Logo ={0} - Retour à l'accueil

Lycée général et technologique Élisée-Reclus et Paul-Broca

Dossier IA33009610 réalisé en 2018

Fiche

Précision dénominationLycée général et technologique Élisée-Reclus et Paul-Broca
AppellationsLycée Élisée-Reclus et Paul-Broca
Dénominationslycée
Aire d'étude et cantonNouvelle-Aquitaine
AdresseCommune : Sainte-Foy-la-Grande
Adresse : 7 avenue de
Verdun
Cadastre : 2018 AC 997, 998 Le lycée est en grande partie sur la commune de Pineuilh (section AS) ; 2018 AS 1, 2, 3, 265, 267

Les plans du lycée de l'avenue de Verdun ont été établis en 1958 par Pierre Mathieu (architecte en chef des bâtiments civils et des Palais nationaux) et par Pierre Fargue (1926-1989) et Gilles Autier (1926-1982) architectes associés.

Le lycée est établi sur les communes de Sainte-Foy-la-Grande et de Pineuilh. Le lycée a été inauguré le 10 avril 1960 en présence de Robert Boulin.

Œuvre du 1% artistique :

Pour ce premier programme, l’œuvre du 1% a été confiée à Paul Corriger (carrelage mural dans un hall du rez-de-chaussée) puis au sculpteur Hugues Maurin (arrêté du 16 octobre 1967). L’œuvre, placée dans le hall d'entrée, représente 3 "élèves" assis. Le bras de 2 d'entre eux enserre les épaules des autres.

Le lycée professionnel Paul Broca est intégré au lycée général et technologique Élisée Reclus en 1994. L'emplacement du LEP Paul Broca, parcelle du bourg entre rue Chanzy et rue Waldeck Rousseau, est désormais occupé par la résidence René Ferbayre. Les architectes Claude Marty et Jean-Louis Corsenac interviennent en 1996-1998 pour une restructuration du lycée (de l'avenue de Verdun) dans le cadre du programme pluriannuel d'investissement (PPI n°2) sous la maitrise d'ouvrage de la Région Aquitaine. Le programme a consisté à doubler l'aile des bâtiments côté rue de Verdun : 4 corps de bâtiments, dont un bâtiment vitré abritant l'agora, accueil de l'établissement. La nouvelle construction est reliée à l'ancienne par un hall, avec passerelles métalliques et galeries à chaque niveaux d'élévation.

Période(s)Principale : 4e quart 20e siècle
Dates1996, daté par source
Auteur(s)Auteur : Marty Claude
Marty Claude

L'agence de Claude Marty est située 20 rue Condorcet à Cenon (33).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte attribution par source
Auteur : Corsenac Jean-Louis
Corsenac Jean-Louis

Jean-Louis Corsenac, architecte DPLG, 39 RUE CONSTANTIN 33000 BORDEAUX [2018]


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte attribution par source
Auteur : Maurin Hugues sculpteur attribution par source
Auteur : Corriger Paul
Corriger Paul (1923 - 2009)

Paul Corriger, céramiste, 43-45, rue Louis Pasteur, Sainte-Foy-la-Grande [en 1968]. "Grand Prix (médaille d'or concours international de la céramique Faenza, 1963)"

http://www.saintefoylagrandehistoire.com/dossiers/dossier.php?val=288_paul+corriger+1923+-+2009


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur attribution par source
Auteur : Mathieu Pierre
Mathieu Pierre (11 nov 1911 - 1997)

AGHORA bases de données de l'INHA :

Pierre Mathieu, né à Bordeaux (Gironde) le 11 novembre 1911, fils d'Édouard Joseph Marie Mathieu industriel, et de Clémence Marie Madeleine Migeon,élève au lycée Michel-Montaigne à Bordeaux, ingénieur diplômé de l’École centrale des Arts et manufactures promotion 1935, élève d'Emmanuel Pontremoli et André Leconte, admis en 2è classe le 10 juillet 1933, 1è classe le 27 avril 1937, diplômé le 21 février1939 (171è promotion, Une station missionnaire en pays Bassa (Cameroun), mention bien) (architecte et urbaniste à Bordeaux;urbaniste en chef de la circonscription de Bordeaux en 1945-47;architecte du Centre hospitalier régional de la Ville de Bordeaux à partir de 1949, architecte conseil de la Ville de Bordeaux à partir de 1949; Agence d'Urbanisme et d'Architecture 33, A.U.A.33 [en 1973]; architecte en chef des Bâtiments civils et Palais nationaux en 1953; conseiller technique pour le département de la Gironde; plan directeur d'urbanisme de l'agglomération bordelaise,centre hospitalier universitaire de Bordeaux, cité administrative de Bordeaux, bâtiments de l'E.D.F.-G.D.F., bâtiments des ponts et chaussées, groupes d'habitations pour le Centre inter professionnel du logement de Bordeaux, facultés de droite et des lettres, Institut d'études politiques et restaurant universitaire de Bordeaux, Institut de magnéto-chimie et Centre d'études tropicales de Bordeaux,Centre hospitalier de Bordeaux; professeur à l'École d'architecture de Bordeaux de 1950 à 1976; membre de la S.A.D.G. en 1940,figure encore dans l'annuaire 1973; membre du Conseil régional de l'Ordre des architectes, membre de la Commission départementale d'urbanisme du Conseil supérieur de 1965 à 1976; membre de la Société française des Urbanistes; reçu membre titulaire de l'Académie d'architecture le 26 novembre 1962 au fauteuil de Charles Abella (1879-1961), secrétaire adjoint en 1970-72;membre de la section française de l'Union internationale des architectes; officier de la Légion d'honneur, Croix de guerre 39-45,chevalier des Arts et des Lettres; mort en 1997; Archives nationales de France, AJ/52/1298, dossier d’élève; fonds aux Archives municipales de Bordeaux). Biographie rédigée par Marie-Laure Crosnier Leconte.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte attribution par source
Auteur : Autier Gilles
Autier Gilles (1926 - 1982)

Gilles Autier a été élève de Claude Ferret à l'Ecole régionale d'architecture de Bordeaux puis s'est formé à l'Ecole des beaux-arts de Paris de 1947 à 1954. Il exerce ensuite comme architecte dans les années 1960 au n°33 rue de Ruat à Bordeaux, au sein du Groupement permanent d'architectes A7 comprenant Christian Grange, Pierre Fargue, François Pichet et Guy Peyssard. Parmi ses réalisations, les historiens de l'architecture retiennent la Maison des jeunes à la cité du Grand-Parc de Bordeaux conçue en 1964 avec Peyssard et le quartier Malartic de Gradignan constitué de 805 maisons avec jardin réalisé en 1972.

___________________

Gabriele Lechner. L'architecture et la commande publique... :

Notice Autier Gilles.

-groupe scolaire Troquereau, Coutras, 1957-1959, (P. Fargue, P. Mathieu, architecte coodinateur)

-restaurant universitaire central, Bordeaux, 1957-1958 (P. Mathieu)

-collège mixte de Sainte-Foy-la-Grande, ca. 1958-1959 (P. Fargue, P. Mathieu, architecte coordinateur)

-maison des jeunes, cité du Grand-Parc, Bordeaux, 1964 (G. Peyssard)

-village d'étudiants n°4, domaine universitaire de Talence-Pessac-Gradignan, ca. 1964-1967, (J. Touzin)

-Tour d'habitation, La Défense/Puteaux, ca. 1968-1970

-chapelle Notre-Dame-des-Pins, Le Petit-Piquey/Lège-Cap-Ferret, inaugurée en 1971, agence A7


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
Architecte attribution par source
Auteur : Fargue Pierre
Fargue Pierre (12 janvier 1926 - 2 septembre 1989)

L'architecte Pierre Fargue (né le 16 février 1926 à Libourne, mort le 2 septembre 1989 à Libourne) a été associé à l'architecte Gilles Autier (voir sa notice) sous la direction de Pierre Mathieu notamment pour la construction du Collège moderne de Sainte-Foy-la-Grande (devenu lycée Elisée Reclus et Paul Broca). Il a fait partie du "Groupement permanent d'architectes" (société civile d'architecture et d'urbanisme (33 rue de Ruat à Bordeaux et 82 avenue Gallieni à Libourne) avec les architectes Gilles Autier, Christian Grange, et François Pichet (mention de ce groupement pour l'agrandissement du gymnase du "collège mixte" de Sainte-Foy-la-Grande en 1979).

Gabriele Lechner. L'architecture régionale et la commande publique... :

Notice Fargue Pierre.

Architecte (non–D.P.L.G.) à Libourne et Bordeaux à partir de 1968 associé à G. Autier, C. Grange, G. Peyssard (agence A7 Bordeaux, Libourne). Fils d’Edmond Fargue, lui succède en 1954 comme architecte de Libourne.

-école de Carré, Libourne, 1954

-68 logements, cité du terrain de manœuvre, Libourne, 1955-1960

-école primaire, Saint-Magne-de-Castillon, ca. 1956

-écoles primaires de Montagne, de Vayres, d’Abzac, 1957

-Mairie de Grézillac, 1957

-écoles primaires de Mouliets-et-Villemartin, Blasimon, Pellegrue, Pomerol, Eynesse, Saint-Sauveur-de-Puynormand, 1957-1958

-salle des fêtes, Castillon-la-Bataille, 1957-1958

-école primaire, Chamadelle, 1957-1958

-abattoirs municipaux de Castillon-la-Bataille, 1957-1958

-foyer rural, Lalande-de-Pomerol, 1957-1958

-centre nautique, Libourne, 1957-1958

-groupe scolaire Troquereau, Coutras, 1957-1958 (G. Autier, P. Mathieu, architecte-coordinateur)

-école primaire des Charruauds, Libourne, 1957-1961

-écoles primaires de Saint-Cibard, Grézillac, Puisseguin, Saint-Sulpice-de-Faleyrens, Baron, Vérac, 1958

-salle des fêtes, Galgon, 1958

-école primaire, Galgon, 1958

-salle des fêtes, Izon, 1958

-école primaire, Périssac, 1958

-foyer rural, Puisseguin, 1958

-groupe scolaire du Sud, Libourne, 1958-1959

-collège mixte de Sainte-Foy-la-Grande, ca.

1958-1959 (G. Autier Mathieu, architecte-coordinateur)

-abattoirs municipaux de Libourne, 1958-1961

-parc des sports J.-A. Moueix, Libourne, 1960 (A. Larrègue)

-chapelle Notre-Dame-du-Magnificat, Bègles,1966-1967 (agence A7)

-chapelle Notre-Dame-du-Rosaire, Libourne, 1967

-tour d’habitation, La Défense / Puteaux, ca. 1968-1970 (agence A7)

-chapelle Notre-Dame-des-Pins, Le Petit-Piquey (Lège-Cap-Ferret), inaugurée en 1971 (agence A7)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte attribution par source
Auteur : Pichet François
Pichet François

Dans la notice biographique de l'architecte Gilles Autier : "Christian Grange, Pierre Fargue, François Pichet et Guy Peyssard [en 1967], Groupe permanent d'architectes A7".


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte attribution par source

Le lycée est situé au sud-ouest de la bastide, centre-bourg de Sainte-Foy la Grande, proche de la Dordogne, en partie sur la commune de Pineuilh. L'établissement originel est composé de barres rectangulaires en R+3, 21 travées, en béton, toit en terrasse, l'aile de l'internat est en retour d’équerre (R+2, 22 travées). L'extension comprend trois corps de bâtiment sur la rue de Verdun en R+2, percés par une série de baies en bandeau horizontal, couverts par une toiture en casquette. Les élévations sont couvertes d'un revêtement de plaques rectangulaires de ciment agrafées.

Mursbéton
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturesterrasse

Statut de la propriétépropriété de la région

Références documentaires

Bibliographie
  • CHAIGNE Yann. L'Architecture des lycées en Aquitaine de 1986 à 2006 : Les étapes d'une quête identitaire post-décentralisation. Thèse d'histoire de la l'art sous la direction de Marc Saboya, Université Bordeaux 3, 2009.

  • LECHNER Gabriele. L'architecture régionale et la commande publique : exemple de la Gironde (1919-1960). Bordeaux : DRAC Aquitaine. Service régional d'inventaire d'Aquitaine, [s.d.]

    Service du patrimoine et de l'Inventaire, région Aquitaine : 33.8.2.2. LEC
Multimedia
  • https://www.dailymotion.com/video/x606tb

Liens web

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Charneau Bertrand