Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison, dite le manoir Proust

Dossier IA86013684 réalisé en 2021

Fiche

Appellationsle manoir Proust
Parties constituantes non étudiéesdépendance, pressoir à vin, puits, jardin d'agrément
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonCommunauté d'Agglomération de Grand Châtellerault - Châtellerault-1
AdresseCommune : Scorbé-Clairvaux
Adresse : 2 rue
Vilvert
Cadastre : 1826 A 202, 203, 204 ; 2017 AI 623

La maison est édifiée en 1774. La date est portée sur la plate-bande en arc segmentaire située au-dessus de la porte d'entrée.

Son commanditaire n'est pas connu mais l'hypothèse d'une maison, à usage de presbytère et de logis, construite pour le curé de Scorbé-Clairvaux, Jacques-César Ingrand, peut être envisagée. En effet, celui-ci, dans ses mémoires, explique que la maison lui servant de logement est "une mauvaise et insoutenable petite bâtisse " et qu'il fait l'acquisition d'un domaine sur lequel il " fait une bâtisse assez considérable pour [lui] et pour y recevoir [sa] famille ".

D'autres indices viennent étayer l'hypothèse d'une maison commanditée pour Jacques-César Ingrand. La maison conserve une peinture sur bois, datant de la fin du 18e siècle, représentant le logis et une partie du bourg de Scorbé-Clairvaux, dont le clocher de l'église Saint-Hilaire, et une croix au bord d'un chemin. Enfin, la pierre d'évier conserve une rigole, pour l'écoulement de l'eau, gravée d'une croix.

Sur le plan cadastral parcellaire de 1826 (sous le numéro 204), la maison est entourée des parcelles 203 (jardin) et 202 (terres puis vignes). Elle appartient à cette date à Chartier/Descombes puis passe en 1834 aux mains de Jean Lemaître, huissier à Lencloître qui la conserve jusqu'en 1867. À cette date, elle est acquise par le comte Chérade de Montbron, propriétaire du château de Clairvaux, et est revendue la même année à Eugène Guignard demeurant à Poitiers. La propriété est divisée à partir de 1882.

Au milieu du 20e siècle, la maison est la maison de campagne du docteur Proust exerçant à Châtellerault. De fait, elle est parfois appelée le manoir Proust.

À la fin des années 2010, la commune acquiert une partie du jardin et du parc pour son projet d'écoquartier. La maison, ses dépendances et une partie du jardin appartiennent à un propriétaire privé.

Période(s)Principale : 3e quart 18e siècle
Dates1774, porte la date

La maison est située dans le bourg de Scorbé-Clairvaux, en retrait de la rue dont elle est séparée par un haut mur en pierre.

L'accès se fait depuis la rue Vilvert par un portail en pierre à linteau droit. Encadré de deux piliers décorés de pilastres surmontés de chapiteaux ioniques, il comporte une entrée charretière et une porte piétonne sur la droite. Les piliers sont surmontés de deux vases de style Médicis.

La maison d'habitation construite selon un plan régulier en L comporte un rez-de-chaussée, un étage carré et un étage de comble. Les murs sont en pierre partiellement enduite sauf pour les pleins de travées. Les chaînes d'angle harpées et les encadrements des baies sont également en pierre de taille. La toiture en tuile plate est à longs pans et croupes. La porte d'entrée est surmontée d'une plate-bande en arc segmentaire et comporte un encadrement mouluré. Sur cette même travée, les combles sont éclairés par une lucarnes à volutes. Les appuis des fenêtres sont saillants et les arcs des baies sont segmentaires.

À l'intérieur, face à l'entrée, se trouve un escalier rampe sur rampe sans jour à balustres en bois (largeur des marche 110 cm ; hauteur de la contremarche : 16 cm). Construit en charpente, il dessert le premier étage et l'étage de comble. Une peinture sur bois située dans un ancien petit salon représente la maison d'habitation, et une partie du bourg de Scorbé-Clairvaux. Une pierre d'évier rectangulaire avec une rigole gravée d'une croix est également conservée. L'évacuation n'est plus visible.

La maison d'habitation est prolongée vers le nord par plusieurs bâtiments accolés formant une cour carrée. Ils abritent une partie de la maison d'habitation et des dépendances (anciens pressoir, grange et écuries). Un jardin arboré et clos de murs précède la façade de la maison. Des allées sont tracées et délimitées par des murets en pierre d'environ 50 cm de haut.

Un puits en pierre surmonté d'un toit en bâtière est situé face à la porte d'entrée.

Murspierre enduit partiel
Toittuile plate
Plansplan régulier en L
Étagesrez-de-chaussée, 1 étage carré, étage de comble
Élévations extérieuresélévation à travées
Escaliersescalier intérieur : escalier droit en charpente
Jardinsgroupe d'arbres
Typologiesmaison de maître ; maison à 1 étage carré
Techniquespeinture

Représentationsscène de la vie sociale scène de la vie rurale paysage
Précision représentations

Panneau de bois peint à l'huile, représentant une scène de la vie sociale qui se décompose en trois parties, de gauche à droite : une scène figurant la maison d'habitation (à gauche), une scène représentant le bourg de Scorbé-Clairvaux (au centre), un paysage d'inspiration rousseauiste (à droite).

La maison d'habitation de Vilvert est figurée fidèlement, précédée de son jardin en parterre entouré de hauts murs en pierre. Dans l'embrasure de la porte d'entrée on distingue une silhouette, et une seconde, à la fenêtre du premier étage. Un personnage se dirige vers la grange et un autre, bâton à la main, marche vers la maison.

La rue Vilvert est bordée par les hauts murs des maisons du bourg à droite et à gauche. Elle délimite la partie centrale de la scène. On y distingue le clocher de l'église de Scorbé-Clairvaux et plusieurs maisons d'habitation couvertes de leurs toits en tuile plate, de couleur orange, et entourées de leurs jardins.

La partie droite du tableau représente un paysage de clairière et de bois. Un promeneur à cheval précède un homme à pied muni d'un bâton de marche. Les deux personnages passent au pied d'une croix.

Mesuresl : 143.0 cm
h : 28.5 cm
Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà étudier
Éléments remarquablesmaison

Références documentaires

Documents d'archives
  • Plan cadastral parcellaire de la commune de Scorbé-Clairvaux, Demellier, géomètre, 16 feuilles, 11 sections, 1826.

    Archives départementales de la Vienne, Poitiers : 4 P 5642 à 5653
Bibliographie
  • Escanecrabe, Christiane. Mémoires de Jacques-César Ingrand, né en 1733, Éditions les Gorgones, 1999, 289 p.

    p. 57 Médiathèque Châtellerault centre, espace le Château : 8FP1712
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Communauté d'Agglomération de Grand Châtellerault (c) Communauté d'Agglomération de Grand Châtellerault - Lorieux Clarisse
Lorieux Clarisse (1980 - )

Chercheuse-associée au service régional de l'inventaire de la Nouvelle-Aquitaine (site Poitiers et Limoges), attachée à l'Agglomération de Grand Châtellerault à partir de septembre 2018 pour conduire l'inventaire du patrimoine du Grand Châtellerault.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.