Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison de villégiature dite château de Villebière

Dossier IA23001869 réalisé en 2010

Fiche

Précision dénominationde villégiature
AppellationsChâteau de Villebière
Parties constituantes non étudiéesremise agricole
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonCommunauté de communes du Pays Dunois - Dun-le-Palestel
AdresseCommune : Lafat
Lieu-dit : Chadreugnat
Cadastre : 2008 B 300, 301, 302

Cette maison de villégiature est appelée château de Villebière du nom de son propriétaire et commanditaire. Elle date probablement du début du 20e siècle.

Période(s)Principale : 1ère moitié 20e siècle , (?)

Le château de Villebière se situe au nord-est de la commune de Lafat, au croisement de la route de Chadreugnat et de Puy-Joly. Bâti sur un étage de soubassement, il comporte un corps de logis central rectangulaire de deux niveaux plus un étage sous toit, contre lequel est adossée une aile perpendiculaire de trois niveaux. Les deux bâtiments sont construits en moellon de granite partiellement enduit sur la façade sud-est et totalement enduit sur la façade nord-ouest et les pignons. Ils comportent également un solin en pierre de taille. Le corps de logis central est couvert d´un toit à croupes en ardoise ouvert par des lucarnes rampantes : deux sur le pan sud-est et une sur le pan nord-ouest. L´aile perpendiculaire est couverte d´un toit à demi croupes débordantes, retroussé, en ardoise. Les demi croupes débordantes sont soutenues par des madriers de bois peint qui viennent s´insérer dans un arc plein cintre également en bois peint reposant sur des consoles (en bois peint) prenant appui sur les façades. Chacun des deux bâtiments est surmonté de deux souches de cheminée massives en brique. Du côté nord-ouest, un emmarchement en granite délimite une terrasse le long du bâtiment. Sur la façade sud-est, un escalier à degrés droits permet d´accéder à la porte d´entrée du corps de logis central. Les ouvertures de ce bâtiment présentent des linteaux en arcs segmentaires en brique et brique peinte (vert et blanc) et des garde-corps en fer forgé. Une petite véranda est accolée à l´entrée de la façade nord-ouest. Les ouvertures du premier étage de l´aile perpendiculaire présentent des linteaux en arcs segmentaires en brique et brique peinte (vert et blanc) et des garde-corps en fer forgé. Les linteaux des ouvertures du deuxième étage sont également en arcs segmentaires en brique mais comportent une clef de linteau en pierre de taille. Les grandes baies du rez-de-chaussée présentent quant à elles des linteaux en anse de panier en brique et brique peinte (vert et blanc) reposant sur des impostes en brique. L´étage de soubassement, semi enterré, présente, sur la façade sud-est, deux grandes baies protégées par des grilles (une sous le corps de logis central et une sous l´aile perpendiculaire) dont les linteaux sont des arcs segmentaires en brique. Un large bandeau en saillie surmonte le premier étage du bâtiment. Ce bandeau est délimité dans ses parties supérieure et inférieure par une assise de brique en panneresse et une assise de brique en boutisse. Sur la façade sud-est, le bandeau, peint en blanc, comporte une ornementation entre chaque baie du premier étage. Cette ornementation est délimitée par un cadre en brique dont la partie centrale présente un bossage à grand chanfrein. La partie plane du bossage, peinte en vert, porte une fleur sculptée. Au nord du château, une remise agricole, constituée de montants verticaux en bois et d´un toit à longs pans en ardoise, a été fermée par un mur de brique dans sa partie ouest pour former un garage. La propriété est délimitée par un muret en moellon de granite partiellement enduit et par un portail en bois du côté sud-est.

Mursgranite moellon enduit
granite pierre de taille
bois
brique
Toitardoise
Plansplan centré
Étagessous-sol, 1 étage carré, étage de comble
Couverturescroupe
demi-croupe
Typologiesmaison de villégiature
Statut de la propriétépropriété privée
(c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel (c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel ; (c) Département de la Creuse - Pacquot Eglantine
Pacquot Eglantine

Chargée de recherche, Conseil départemental de la Creuse, 2010


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.