Dossier IA33006777 | Réalisé par
Maison de maître dite Château le Pinier
Copyright
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
  • (c) Conseil départemental de la Gironde

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive droite) - Saint-Ciers-sur-Gironde
  • Commune Braud-et-Saint-Louis
  • Lieu-dit le Pinier
  • Adresse 9 route de Saint-Louis
  • Cadastre 1827 D 453, 462, 463, 464  ; 2010 C1 1405, 1406
  • Dénominations
    maison
  • Genre
    de maître
  • Précision dénomination
    château viticole
  • Parties constituantes non étudiées
    cour, remise, chai, cuvage, logement

L'ancien bâtiment, qui pourrait dater du 18e siècle (ouverture en arc segmentaire, bandeau torique), est visible sur le cadastre de 1827, divisé en plusieurs parcelles : selon la matrice cadastrale, l'ensemble est composé de deux maisons avec jardins. Une construction nouvelle mentionnée dans la matrice en 1883 pourrait correspondre à une extension de ce logis. D'après une information orale, la maison de maître serait construite en 1939-1940 par l'architecte (ou l'entrepreneur ?) Sauzeau. Elle reflète l'agrandissement et l'enrichissement de la propriété viticole à cette époque. En effet, le nom du château du Pinier apparaît pour la première fois dans l'édition de Bordeaux et ses vins de 1949 : le propriétaire en est A. Neveu, et l'exploitation produit 50 tonneaux. Selon l'édition de 1991, le domaine est à la fin du 20e siècle entre les mains de Raymond Savarit et Fils.

Le domaine du Pinier est composé de l'ancien logis orienté à l'est, prolongé à l'arrière par les bâtiments d'exploitation modernes formant retour, et de la maison de maître actuelle. L'ensemble est entouré d´une cour, et de vignes au sud.

Couvert d'un enduit, l'ancien logis en rez-de-chaussée avec étage de comble présente un volume linéaire, percé de nombreuses portes dont une en arc segmentaire. Une baie du premier niveau présente un appui torique et en-dessous une pierre d'évier. Les pans du toit du bâtiment sont asymétriques et une génoise court le long de la façade.

La maison de maître en rez-de-chaussée avec étage de comble présente une architecture caractéristique des années 1930-1940 à Braud-et-Saint-Louis : imbrication de volumes, toit débordant, ouvertures avec appuis saillants et consoles surmonté d'un couvrement également saillant, baies surmontées d'un arc polygonal à trois pans, porche dans œuvre soutenu par un pilier.

  • Murs
    • calcaire enduit
  • Toits
    tuile creuse, tuile mécanique
  • Étages
    en rez-de-chaussée, comble à surcroît
  • Couvertures
    • toit à longs pans demi-croupe
    • appentis
  • Typologies
    Hors typologie ; Logis et dépendances juxtaposées avec dépendances adossées à l'arrière en appentis ou dans le prolongement de la toiture

Estuaire

  • TRAVEE
  • FORBAIE linteau droit (porte) ; linteau droit (fenêtre)
  • POSRUE autre
  • POSPARC en retrait
  • POSTOPO
  • ORIENT
  • VUE
  • CLOT
  • Statut de la propriété
    propriété privée

Bibliographie

  • GINESTET Bernard. Côtes de Blaye. Paris : éd. J. Legrand, 1990 (Le Grand Bernard des vins de France).

    P. 144-145.
Date d'enquête 2011 ; Dernière mise à jour en 2011
(c) Conseil départemental de la Gironde
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel