Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison de maitre

Dossier IA33006786 réalisé en 2011

Fiche

  • Vue d'ensemble.
    Vue d'ensemble.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • cour
    • puits
    • hangar agricole
    • remise
    • mur de clôture
    • chai
    • cuvage
    • grange
    • étable
Précision dénominationde maître
Parties constituantes non étudiéescour, puits, hangar agricole, remise, mur de clôture, chai, cuvage, grange, étable
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonEstuaire de la Gironde (rive droite) - Saint-Ciers-sur-Gironde
AdresseCommune : Braud-et-Saint-Louis
Lieu-dit : le Port
Adresse : 56 route du
Port
Cadastre : 1827 A 3 ; 2010 A1 247, 249

Deux maisons juxtaposés figurent sur le plan cadastral de 1827, nettement en avant par rapport aux dispositions actuelles. L'ensemble est démoli puis reconstruit en 1868, selon la date inscrite sur la façade principale (datation confirmée par le registre des augmentations et diminutions de la matrice, qui indique une construction nouvelle en 1869). La grange-étable est probablement bâtie à cette même époque, alors que la dépendance isolée de l'autre côté de la route semble dater de la fin du 19e siècle.

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle
Secondaire : 4e quart 19e siècle
Dates1868, porte la date

La maison est située en oblique par rapport à la voirie et donne sur une cour dans laquelle se trouvent, au nord, un large bâtiment abritant un hangar, une étable et une grange. L´ensemble est clos du côté route par un muret surmonté d´une grille ornée de motifs floraux, maintenue par quatre piliers circulaires maçonnés.

La maison se distingue par le soin apporté aux maçonneries et au décor. Couverte d´un toit à longs pans à croupes, bâtie en pierre de taille, elle est composée d´un étage carré. La façade principale de cinq travées est encadrée de pilastres d´angle à bossage aux chapiteaux ornés de guirlandes, que l´on retrouve également sur l'élévation latérale sud. La travée centrale, à bossage au rez-de-chaussée, est percée d´une porte en arc plein cintre sur impostes, dont l´archivolte mouluré est orné d´une frise de palmettes et sommé d´une agrafe à volutes sculptée d´une palmette stylisée. Outre l´encadrement, la porte elle-même est ornée : les ventaux ajourés, décorés de denticules, ont conservé leur ferronnerie de motifs floraux et géométriques. L´étage de la travée centrale est doté d´un balcon à garde-corps métallique supporté par des consoles à volutes rentrantes à gouttes ; la porte-fenêtre à chambranle mouluré est ornée d´une agrafe sculptée, portant la date de 1868. La porte-fenêtre est encadrée de pilastres à bossage aux chapiteaux décorés de volutes et d'une guirlande. Une corniche moulurée et une frise à glyphes court au sommet des élévations.

Le bâtiment abritant les dépendances dans la cour présente un toit débordant ainsi qu´une large ouverture pourvue d´un essentage de planches.

De l´autre côté de la route se trouve une seconde dépendance au volume plus modeste abritant peut-être un chai. Le bâtiment couvert d´un toit à longs pans à croupes est percé de baies harpées en arc segmentaires.

Murscalcaire pierre de taille bossage
moellon enduit
Toittuile mécanique
Étagesen rez-de-chaussée, 1 étage carré
Couverturestoit à longs pans croupe
TypologiesMaison à étage, façade en pierre de taille, travées, décor, avec dépendance(s) adossée(s) à l'arrière en appentis ou dans le prolongement de la toiture ; Dépendances sur cour
Techniquessculpture
Représentationsvolute guirlande denticule
Précision représentations

Les palmettes ornant l'archivolte de la porte d'entrée présentent des tiges ouvrantes et rentrantes se terminant par des volutes.

Estuaire

TRAVEE5
FORBAIEplate-bande (fenêtre) ; linteau droit (porte) ; linteau droit (fenêtre) ; arc plein-cintre (porte) ; chambranle mouluré (porte) ; agrafe ornée (porte) ; chambranle mouluré (fenêtre)
POSRUEautre
POSPARCen retrait
Statut de la propriétépropriété privée
(c) Conseil départemental de la Gironde ; (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Riberolle Jennifer