Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison de maître dite maison Sallenave, puis hôtel-restaurant Les Bains de Secours

Dossier IA64002676 réalisé en 2018

Fiche

Genrede maître
Précision dénominationpension de voyageurs
AppellationsMaison Sallenave
Destinationsrestaurant, hôtel de voyageurs
Parties constituantes non étudiéesgrange
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonPyrénées-Atlantiques
AdresseCommune : Sévignacq-Meyracq
Lieu-dit : Sallenave
Adresse : Chemin des
Bains
Cadastre : 2018 A 01 147-148

Le secteur où se trouve les sources de Secours est occupé de façon certaine depuis au moins le 14e siècle par la famille Sallenave, qui donne son nom à la ferme originelle, répertoriée dans le dénombrement des maisons de Béarn en 1385.

En 1672, la famille Sallenave entre en possession des bains qui constituent la dot du mariage de Marie Soucours avec Jean de Sallenave. Durant plusieurs siècles, ces deux familles, voisines, demeurent dès lors intimement liées, les Sallenave possédant désormais la maison de maître et l'établissement de bains. La maison se compose de plusieurs corps de bâtiment, le plus ancien paraissant édifié au 17e ou au 18e siècle, par son portail orné d'une accolade. La demeure, au sein de laquelle subsiste une cheminée ancienne, apparaît sur la carte de Cassini de la seconde moitié du 18e siècle où elle est représentée par un symbole de maison rurale. Hormis sa fonction rustique, cet édifice a fait office de pension pour les curistes, essentiellement originaires de la contrée et issus de milieux modestes, fréquentant l'établissement de bains depuis le 18e siècle au moins.

L'ensemble figure sur le plan cadastral de 1836 et la carte de l’état-major de la même époque, selon une emprise semblable à la configuration actuelle, avec ses quatre corps de bâtiment.

Le corps de logis a été remaniée dans le 3e quart du 20e siècle. Toujours dévolue à des activités de restauration et d'hôtellerie, elle conserve de nos jours une fonction touristique et accueille un restaurant gastronomique. Ses décors et son aménagement ont été modernisés quoique la distribution originelle semble avoir connu peu de remaniements.

Période(s)Principale : 14e siècle , (détruit)
Principale : 17e siècle, 18e siècle , (?)
Secondaire : 3e quart 20e siècle

La maison de maître est implantée au cœur d'une vaste propriété vallonnée et verdoyante, parsemée de prairies et de bosquets. Elle est plus précisément située au bord du chemin des bains, un peu en hauteur par rapport à l'établissement thermal qui se trouve dans le creux du vallon. Caractéristique de l'architecture vernaculaire ossaloise, avec l'utilisation du calcaire d'Arudy recouvert d'enduit et une toiture en ardoises pyrénéennes, elle est circonscrite par un enclos en pierre et se compose de quatre corps de bâtiments répartis autour d'une cour.

Le corps de logis, accueillant aujourd'hui l'hôtel et le restaurant, est une bâtisse imposante. Au rez-de-chaussée, la salle de restaurant est encore dotée d'une ancienne cheminée en pierre. A l'étage, les décors et le mobilier des chambres ont été modernisés.

Le deuxième corps de bâtiment rectangulaire, décalé mais dans le prolongement du premier, s'apparente davantage à un hangar agricole rectangulaire ouvert sur un côté ; il accueille aujourd'hui une salle de restauration d'été et des chambres d'hôtes à l'étage, précédées d'une galerie. L'ancienne grange forme une aile en retour. Dotée d'un logis secondaire, elle ouvre par un portail couvert en anse de panier chanfreiné, décoré d'une accolade.

Murscalcaire moellon enduit
Toitardoise
Plansplan rectangulaire régulier
Étages1 étage carré, étage de comble
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans croupe
Escaliersescalier dans-oeuvre : escalier droit en charpente
escalier hors-oeuvre : escalier droit
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Famille Soucours de Sévignacq (-Meyracq), 1678-1875.

    Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques, Pau : 1 J 192
  • Dénombrement général des maisons de la vicomté de Béarn, 1385.

    p.166: Sebinhac (Sévignacq) Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques, Pau : E 306
Documents figurés
  • Cadastre napoléonien de Sévignacq-Meyracq, 1836.

    Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques, Pau
Bibliographie
  • LAVILLETTE P.J. Notice sur les établissements thermaux de la vallée d'Ossau. Eaux-Bonnes, Eaux-Chaudes, Bains de Soucours. Pau : E. Vignancour, 1856.

  • BLANQUEFORT Geneviève. Ressources thermales méconnues ou oubliées des Pyrénées-Atlantiques, thèse de doctorat en pharmacie, Bordeaux : Université Bordeaux III, 1985.

    P. 79-92.
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Université de Pau et des Pays de l'Adour - Delpech Viviane