Dossier IA17047550 | Réalisé par
Suire Yannis
Suire Yannis

Conservateur en chef du patrimoine au Département de la Vendée depuis 2017.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Maison, atelier de charpentier de bateaux
Auteur
Suire Yannis
Suire Yannis

Conservateur en chef du patrimoine au Département de la Vendée depuis 2017.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Copyright

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Vallée de la Sèvre Niortaise, Marais poitevin
  • Commune Saint-Jean-de-Liversay
  • Lieu-dit Grande Choletière (la)
  • Cadastre 1811 A 1341  ; 2019 ZB 79
  • Dénominations
    maison, atelier
  • Parties constituantes non étudiées
    cour, remise

Au début du 20e siècle, l'habitation qui se trouve déjà là appartient à Jules Tardy et son épouse Marie Fontaine, demeurant dans la ferme de la Grande Choletière qu'elle prolonge. Ils en ont hérité des parents de Marie, Victor et Rosalie Fontaine, par ailleurs propriétaires de la . Vers 1930, leur fils aîné, Martial (ou Marcel) Tardy (1898-1984), marié en 1921, à L'Île-d'Elle, avec Denise Tardy, s'installe ici (tandis que ses parents et son frère, Julien, habitent la ferme voisine). Il y est mentionné pour la première fois au recensement de 1931. Menuisier et charpentier, il tient là son atelier où il fabrique et entretient, jusque vers 1955-1960, des dizaines de bateaux plats que lui commandent ou apportent les bateliers des environs. La maison et l'atelier encore visibles de nos jours remontent probablement aux années 1920-1930.

  • Période(s)
    • Principale : 2e quart 20e siècle

Les bâtiments sont regroupés entre le chemin de halage de la Sèvre Niortaise et l'ancienne ferme de la Grande Choletière voisine. La maison se trouve en retrait par rapport à la voie, au fond d'une petite cour. En simple rez-de-chaussée, elle présente en façade trois baies avec porte centrale, encadrements saillants et solin. Une remise en bardeaux de bois prolonge cette maison, au plus près de la voie. Au sud s'élève l'ancien atelier de charpentier, lui aussi majoritairement construit en bardeaux de bois. A l'ouest, de l'autre côté du chemin de halage, on observe encore sur le bord de la rivière la cale utilisée pour l'amarrage des bateaux.

  • Murs
    • calcaire moellon enduit
    • bois pan de bois
  • Toits
    tuile creuse
  • Étages
    en rez-de-chaussée
  • Élévations extérieures
    élévation ordonnancée
  • Couvertures
    • toit à longs pans
  • Typologies
    Maison indépendante ; 0/3
  • Statut de la propriété
    propriété privée

Documents d'archives

  • 1813, 1824-1954 : état de section, matrices et registres des augmentations et diminutions cadastrales de Saint-Jean-de-Liversay.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 3 P 3584, 3585 à 3593

Documents figurés

  • 1811 : plan cadastral de Saint-Jean-de-Liversay.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 3 P 5079
Date d'enquête 2019 ; Dernière mise à jour en 2019
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
(c) Centre vendéen de recherches historiques
Suire Yannis
Suire Yannis

Conservateur en chef du patrimoine au Département de la Vendée depuis 2017.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.