif du rez-de-chaussée et du premier étage correspond aux partis généralement observables aux Eaux-Chaudes au 19e siècle, mêlant pratiques vernaculaires - moellons recouverts d'enduit, encadrements de baie en pierre de taille locale - et réflexion urbaine. Le niveau des combles est, quant à lui, caractéristique des années 1960 avec l'utilisation de matériaux de série.

  • Murs
    • pierre moellon enduit
    • béton
  • Toits
    ardoise
  • Étages
    étage de soubassement, 1 étage carré, étage de comble
  • Couvertures
    • toit à longs pans
  • Escaliers
    • escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour
  • Statut de la propriété
    propriété d'une personne privée

Documents d'archives

  • Matrice cadastrale de Laruns, 1882-1905.

    Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques, Pau : 3P2/1 Laruns
  • Matrice cadastrale de Laruns, 1926-1955.

    Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques, Pau : 3P2/2 Laruns
  • Rôles des personnes qui louent les cabanes des Eaux-Chaudes pour les cures (1671,1717, 1745, 1747, 1756, 1761,1765) : registres d’entrées des cabanes (livres de recettes) pour la collecte des Eaux-Chaudes (8 registres).

    Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques, Pau : E DEPOT LARUNS GG 24
  • Permis de construire. Barou Jean. 1965-1972.

    Archives municipales, Laruns : Permis de construire n°190
  • Délibérations du conseil municipal, registre n°2, du 5 février 1888 au 19 novembre 1899.

    Archives municipales, Laruns : Registre n°2
    Délibération du 6 mars 1892.

Bibliographie

  • ARRIPE René. Ossau 1900. Le canton de Laruns. Toulouse : Laboutières, 1987.

    P. 90-92.
Date d'enquête 2018 ; Date(s) de rédaction 2018
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
(c) Université de Pau et des Pays de l'Adour
Articulation des dossiers