Copyright

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Vals de Saintonge Communauté - Saint-Jean-d'Angély
  • Commune Villeneuve-la-Comtesse
  • Adresse 15 route Nationale
  • Cadastre 1987 A 113, 114
  • Dénominations
    mairie, école
  • Genre
    de garçons
  • Destinations
    mairie, école
  • Parties constituantes non étudiées
    logement, cour, mur de clôture, jardin, puits

Aucun bâtiment ne figure à cet emplacement sur le plan cadastral de 1839. En 1866, la commune décide de faire construire une école de garçons. Dans un rapport, le maire, Monsieur Lécullier, explique que : "la commune de Villeneuve compte une population de 834 habitants. Deux autres communes lui sont annexées pour l'instruction primaire : Villenouvelle (population 350 habitants) et Croix-Comtesse (population 187 habitants). Mais je dois faire remarquer que ces deux communes, la première à 2 ou 3 kilomètres de Coivert et de Saint-Séverin, la deuxième à 1 kilomètre de Vergné tout au plus envoient peu d'élèves à Villeneuve et que dès lors il ne convient pas de calculer les dimensions à donner à la salle de classe sur l'ensemble du chiffre de pop de ces 3 communes [...]. "La salle de classe présente une surface de 104 mètre carré sur une hauteur de 4 mètres, tandis que la moyenne des enfants qui ont fréquenté l'école ces quatre dernières années ne s'élève qu'à 70 au plus ; ce nombre il est vrai pourrait atteindre le chiffre de 80 à 85". Les travaux ont été achevés le 22 mai 1868. Ils ont été réalisés par Jean Barré, entrepreneur de travaux publics à Saint-Jean d'Angély. Le procès-verbal de réception des travaux indique que le coût s'élève à 1411, 55 francs. Le préau a été ajouté en même temps que celui de l'école des filles en 1883. C'est également lors de cette campagne de travaux que l'école des garçons a été entourée d'un mur de clôture. Selon un plan de 1922, la salle de classes des garçons a été un moment divisée en deux et accueillait, à droite la classe enfantine et à gauche, la classe des garçons. Des travaux de rénovation ont été effectués sur ces bâtiments au 4e quart du 20e siècle.

Le bâtiment principal présente trois travées sur deux niveaux. La façade est ornée d'un bandeau, d'une corniche tournante. Les encadrements des baies sont harpés au rez-de-chaussée et moulurés à l'étage. De chaque côté, sont accolées deux petites constructions sous des toits à longs pans. A l'origine, le rez-de-chaussée était partagé entre le logement de l'instituteur et la mairie et l'étage était occupé par les chambres du logement. A droite, une aile a été ajoutée en retour d'angle. Derrière le bâtiment principal, un bâti est accolé à la perpendiculaire correspondant à une salle de classe. Il est percé de deux portes et deux fenêtres. En décrochement de façade, on remarque un préau recouvert de tuile creuse, il était autrefois ouvert. Dans la cour, se situe un puits à la margelle ronde en moellon et surmonté de son système de puisage. A l'origine, cet emplacement était le jardin de l'instituteur.

  • Murs
    • calcaire
    • enduit
    • moellon
  • Toits
    ardoise, tuile plate, tuile creuse
  • Étages
    rez-de-chaussée, 1 étage carré, en rez-de-chaussée
  • Élévations extérieures
    élévation à travées, élévation ordonnancée
  • Couvertures
    • toit à longs pans
    • croupe
  • État de conservation
    bon état
  • Statut de la propriété
    propriété de la commune

Bibliographie

  • Site Internet : www.poitou-charentes.culture.gouv.fr/pages/section6/marianne/marianne26.htm.

Date d'enquête 2005 ; Dernière mise à jour en 2017
(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel
(c) Vals de Saintonge Communauté
Lhuissier Nathalie
Lhuissier Nathalie

Chargée de mission entre 2004 et 2018.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Articulation des dossiers