Dossier IA64002970 | Réalisé par
Ehlinger Maïté
Ehlinger Maïté

Chargée d'inventaire du patrimoine bâti à la mairie de Bidart.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Lotissement Bidarmendia
Auteur
Ehlinger Maïté
Ehlinger Maïté

Chargée d'inventaire du patrimoine bâti à la mairie de Bidart.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Copyright
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
  • (c) Commune de Bidart

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Bidart (commune)
  • Commune Bidart
  • Lieu-dit Plateau
  • Adresse rue Contresta , rue Bidarmendia , impasse Cumba
  • Cadastre 2017 BO 103-110, 147-226, 283, 284
  • Dénominations
    lotissement
  • Appellations
    Lotissement Bidarmendia

D’après les matrices cadastrales, en 1928, la société La Mutuelle Générale Française, spécialisée dans l'assurance des notaires, dont le siège était au Mans, acheta au médecin Jacques de Poliakoff les terres labourables situées au bord de la route nationale 10, en face de la maison Chailla et à proximité du lavoir Chailla et de la source Contresta. Elles étaient situées au sud du lotissement Bellevue que Jacques de Poliakoff tentait alors de créer avant de revendre l'ensemble en 1931 à la même société. Les terres concernées par le lotissement Bidarmendia correspondaient aux parcelles 171 à 173 du plan cadastral de 1831. La société acheta également les parcelles 185 et 188 à 192 autour de la source Contresta.

En 1931, la société demanda l’autorisation de construire sur ces terrains un lotissement divisé en deux parties, puisque la société n’était pas propriétaire de la parcelle 193 qui appartenait à la famille Michelena. Le plan de lotissement fut réalisé par le géomètre bayonnais R. Bouvier. Il comportait 53 lots. Il fut autorisé en novembre 1931. Le programme des travaux mentionnait la création des différents réseaux eau, égout et électricité. La société proposa à la municipalité de recueillir dans son réseau d'égouts les eaux usées des lavoirs municipaux (Chailla et Contresta) qui stagnaient ou s’écoulaient sur les terrains voisins. Il prévoyait également la création de quatre voies ex nihilo et l’élargissement du chemin d’intérêt commun n°54 de la R.N 10 à Ahetze (actuelle Avenue de la Source Royale). D’après l’arrêté du 20 novembre 1931, le préfet des Basses-Pyrénées autorisa la vente des lots avant la fin des travaux. Ils furent mis en vente par J. Desnoyers, directeur de l'agence locale située à Biarritz. Le 25 octobre 1932, il fut certifié que les travaux d’aménagement du lotissement étaient terminés.

D’après les vues aériennes, aucun lot ne fut toutefois construit avant la Seconde Guerre mondiale. En 1951, une maison fut construite (5 rue Contresta), puis, d’après un certificat du 9 janvier 1956, le géomètre R. Bouvier attesta que des travaux d’entretien et de remise en état avaient été exécutés par la société. En mars 1959, le lotissement comptait 12 nouvelles maisons construites, puis 18 en mars 1966. En septembre 1977, il ne restait plus que cinq lots à bâtir.

  • Période(s)
    • Principale : 2e quart 20e siècle
  • Dates
    • 1931, daté par source

Le lotissement Bidarmendia est implanté au nord du centre-bourg de Bidart et en bordure de la route nationale 10. Il se compose de deux îlots séparés. Le plus important à l'est est desservi par trois voies de circulation dont deux sont reliées directement à la route nationale 10. Il comporte 47 lots. Le second est structuré autour d'une impasse se terminant en rotonde qui dessert 6 lots. Le programme du lotissement a conservé le lavoir "Chailla". Compte tenu de l'orientation du lotissement, chaque propriétaire pouvait bénéficier d'une vue sur les montagnes.

  • Statut de la propriété
    propriété d'une personne privée

Documents figurés

  • Archives municipales de Bidart, service urbanisme, chemise 12. Lotissement Bidarmendia.

    Archives municipales, Bidart : Chemise 12
Date d'enquête 2018 ; Dernière mise à jour en 2019
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
(c) Commune de Bidart
Ehlinger Maïté
Ehlinger Maïté

Chargée d'inventaire du patrimoine bâti à la mairie de Bidart.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Articulation des dossiers