Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison actuellement restaurant

Dossier IA19000249 réalisé en 2009

Fiche

Dossiers de synthèse

AppellationsL'auberge du Prieuré
Destinationsrestaurant
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonCollonges-la-Rouge
AdresseCommune : Collonges-la-Rouge
Adresse : rue de la, Barrière , place de la
Halle
Cadastre : 1831 C1 93, 94, 95, 96 ; 2007 AI 190

Cette maison, construite à la limite des 15e et 16e siècles, a subi de nombreux remaniements aux 18e, 19e et 20e siècles.

La partie la plus ancienne, qui a fait l´objet d´une protection au titre des monuments historiques, se situe côté sud (cf. plan cadastral de 1831, section C1 n°96). Toutefois, on remarque, sur l´élévation ouest (cf. plan cadastral de 1831, section C1 n°93), d´autres éléments d´architecture pouvant également remonter aux 15-16e siècles. On est donc ici en présence d´un ensemble construit à l´intérieur de l´enclos prieural dont les fondations pourraient être plus anciennes.

Par ailleurs, l´examen du cadastre de 1831 montre, qu´à cette époque, on était en présence de quatre maisons mitoyennes (cf. Dessin n°2). Trois d´entre elles étaient alignées sur la place de l´église et la quatrième donnait sur la rue de la Barrière. Ces quatre maisons ont été ensuite regroupées en une seule. La datation de ce regroupement se situe probablement entre 1831, date du plus ancien relevé cadastral connu, et le début du 20e siècle.

Remploi provenant deCommune : Collonges-la-Rouge
Période(s)Principale : limite 15e siècle 16e siècle
Principale : 3e quart 18e siècle
Principale : 2e moitié 19e siècle
Secondaire : 20e siècle
Dates1759, porte la date

Cette maison, de plan régulier occupe la totalité de l´îlot. Composée de quatre corps de construction, elle est à la fois alignée le long de la rue de la Barrière à l´ouest et le long de la place de l´église à l´est. Le toit à croupes brisées est couvert d´ardoises et de tuiles mécaniques sur le pan ouest. Sur ce toit, deux souches de cheminée sont installées, l´une sur la ligne faîtière et l´autre sur le versant nord. Quatre outeaux plats sont percés sur le versant est. La maçonnerie de cette construction, très composite, est constituée de pierres appareillées, de blocage de moellons de grès et de calcaire avec remplois, de pan de bois et de torchis. Quelques vestiges de joints anciens de couleur beige rosé sont également conservés.

Les vestiges de l´origine ancienne de cette maison se résument aux traces d´un extrados d´arc en plein-cintre situé sur l´élévation ouest et la présence de deux niveaux de cave sous l´aile sud. L´élévation ouest, sur rue, est ajourée d´une arcade de boutique qui a été remaniée au 20e siècle (l´étal est récent). Juste à côté, la présence d´une porte charretière chanfreinée surmontée d´une baie fenière et d´une autre baie, également chanfreinée (probablement en remploi) donne à cette élévation un caractère très composite.

Sur l´élévation est, un balcon couvert avec garde-corps à balustres en bois carrés occupe tout le premier étage. Sur le pignon nord, on note la présence d´un pan de bois recouvert d´un crépi beige ainsi qu´une petite fenêtre chanfreinée. Sur le mur-pignon sud est accolé un escalier droit en maçonnerie qui mène à une galerie couverte, avec garde-corps en bois. L´accès à cette galerie qui distribue le premier étage, se fait par une porte cloutée, à deux battants, surmontée du chronogramme 1759 orné d´une croix. Des petites baies droites et cintrées sont ouvertes au rez-de-chaussée de ce pignon sud. L´accès aux caves se fait également de ce côté, par un petit escalier droit en maçonnerie.

Une bassière, dans laquelle est logé un potager double, est aménagée dans la salle du rez-de-chaussée. Un autre potager, sans doute en remploi, est installé dans la salle du premier étage.

Mursgrès moellon crépi
calcaire pierre de taille
torchis
bois pan de bois
Toitardoise, tuile mécanique
Plansplan régulier
Étages2 étages de sous-sol, 1 étage carré
Couvrementsvoûte en berceau
Couverturestoit à longs pans croupe brisée
Escaliersescalier de distribution extérieur : escalier droit en maçonnerie
Typologiesmaison à un étage
État de conservationremanié
Représentationschronogramme croix
Précision représentations

1759.

Statut de la propriétépropriété privée
Éléments remarquablespan de bois, loggia
Protectionsinscrit MH partiellement, 1951/01/05
Précisions sur la protection

L'inscription concernent les façades et la toiture ainsi que la loggia située sur l'élévation sud.

Références documentaires

Bibliographie
  • SERAPHIN, G., MELISSINOS, A., SIRYES, H. Plan de gestion du site classé Collonges-la-Rouge. Fichier immeubles. Etude réalisée sous la maîtrise d´ouvrage de la DIREN et de la commune de Collonges-la-Rouge, 2005.

    fiches n°130, 134-135 Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : non coté
(c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel (c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel ; (c) Ville de Collonges-la-Rouge (c) Ville de Collonges-la-Rouge ; (c) Monuments historiques (c) Monuments historiques - Brahim-Giry Agnès
Brahim-Giry Agnès

Chercheur SRI Limousin (2007-2016) - Responsable de l'Unité Études et Ressources documentaires, site de Limoges (2016-2017 ) - Responsable de l'Unité Recherche-Photographie, Limoges-Poitiers (2017-


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.