Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison et atelier de maréchal ferrant, actuellement maison

Dossier IA23002022 réalisé en 2011

Fiche

Genrede maréchal ferrant
Destinationsmaison
Parties constituantes non étudiéestravail à ferrer
Dénominationsmaison, atelier
Aire d'étude et cantonCommunauté de communes du Pays Dunois - Bonnat
AdresseCommune : Méasnes
Lieu-dit : les Gorces
Adresse : 3
Cadastre : 2008 AL 130

La maison était vraisemblablement l'ancien logis et l'ancien atelier d'un maréchal-ferrant, d'où la présence d'un travail à ferrer sur la propriété. L'ensemble daterait de la fin du 19e ou du début du 20e siècle. Dans le courant du 20e siècle (2e moitié du 20e siècle ?), la maison a été remaniée, des baies ont notamment été bouchées.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle , (?)
Secondaire : 2e moitié 20e siècle , (?)

Située au village des Gorces, la maison se compose vraisemblablement de l´ancien logis et de l´ancien atelier du maréchal-ferrant du village. La maison est un bâtiment de plan rectangulaire construit en moellon de granite et couvert d´un toit en double bâtière en ardoise surmonté de deux souches de cheminée en brique. Construit sur cave, il s´élève sur deux niveaux, dont un étage sous toit. L´appareil est entièrement enduit sur la façade sud mais ne l´est que partiellement sur la façade nord et les pignons est et ouest. Couronnée d´une corniche en brique qui suit la forme de la double bâtière, la façade sud compte trois ouvertures au rez-de-chaussée (une porte à imposte, une fenêtre et ce qui devait à l´origine être une porte d´atelier) et une seule à l´étage, en plein cintre. Toutes présentent des encadrements droits en brique, à l´exception de la porte d´atelier dont les encadrements sont dissimulés par l´enduit. Les deux autres ouvertures de rez-de-chaussée comportent des linteaux en arc segmentaire tandis que la baie de l´étage, en plein cintre, est surmontée d´une seconde baie, de dimension très réduite. Près de la porte d´entrée, un escalier droit descend vers l´accès à la cave. Sur la façade nord, les trois baies qui subsistent (plusieurs autres baies ayant été bouchées) ont toutes été remaniées : la baie est a probablement été agrandie et est aujourd´hui surmontée d´un linteau métallique, la baie centrale a été en partie bouchée tandis que la troisième, à l´étage, a vu une partie de ses encadrements repris en ciment. Le pignon est ne compte quant à lui qu´une seule ouverture dont le linteau en granite est surmonté d´une décharge en bâtière. Le travail à ferrer, au sud de la maison, a conservé sa structure en bois, composée de quatre montants verticaux en bois reliés dans leur partie supérieure par des solives et renforcée dans les angles par des goussets, mais aussi ses deux solives pivotantes, ses deux marches en bois destinés à l´appui des pattes avant de l´animal et sa couverture en tôle ondulée.

Mursgranite moellon enduit partiel
granite pierre de taille
brique
bois
fer
Toitardoise, tôle ondulée
Plansplan rectangulaire régulier
Étagesétage de comble
Couverturestoit en double bâtière
Typologiesmaison de village
Statut de la propriétépropriété privée
(c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel (c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel ; (c) Département de la Creuse - Pacquot Eglantine
Pacquot Eglantine

Chargée de recherche, Conseil départemental de la Creuse, 2010


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.