Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison du Patriote

Dossier IA86008114 réalisé en 2011

Fiche

Dossiers de synthèse

AppellationsMaison du Patriote
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonVals de Gartempe et Creuse - Pleumartin
AdresseCommune : Vicq-sur-Gartempe
Lieu-dit : le Bourg
Adresse : route des
Bouchauds
Cadastre : 2010 AZ 89

Un bâtiment figure à cet emplacement sur le plan cadastral de 1827, mais le plan est différent. Cette maison pourrait dater du 18e siècle, mais elle a probablement été remaniée dans la deuxième moitié du 19e siècle. D'après les sources orales, cette maison a été habitée, dans la deuxième moitié du 19e siècle, par un garde-chasse. Celui-ci aurait été marqué par la défaite française en 1870. Il aurait par la suite décoré sa maison aux couleurs de la France. La date 1871, inscrite sur le linteau de la porte de l'escalier, pourrait indiquer l'année où il a réalisé la sculpture du linteau. D'après les matrices cadastrales et les recensements de population, l'auteur de ces décors pourrait être Honoré Nivault, charpentier, ou son fils Ernest Nivault, menuisier.

Période(s)Principale : 18e siècle , (?)
Principale : 2e moitié 19e siècle
Dates1871, porte la date
Auteur(s)Auteur : Nivault Honoré charpentier
Auteur : Nivault Ernest menuisier

Cette petite maison présente un plan irrégulier du fait des imbrications avec les bâtiments mitoyens et des nombreux remaniements. La façade est percée de trois ouvertures : une fenêtre à l'étage, une porte qui permet l'accès au rez-de-chaussée et une autre à l'escalier menant à l'étage. La porte du rez-de-chaussée ne présente aucun décor, son encadrement est constitué d'un piédroit en pierre, d'un piédroit remanié en ciment et d'un linteau en bois. A gauche, la porte de l'escalier a des piédroits composés de moellons irréguliers et un linteau en bois sculpté, sur lequel est inscrite la date 1871. A l'étage, la fenêtre est ornée de sculptures sur l'appui et le linteau. Le rez-de-chaussée comprend une seule pièce, dont les murs, le plafond, le placard et le dessous de l'escalier sont peints en bleu, blanc et rouge. On monte à l'étage, composé d'une pièce unique également, par un escalier en bois très pentu, accessible seulement depuis l'extérieur. Une cheminée et un placard en bois, dont les charnières sont en cuir, se trouvent à l'étage. Les panneaux, peints en bleu, blanc et rouge, d'un lit démonté, y sont aussi entreposés. Une porte murée, sur le mur nord à l'étage, permettait peut-être de communiquer avec la maison voisine.

Murscalcaire moellon enduit
Toittuile plate, ardoise
Étages1 étage carré
Couverturestoit à longs pans croupe
Escaliersescalier intérieur : escalier droit en charpente
État de conservationmauvais état
Techniquessculpture
peinture
Représentationshomme buste chapeau chien fleur
Précision représentations

Le linteau de la porte est orné de motifs en C accolés, encadrant le chronogramme 1871. L'appui de la fenêtre présente six bustes d'hommes vus de profil, couverts d'un chapeau, et deux quadrupèdes, probablement des chiens. Il pourrait s'agir d'une scène de chasse. Le linteau est sculpté de trois visages humains, de fleurs à quatre pétales et de nombreux motifs associant des cercles. A l'intérieur, les murs du rez-de-chaussée, peints en blanc, sont rehaussés de traits de peinture rouge et bleue formant des cadres. Différents motifs végétaux bleus sont situés dans les angles et au centre de ces cadres. Le plafond présente également des traits de peinture bleue et rouge, ainsi que des cocardes peintes en bleu, blanc et rouge, et des alignements de points bleus. Le dessous de l'escalier est peint de traits, d'alignements de points rouges et bleus, ainsi que de motifs végétaux bleus. Le placard présente des traits rouges, des points rouges et bleus et des motifs en C accolés, identiques au linteau de la porte, peints en bleu.

Inscriptions : 187 ; Cette maison est vraisemblablement l'oeuvre d'un habitant-paysagiste de la deuxième moitié du 19e siècle. Ce témoignage est modeste par ses proportions mais il est remarquable par son ancienneté et son originalité.

Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • États de sections des propriétés non bâties et bâties, sections A-F (1828).

    Archives départementales de la Vienne, Poitiers : 4 P 3460
  • Recensements de la population de la commune de Vicq-sur-Gartempe.

    Archives départementales de la Vienne, Poitiers : 8 M 3/356
(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel - Ourry Yann