Dossier d’œuvre architecture IA86013792 | Réalisé par
Lorieux Clarisse (Contributeur)
Lorieux Clarisse

Chercheuse-associée au service régional de l'inventaire de la Nouvelle-Aquitaine (site Poitiers et Limoges), attachée à l'Agglomération de Grand Châtellerault à partir de septembre 2018 pour conduire l'inventaire du patrimoine du Grand Châtellerault.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
  • inventaire topographique, Communauté d'Agglomération de Grand Châtellerault
Maison, actuellement mairie
Auteur
Copyright

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Communauté d'Agglomération de Grand Châtellerault - Châtellerault-2
  • Commune Dangé-Saint-Romain
  • Adresse 5 place de la Promenade
  • Cadastre 2019 AK 15

Maison attribuée à l'architecte Auguste Lubac et construite en 1855 pour la famille du notaire Drouin. Située au cœur du bourg de Dangé, elle borde à l'est la promenade (ancien cimetière) et à l'ouest le champ de foire. Sa façade en brique contraste avec les constructions du bourg édifiées en pierre de tuffeau. Elle est occupée par la famille Drouin jusqu'en 1903. Différents propriétaires se succèdent ensuite : Adeline Thomas (de 1904 à 1922), Emile Braguier (1923-1966), puis François Opter, notaire, jusqu'en 1978. La maison est achetée par la commune de Dangé-Saint-Romain en 1979 pour y installer la mairie. Des extensions sont réalisées la même année par l'architecte Bernard Salignat (salle des mariages, salle du conseil) puis en 1994, toujours par le même architecte, avec la construction d'une nouvelle salle du conseil, l'ancienne étant transformée pour l'accueil du public et le secrétariat. La mairie occupe toujours le bâtiment.

La mairie est située au cœur de l'ancien bourg de Dangé, aujourd'hui Dangé-Saint-Romain.

Le bâtiment d'origine, de plan rectangulaire, est construit en brique et pierre de taille. Il comprend un étage carré et un étage de comble. Un bandeau mouluré en pierre souligne les niveaux et les fenêtres du premier étage. Une corniche à denticules court sous le toit. La toiture à longs pans et croupes est en ardoise. La pierre de taille est utilisée pour le soubassement du rez-de-chaussée, les chaînes d'angles harpées et les encadrements des baies. L'entrée au rez-de-chaussée est entièrement habillée de brique.

La façade orientale est la plus ouvragée : son élévation est ordonnancée à trois travées avec deux avant-corps en légère saillie. La travée centrale est elle-même divisée en une travée centrale et deux plus petites de chaque côté de la porte d'entrée. Les ouvertures des baies sont à deux ouvrants sauf celles encadrant les ouvertures de la travée centrale qui sont à un ouvrant. Les fenêtres du premier étage sont surmontées d'un fronton cintré brisé à volutes. L'étage de comble est éclairé par trois lucarnes en pierre avec ailerons à volutes et fronton cintré. Deux épis de faîtages en zinc surmontent le faîte de la croupe.

Côté ouest, la façade d'origine est masquée par une extension en béton avec un toit en terrasse qui s'arrête sous le premier étage. Une seconde extension en rez-de-chaussée surélevée est partiellement construite dans le prolongement ouest de ce bâtiment. Construite sur sous-sol, en rez-de-chaussée surélevé, elle est de plan rectangulaire. Ses façades sont habillées de brique et d'un enduit imitant la pierre de taille. La toiture est à longs pans et croupes couverte en ardoise. Un escalier extérieur permet d'accéder à la façade sud du bâtiment. La façade nord est construite contre un bâtiment en pierre abritant la salle des associations.

A l'intérieur, un escalier en bois formant limon avec départ de rampe orné d'une boule en verre dessert les pièces du premier étage. La rampe d'appui est en bois. Le garde-corps en ferronnerie est fixé sur le limon par un col de cygne à tête de lion.

  • Murs
    • brique pierre de taille enduit partiel
  • Toits
    ardoise
  • Étages
    sous-sol, en rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, étage de comble
  • Élévations extérieures
    élévation à travées
  • Couvertures
    • terrasse toit à longs pans croupe
  • Escaliers
    • escalier intérieur : escalier tournant à retours avec jour en charpente
  • Techniques
    • sculpture
  • Représentations
    • volute
  • Précision représentations

    Fronton cintré brisé à volutes des lucarnes.

  • Statut de la propriété
    propriété privée

Documents d'archives

  • Commune de Dangé-Saint-Romain : extension et aménagement de la mairie, 1979-1994.

    Archives départementales de la Vienne, Poitiers : 18 J 276
Date d'enquête 2021 ; Date(s) de rédaction 2021
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
(c) Communauté d'Agglomération de Grand Châtellerault
Lorieux Clarisse
Lorieux Clarisse

Chercheuse-associée au service régional de l'inventaire de la Nouvelle-Aquitaine (site Poitiers et Limoges), attachée à l'Agglomération de Grand Châtellerault à partir de septembre 2018 pour conduire l'inventaire du patrimoine du Grand Châtellerault.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Articulation des dossiers