Dossier IA64003020 | Réalisé par
Ehlinger Maïté
Ehlinger Maïté

Chargée d'inventaire du patrimoine bâti à la mairie de Bidart.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Mairie
Copyright
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
  • (c) Commune de Bidart

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Bidart (commune)
  • Commune Bidart
  • Adresse place Sauveur Atchoarena
  • Cadastre 1831 D 477  ; 2017 AP 76
  • Dénominations
    mairie
  • Genre
    communal
  • Destinations
    maison, mairie

Un maison figure sur le plan cadastral de 1831 à l'emplacement du parvis de l'actuelle mairie. D'après la matrice cadastrale, en 1848, la commune acheta cette maison, qui s'appelait alors "Jaureguia", pour abriter la mairie, le logement de l'instituteur et l'école pour les garçons. D'après le plan d'état des lieux dessiné à l'occasion de cette acquisition, cette maison se composait de deux corps de bâtiment. Le plus grand, orienté à l'est vers la place, comportait un rez-de-chaussée, un étage carré, un étage sous comble et une toiture à deux pans dissymétriques. Accessible depuis la façade latérale nord, un vestibule central desservait, à l'est, les pièces de vie (salon, cuisine, salle), à l'ouest, l'écurie et, par un escalier en équerre, l'étage supérieur. Ce dernier était pourvu de 4 chambres et de 2 alcôves. Adossé au mur pignon ouest de la maison, le second bâtiment formait un retour d'équerre du côté de la rue. Quasiment aveugle, il était pourvu de deux portes qui desservaient le pressoir et le fournil.

Dans la seconde moitié du 19e siècle, la mairie et le logement de l’instituteur furent installés dans la maison principale et l'école des garçons fut aménagée dans le second bâtiment. Ces travaux sont visibles sur plusieurs cartes postales datant de la fin du 19e siècle. En comparant le plan d'état des lieux et les cartes postales, on constate que la composition de la façade principale donnant sur la place fut majoritairement conservée. Au rez-de-chaussée, le logement de l'instituteur fut aménagé au sud, avec un accès à l'est, une fenêtre initiale ayant été transformée en porte. Les bureaux de la mairie occupaient alors la partie centrale. A l'étage, au centre, une fenêtre fut transformée en porte-fenêtre ouvrant sur un balcon.

D'après le registre des délibérations, en mai 1904, le conseil municipal déplora le mauvais état de la "maison commune" comprenant la mairie et le logement de l'instituteur et celui de la secrétaire. Il vota pour sa réfection et pour la création d'une salle de police et d'un dortoir réservé aux indigents. En 1905, la municipalité décida en conséquence de transformer l'écurie et le grenier qui la surmontait en logement pour l'instituteur-adjoint et de rénover le logement de l'instituteur. Ces travaux, qui consistèrent notamment à ouvrir la façade nord et à créer une nouvelle distribution grâce à l'aménagement de cloisons, sont illustrés par un plan de 1905 et la nouvelle élévation apparaît sur une carte postale datant du 1er quart du 20e siècle. En 1910, le nouveau bureau de poste fut construit dans le jardin de la mairie (parcelle 476, section D, plan cadastral de 1831). Il était accolé à la façade ouest de l'école des garçons construite en 1901 dans la continuité de l'aile en retour d'équerre de la maison "Jaureguia".

D'après plusieurs cartes postales anciennes, on peut constater par ailleurs que la porte située à gauche sur la façade principale était surmontée d'une enseigne indiquant la présence des "coopérateurs du Pays Basque et de l'Adour". Cette société coopérative de consommation, créée en 1916, possédait 51 succursales dont une à Bidart. Elle regroupait des sociétaires avec pour objectif d'acheter en gros des biens de consommation.

Toujours d'après le registre des délibérations, en décembre 1936, la municipalité décida de construire un tout nouveau bâtiment pour accueillir la mairie. L'architecte Henri Rateau, qui venait de terminer le groupe scolaire, fut chargé du chantier. Il choisit de bâtir le nouvel édifice en retrait par rapport à l'alignement initial figurant sur le cadastre ancien, afin de le doter d'un véritable parvis mettant en valeur la nouvelle façade. Ce projet participa au programme d'embellissement du village dont le quartier de la place était classé depuis 1927 "station de tourisme" depuis 1927. Le parti pris du style régionaliste basque s'inscrivait par ailleurs dans le renouvellement de la création architecturale alors en vogue sur la toute la côte basque depuis le début du siècle.

  • Période(s)
    • Secondaire : 3e quart 19e siècle , (détruit)
    • Secondaire : 1er quart 20e siècle , (détruit)
    • Principale : 2e quart 20e siècle
  • Dates
    • 1848, daté par source
    • 1905, daté par source
    • 1937, porte la date
  • Auteur(s)
    • Auteur :
      Rateau Henri
      Rateau Henri

      Henri Rateau s'est installé à Bidart en 1924 où il a réalisé de nombreuses maisons de villégiature. Il est l'auteur du groupe scolaire (1932), de la mairie (1937) et du bureau de Poste. Son cabinet d'architecte était aménagé dans sa maison, "Les Tamaris", rue des Tamaris, à proximité du sanatorium des Embruns. Au cours de sa carrière, il a travaillé en association avec l'architecte Marras.

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      architecte attribution par source

La mairie est située sur la place du village. Son implantation sur la crête du bourg lui offre une vue sur l'océan (à l'ouest) et une vue sur les montagnes (à l'est). De plan rectangulaire, elle est couverte d'une toiture à deux pans dissymétriques débordants qui reposent sur des aisseliers. L'élévation principale donnant sur la place se distingue par la présence d'un large porche dans-œuvre doté de 4 colonnes (dont 2 engagées) en pierre de taille de la Rhune sculptées. Ces dernières supportent un linteau en béton imitant une poutre en bois portant l'inscription "HERRIKO ETCHEA" qui signifie "mairie". Le hall d'entrée est percé de 3 larges portes cintrées à l'encadrement en pierre. On retrouve l'usage du grès rose, à droite du porche dans-œuvre, pour l'encadrement de la baie serlienne qui comporte un appui de fenêtre, un linteau sculpté de svastikas basques et un cartouche portant la date "1937". Les étages présentent un faux pan de bois peint. Au premier étage, un balcon filant permet d'ouvrir la salle du conseil municipal sur la place, tandis qu'un bureau est doté d'une loggia. L'étage de comble est en encorbellement.

Un perron en pierre précède le porche d'entrée, le rez-de-chaussée comporte un large hall d'accueil dont la pièce maîtresse est le large escalier en bois menant à la salle du conseil municipal et des mariages. Cette dernière possède une large cheminée qui se compose d'un manteau en pierre de taille sculptée de rinceaux et en bois. Les murs sont en partie couverts de lambris sculptés d'une rosace. Au plafond, de fausses de poutres reproduisent le principe traditionnel du plafond à solives, reposant ici sur des consoles à volutes.

  • Murs
    • enduit
  • Toits
    tuile creuse
  • Étages
    1 étage carré, étage de comble
  • Couvrements
  • Élévations extérieures
    élévation à travées
  • Couvertures
    • toit à longs pans pignon couvert
  • Escaliers
    • escalier intérieur : escalier en équerre en charpente
  • Techniques
    • sculpture
    • céramique
  • Représentations
    • torsade, volute, fleur
    • blason
  • Statut de la propriété
    propriété de la commune

Documents d'archives

  • Délibérations du conseil municipal, 1791-1945.

    Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques, Pau : E dépôt Bidart, 1D
    1848-1866
  • Mairie, 1901-1906.

    Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques, Pau : E dépôt Bidart 1M1

Documents figurés

  • Atlas cadastral napoléonien, 1831.

    Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques, Pau : E dépôt Bidart, 1G1
    Section D
Date d'enquête 2018 ; Dernière mise à jour en 2019
(c) Commune de Bidart
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
Ehlinger Maïté
Ehlinger Maïté

Chargée d'inventaire du patrimoine bâti à la mairie de Bidart.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.