Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison actuellement magasin de commerce

Dossier IA19000300 réalisé en 2009

Fiche

Dossiers de synthèse

Destinationsmagasin de commerce
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonCollonges-la-Rouge - Meyssac
AdresseCommune : Collonges-la-Rouge
Adresse : rue de la
Barrière
Cadastre : 1831 C1 213 ; 2007 AI 118

Cette maison, construite au 16e siècle, a été remaniée au début du 19e siècle. En effet, l´inscription [J. Despoux, 1805] sculptée sur le linteau de la porte-fenêtre percée à cette époque, le confirme. En 1879, date à laquelle une maison mitoyenne a été démolie, elle a également subi d´autres modifications, notamment l´ouverture d´une porte charretière sur son élévation est, qui indique que cette maison a été, à une époque donnée, utilisée en bâtiment agricole. Au cours du 20e siècle, elle a été transformée en magasin de commerce.

Remploi provenant deCommune : Collonges-la-Rouge
Période(s)Principale : 16e siècle
Secondaire : 1er quart 19e siècle
Secondaire : 4e quart 19e siècle
Secondaire : 2e moitié 20e siècle
Dates1803, porte la date
1879, daté par source

Cette maison de plan régulier est implantée en bordure d´îlot, à l´intersection de la rue de la Barrière et d´une rue menant au faubourg du Faure. Son toit à croupes est couvert d´ardoises, mais a conservé quelques lauzes de grès sur ses coyaux et sur son pignon couvert est. Ce dernier est couronné d´un épi de faîtage en pierre. Une souche de cheminée à mitre interrompt l´autre pignon couvert à l´ouest. Deux outeaux plats, positionnés sur les versants nord et sud, aèrent le comble.

La maison est édifiée en blocage de moellons mixtes, en partie (élévation sud) à joints beurrés ocres. Quelques pierres de taille subsistent, notamment au niveau des encadrements des baies les plus anciennes. Les traces d´un ancien enduit blanc sont encore visibles sur l´élévation sud.

L´accès principal à la maison se fait par une porte à chambranles moulurés en triple cavet. Un escalier droit en pierre, construit notamment avec le remploi de trois marches d´un escalier en vis, dont la provenance est impossible à déterminer, a été adossé à cette élévation. Il mène à un perron en pierre en encorbellement dont le garde-corps a disparu. Le premier étage est ajouré d´une porte-fenêtre et d´une fenêtre droite, toutes deux avec des contrevents en bois. Sous le perron, une porte chanfreinée donne accès à la cave voûtée en berceau.

Le mur-pignon est, est percé d´une porte charretière surmontée d´une petite baie à encadrement en bois qui a pu servir de baie fenière.

Enfin, sur l´élévation sud, un caisson de latrines, édifié en pierre de taille, est conservé. A côté, une pierre d´évier en saillie est surmontée d´une fenêtre droite à feuillures avec contrevents en bois.

Mursgrès moellon enduit partiel
calcaire moellon
grès pierre de taille
Toitardoise, grès en couverture
Plansplan régulier
Étagessous-sol, 1 étage carré
Couvrementsvoûte en berceau
Couverturescroupe
pignon couvert
Escaliersescalier de distribution extérieur : escalier droit en maçonnerie
Typologiesmaison à un étage
État de conservationremanié, restauré
Techniquessculpture
Représentationschronogramme monogramme coeur
Précision représentations

La date 1803 est précédée de l'inscription J. Despoux et d'un cœur.

Statut de la propriétépropriété privée
Protectionsinscrit MH partiellement, 1951/01/04
Précisions sur la protection

L'inscription au titre des MH porte sur la façade avec son perron et la toiture.

(c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel (c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel ; (c) Ville de Collonges-la-Rouge (c) Ville de Collonges-la-Rouge ; (c) Monuments historiques (c) Monuments historiques - Brahim-Giry Agnès
Brahim-Giry Agnès

Chercheur SRI Limousin (2007-2016) - Responsable de l'Unité Études et Ressources documentaires, site de Limoges (2016-2017 ) - Responsable de l'Unité Recherche-Photographie, Limoges-Poitiers (2017-


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.