Dossier IA23001976 | Réalisé par
Pacquot Eglantine (Contributeur)
Pacquot Eglantine

Chargée de recherche, Conseil départemental de la Creuse, 2010-2020

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Maison de villégiature dite le Chalet
Auteur
Belzic Céline
Belzic Céline

Chargée de recherche, Conservation du Patrimoine, Conseil départemental de la Creuse, 2008-2010

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Copyright
  • (c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel
  • (c) Département de la Creuse

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Communauté de communes du Pays Dunois - Dun-le-Palestel
  • Commune Lafat
  • Lieu-dit Bourg
  • Cadastre 1826 D 821 (?)  ; 2008 AA 161, 162
  • Dénominations
    maison
  • Précision dénomination
    de villégiature
  • Appellations
    Le Chalet

Cette maison a été construite au début du 20e siècle, à l'emplacement de l'hôtel Pimpaneau (du nom du maire de l'époque, propriétaire de la maison) qui figurait sur le cadastre napoléonien. Le style de la maison est inspiré par l'architecture anglo-saxonne de la fin du 19e siècle et du début du 20e siècle.

  • Période(s)
    • Principale : 1er quart 20e siècle , daté par source

La maison, appelée le Chalet, est un bâtiment de plan rectangulaire en granite, partiellement enduit, marqué par des chaînages d´angle en pierre de taille. Il s´élève sur deux niveaux plus un étage sous toit. Construit sur cave, il se divise en trois parties : une partie centrale avec une avancée polygonale et deux parties latérales légèrement plus hautes.

La partie centrale de la maison compte deux travées (une de chaque côté de l'avancée) et est couverte d´un toit à longs pans en tuile plate. Surmonté de deux souches de cheminée en brique, le toit est ouvert au nord-ouest par une lucarne triangulaire. Au rez-de-chaussée, les fenêtres sont à deux vantaux avec meneaux en bois et présentent des appuis en brique et des linteaux en brique surmontés d’arcs de décharge en granite. A l’étage, les fenêtres présentent des appuis en brique et des linteaux en bois.

L´avancée centrale est couverte d´un toit polygonal en tuile plate surmonté d´un épi de faîtage en terre cuite. Un escalier en granite permet d´accéder à la porte d´entrée tiercée, surmontée d´un linteau en bois, lui-même surmonté d´une imposte triangulaire et d'un linteau triangulaire en brique avec clé en granite. Les ouvertures de l´avancée, plus hautes que larges, sont surmontées d´un linteau en bois. Un décor de brique orne une partie du rez-de-chaussée et de l´étage de l´avancée.

La partie nord-est de la maison compte une seule travée et est couverte d´un toit brisé en pavillon en tuile plate et ardoise. Surmonté de deux épis de faîtage en terre cuite, le toit est ouvert au nord-ouest par une lucarne à deux pans. Au rez-de-chaussée, la fenêtre à trois vantaux et meneaux en bois présente un appui en brique et un linteau en arc segmentaire en brique surmonté d’un arc de décharge en granite. A l’étage, une porte-fenêtre surmontée d’un linteau en bois ouvre sur un balcon en bois. Au niveau de l’étage sous toit, la fenêtre présente également deux vantaux, des meneaux en bois, un appui en brique et un linteau en bois. Un bandeau en brique orne la façade entre l’étage et l’étage sous toit.

La partie sud-ouest de la maison compte une seule travée et est couverte d´une demi croupe en tuile plate. Au rez-de-chaussée, la fenêtre à trois vantaux et meneaux en bois présente un appui en brique et un linteau en arc segmentaire en brique surmonté d’un arc de décharge en granite. A l’étage, une porte-fenêtre surmontée d’un linteau en bois ouvrait à l’origine sur un balcon en bois, aujourd’hui disparu. L’étage sous toit est ouvert par une baie semi-circulaire avec un linteau en brique et granite.

Deux ailes de petite dimension sont accolées aux pignons nord-est et sud-ouest de la maison. De construction similaire, elles s’élèvent sur deux niveaux et sont couvertes d’un toit à un pan en tuile plate, surmonté au nord-est d’une souche de cheminée en brique. Elles présentent chacune un escalier extérieur menant au rez-de-chaussée à une porte surmontée d’un linteau en arc segmentaire en brique, lui-même surmonté d’une imposte triangulaire et d’un linteau triangulaire en brique. A l’étage, elles présentent une fenêtre de petite dimension surmontée d’un linteau en bois. Au niveau de l’étage de chacune des deux ailes, une fenêtre a été ménagée dans l’angle que forme l’aile avec la maison.

  • Murs
    • granite moellon
    • granite pierre de taille
    • brique
    • bois
    • terre
  • Toits
    tuile plate, ardoise
  • Plans
    plan symétrique
  • Étages
    sous-sol, 1 étage carré, étage de comble
  • Couvertures
    • toit à longs pans
    • toit à un pan
    • toit brisé en pavillon
    • toit polygonal
    • demi-croupe
  • Typologies
    maison de villégiature
  • Statut de la propriété
    propriété privée
Date d'enquête 2010 ; Dernière mise à jour en 2009
(c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel
(c) Département de la Creuse
Pacquot Eglantine
Pacquot Eglantine

Chargée de recherche, Conseil départemental de la Creuse, 2010-2020

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Articulation des dossiers