Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison de maître, dite Château Banly

Dossier IA33010566 réalisé en 2020

Fiche

Dossiers de synthèse

Genrede maître
AppellationsChâteau Banly
Parties constituantes non étudiéesjardin, portail, écurie, orangerie, logement
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonEstuaire de la Gironde (rive droite) - Bourg
AdresseCommune : Gauriac
Lieu-dit : Thau
Adresse : 44 route de la
Gabare
Cadastre : 1820 B1 517, 518 ; 2020 AB 61

Des bâtiments figurent à cet emplacement sur le plan cadastral de 1820 : l'un des bâtiments appartient à Pierre Viod [Viaud] de Tau (parcelle 518) qui possède également une vaste parcelle de vigne (548) ; et l'autre appartient à Pierre Reynier (parcelle 517). Quant aux bâtiments de dépendance au nord-est, ils sont organisés en U sur la parcelle 561 et appartiennent à Pierre Faure.

D'après les augmentations et diminutions du cadastre, Pierre Viaud fait démolir la maison située sur la parcelle 517 en 1849, puis Clément Viaud procède à une construction nouvelle en 1872 sur la parcelle 518, correspondant au château actuel. La famille Viaud possède également le château de Thau voisin, les carrières de pierre de Mugron, mais aussi le château Eyquem à Bayon (à partir de 1840) et des carrières dans cette même commune.

D'après Johel Coutura et Pierre Barraud, le château aurait été décoré par René Louis Gustave Vincent qui œuvra au décor peint de l'église.

Des cartes postales du début du 20e siècle représentent la demeure sous le nom de "Château de Tau".

En 1963, le château, propriété de la famille Derey-Viaud, est vendu à Gaby et René Avarguès qui y installent un établissement pour enfants handicapés, dénommé "Clair Matin" : ils y accueillent jusqu'à 120 enfants. L'établissement ferme ses portes en 1981 ; inhabité pendant plusieurs années, il est racheté en 1999 par les propriétaires actuels.

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle
Auteur(s)Auteur : Vincent René Louis Gustave décorateur attribution par tradition orale

Le château se trouve au sud-ouest du hameau de Banly, entouré d'un vaste parc. La propriété n'a pu être visitée.

Les éléments de description sont issus de cartes postales et des ouvrages publiés sur l'histoire de Gauriac.

Le corps de logis rectangulaire est composé d'un bâtiment central de cinq travées encadré de deux ailes en léger ressaut couvertes en pavillon, larges de deux travées. La travée principale est inscrite dans un avant-corps souligné de chaînages à bossage plat et ouverte d'une porte et d'une porte-fenêtre en arc segmentaire avec balcon à balustrade. Elle est surmontée d'une lucarne cintrée avec ailerons à volutes. Les baies présentent un décor soigné, notamment la porte d'entrée dont la clé est ornée des initiales CV du commanditaire (Clément Viaud) et de motifs de feuillage (laurier, palmettes), et la porte-fenêtre de l'étage avec une tête de femme agrémentée de grappes de raisin et encadrée de cornes d'abondance. Les baies du premier étage sont dotées d'allèges à balustres. Une corniche moulurée à denticules règne sur l'ensemble des façades.

La façade postérieure se distingue avec, à l'emplacement des ailes en pavillon, des ailes en rez-de-chaussée couvertes de toits-terrasses.

La toiture brisée en ardoise est percée de lucarnes cintrées à l’aplomb de chaque travée ; elle est également dotée de hautes souches de cheminée en pierre et d'un lanternon à usage de belvédère.

A l'intérieur, le vestibule donne accès à l'escalier en pierre qui dessert l'étage ; sont également indiqués des décors et des moulures dans une pièce du rez-de-chaussée.

De la propriété dépendent des parties agricoles organisées en U autour d'une cour : il s'agissait probablement d'écuries, d'une orangerie et d'un logement secondaire.

Murscalcaire pierre de taille
Toitardoise
Étages1 étage carré, étage de comble
Élévations extérieuresélévation ordonnancée
Couverturestoit à longs pans croupe brisée
toit brisé en pavillon
terrasse
Escaliersescalier de distribution extérieur : escalier droit en maçonnerie
TypologiesIB2
Techniquessculpture
Représentationsmonogramme, balustre, denticule, volute, cuir découpé, fleur, feuillage, tête de femme, corne d'abondance, fruit, coquille, raisin

Estuaire

TRAVEE9
FORBAIEplate-bande (porte) ; plate-bande (fenêtre) ; crossettes (porte) ; crossettes (fenêtre) ; agrafe ornée (porte) ; agrafe ornée (fenêtre)
POSRUEen alignement
POSPARCen retrait
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Bibliographie
  • BALDES Henri Robert, BELAIR Bernard, GACHET Pierre, POUGET Sylvie, SEGUIN Daniel. Gauriac, un village chargé d'histoire. Association du patrimoine gauriacais, 2019.

    p. 43
Périodiques
  • COUTURA Johel. « Gauriac ». Les Cahiers du Vitrezay, 1990, n° 73.

    p. 6
(c) Conseil départemental de la Gironde ; (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Roux Tom-Loup - Steimer Claire