Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison, ancien Château Saint-Estèphe

Dossier IA33007362 inclus dans Hameau de Leyssac réalisé en 2013

Fiche

Précision dénominationchâteau viticole
Parties constituantes non étudiéescuvage, chai
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonEstuaire de la Gironde (rive gauche)
Hydrographiesla Gironde
AdresseCommune : Saint-Estèphe
Lieu-dit : Leyssac
Adresse : rue du, Médoc, route de
Poumeys
Cadastre : 2015 OE 2755 à 2758

Aucun bâtiment ne figure à cet emplacement sur le plan cadastral de 1825. D'étroites parcelles sont plantées en vigne. La maison et ses dépendances sont construites probablement dans la 2e moitié du 19e siècle. Les augmentations et diminutions du cadastre indiquent la construction nouvelle d'une maison et d'un atelier en 1877 pour le comte de Pierre Mèges.

Les éditions de 1922 et 1969 de l'ouvrage de Cocks et Féret représentent les bâtiments sous le nom de Château Saint-Estèphe : ils appartiennent à G. Mège puis à MM. Arnaud frères et fils. La production atteint les 35 tonneaux pour une surface de 7 hectares de vigne.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle

Les bâtiments se situent à l'entrée du hameau de Leyssac, au sud-est. Ils se composent d'un logis et de bâtiments de dépendance en léger retrait par rapport à la rue.

La maison à étage carré présente une façade à 5 travées au décor soigné : bossage en rez-de-chaussée, pilastres d'angle, bandeaux moulurés, corniche à denticules et à modillons. Les fenêtres de l'étage sont traitées avec des encadrements en ressaut, surmontées de corniches et aux allèges ornées de tables décoratives. Un jardin est séparé de la rue par un muret et une grille.

Le cuvier en rez-de-chaussée est situé dans l'alignement de la maison en léger retrait : la façade est percée d'une large porte et d'une baie de décharge. Les fenêtres et portes plus étroites correspondent probablement à un logement secondaire ou un bureau. La baie de décharge est équipée d'un treuil qui facilitait la réception de la vendange. Un long chai à barriques est situé à l'arrière du cuvier.

Murscalcaire pierre de taille
Toittuile mécanique
Étages1 étage carré
Couvrements
Élévations extérieuresélévation ordonnancée
Couverturestoit à longs pans croupe
TypologiesIC3
Techniquessculpture
Représentationsdenticule, pilastre

Estuaire

TRAVEE5
FORBAIEplate-bande (porte) ; plate-bande (fenêtre) ; chambranle mouluré (fenêtre) ; chambranle mouluré (porte) ; corniche (porte) ; corniche (fenêtre)
POSRUEen alignement
POSPARCen retrait
ORIENTsud
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Bibliographie
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1922 (9e édition).

    p. 276-277
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1969 (12e édition).

    p. 425
  • GINESTET Bernard. Saint-Estèphe. Paris : Nathan, 1985. (Le Grand Bernard des vins de France).

    p. 176
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Steimer Claire