Dossier IA86010450 | Réalisé par
Dujardin Véronique (Rédacteur)
Dujardin Véronique

Chercheur, service Patrimoine et Inventaire

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Maison de gardien
Copyright
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Arrondissement de Montmorillon - Montmorillon
  • Commune Jouhet
  • Lieu-dit la Contour, le Bourg
  • Adresse rue de l' Ancien-Charron
  • Cadastre 1840 H 673, 680  ; 2016 H2 64
  • Dénominations
    maison
  • Destinations
    ferme
  • Parties constituantes non étudiées
    parc, piscine, serre, mur de clôture

En 1854, la maison est notée comme démolie par son propriétaire, M. de Moussy Lacontour, puis en augmentation de contenance en 1856, dans le registre des augmentations et diminutions du cadastre.

La maison du gardien a été construite lors de la reconstruction du château, en 1875.

La Préfecture de Paris a installé sur ce domaine une colonie de vacances dans les années 1950, utilisant à la fois le château et des bâtiments neufs construits au nord (voir dossier). Le château a ensuite été revendu à un propriétaire privé en 1999. La partie des bâtiments annexes de la colonie de vacances et l'ancienne maison du gardien font partie d'un siège d'exploitation agricole.

  • Période(s)
    • Principale : 3e quart 19e siècle
  • Dates
    • 1875, daté par travaux historiques

Le domaine de la Contour se compose de deux ensembles : le château, la maison du gardien et l'ancienne colonie de vacances.

Sur le cadastre de 1840, l'ancien château se composait de corps de bâtiments organisés autour d'une cour, avec une tour au nord-est et le pigeonnier à l'est.

La préfecture de Paris a installé une colonie de vacances dans les années 1950 dans le château et construit de nouveaux bâtiments au nord.

Cette petite maison, située au nord-est de la propriété, comprend un sous-sol et un rez-de-chaussée surélevé. L'entrée se situe sur le mur pignon nord et est accessible par un escalier extérieur perpendiculaire à la façade. Les élévations sont recouvertes d'enduit avec des chaînages d'angle et des bandeaux en pierre de taille. Les deux fenêtres de l'élévation occidentale porte un petit décor mouluré. Le toit, à longs pans, est couvert d'ardoises.

Une dépendance a été adossée ultérieurement à l'est du bâtiment.

  • Murs
    • moellon enduit
  • Toits
    ardoise
  • Étages
    sous-sol, rez-de-chaussée surélevé
  • Élévations extérieures
    élévation ordonnancée
  • Couvertures
    • toit à longs pans
  • Escaliers
    • escalier de distribution extérieur : escalier droit en maçonnerie
  • Typologies
    logement à façade en pignon
  • Statut de la propriété
    propriété privée
Date d'enquête 2017 ; Dernière mise à jour en 2017
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
Dujardin Véronique
Dujardin Véronique

Chercheur, service Patrimoine et Inventaire

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.