Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison, dite Castel Ramade de la Serre

Dossier IA19000209 réalisé en 2008

Fiche

Dossiers de synthèse

AppellationsCastel Ramade de la Serre
Parties constituantes non étudiéesgrange, étable, cour, jardin
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonCollonges-la-Rouge - Meyssac
AdresseCommune : Collonges-la-Rouge
Adresse : place
Fontaine
Cadastre : 1831 C1 123 ; 2007 AI 199, 314, 315

Cette maison, dit castel de la Ramade de la Serre date du 17e siècle. Nous ne savons pas grand-chose de la famille de Ramade de la Serre. Cependant, d'après Paul Bial, cette famille se confond, à partir du 18e siècle, sans doute après une série de mariages, avec celle des Ramade de Beauvirie. Cette maison a été largement remaniée durant la seconde moitié du 19e siècle. La partie nord-est du corps de bâtiment a d´ailleurs été détruite à cette époque.

Période(s)Principale : 17e siècle
Principale : 2e moitié 19e siècle

Cette maison, située au commencement de la rue de la Barrière, face à la mairie actuelle, occupait, d´après le plan du cadastre de 1831, la quasi-totalité de la parcelle. Aujourd'hui, cette parcelle est délimitée dans sa partie occidentale par un mur de clôture en pierre qui borde la rue de la Barrière. Le toit à longs pans est couvert d´ardoises comme d´ailleurs le toit en pavillon de la tour d´escalier.

Elle est édifiée en pierre de taille, mais les reprises de maçonnerie ont été réalisées en moellon. On remarque également des traces d´enduit, notamment au niveau supérieur nord de la tour d´escalier.

On accède au logis par un portail encadré par deux pilastres qui donne sur une petite cour. Le logis s´organise aujourd'hui en deux corps d'habitation de part et d´autre de la tour d´escalier polygonale centrale.

L´élévation occidentale présente quatre travées et deux lucarnes à fronton-pignon ; deux autres lucarnes se situent sur l´élévation sud.

La tour dans-œuvre abrite un escalier tournant à retours sans jour en pierre de taille de grès rouge. Il est constitué d´un repos et de deux paliers. Le premier palier dessert deux chambres et le second, donne accès au grenier. Cette tour d´escalier est éclairée par une travée de trois fenêtres bâtardes moulurées. On y accède par une porte cintrée.

Sur l´élévation est, on note la présence d´un caisson de latrines qui est aujourd'hui visible depuis l'espace public mais qui à l'origine donnait sur une venelle.

Mursgrès pierre de taille
moellon enduit partiel
Toitardoise
Plansplan rectangulaire régulier
Étages1 étage carré
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
toit en pavillon
Escaliersescalier intérieur : escalier tournant à retours sans jour en maçonnerie
Typologiesmaison à étage avec tour d'escalier polygonale
État de conservationremanié
Statut de la propriétépropriété privée
Protectionsinscrit MH partiellement, 1951/01/04
Précisions sur la protection

Façades, toitures et l'escalier intérieur à paliers.

Références documentaires

Périodiques
  • BIAL, Paul. Leodunum ou le Puy de Vézy. Monographie de Collonges (Corrèze). Bulletin de la société scientifique historique et archéologique de la Corrèze, 1896.

    p. 29 Archives départementales de la Corrèze, Tulle : br 4719
(c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel (c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel ; (c) Ville de Collonges-la-Rouge (c) Ville de Collonges-la-Rouge ; (c) Monuments historiques (c) Monuments historiques - Brahim-Giry Agnès
Brahim-Giry Agnès

Chercheur SRI Limousin (2007-2016) - Responsable de l'Unité Études et Ressources documentaires, site de Limoges (2016-2017 ) - Responsable de l'Unité Recherche-Photographie, Limoges-Poitiers (2017-


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.