Logo ={0} - Retour à l'accueil

Loix : présentation de la commune

Dossier IA17050496 réalisé en 2015

Fiche

Œuvres contenues

Aires d'étudesÎle de Ré
AdresseCommune : Loix

La plus ancienne mention de Loix remonte au 12e siècle à l'occasion du don fait par Raoul Ier de Mauléon aux moines de l'abbaye des Châtelliers du quart des poissons pêchés sur sa "terra de Ré, d'Ars et de Loix". En 1378, une transaction a lieu entre l'abbé de Saint-Michel-en-l'Herm et le prieur de Legibus (seule mention trouvée de ce prieuré).

L'église de Loix était une succursale d'Ars, elle est érigée en paroisse le 7 juillet 1379 à la présentation du prieur de Saint-Etienne d'Ars. Certains auteurs anciens la placent sous l'invocation de Sainte-Catherine-et-Sainte-Madeleine.

La fosse de Loix servit à plusieurs reprises aux différentes flottes qui combattirent autour de l'île au 17e siècle.

L'économie de Loix était fondée sur la récolte et l'exploitation du sel, mais on trouvait également un peu de vigne, quatre moulins à vent et un moulin à marée.

Loix est érigée en commune en 1790. Les papiers relatifs aux droits féodaux furent brûlés sur la place publique le 1er novembre 1793 et l'Abbaye vendue aux enchères comme Bien national le 12 nivôse An II.

L'économie de Loix et sa croissance démographique déclina au cours du 19e siècle. La raffinerie et laverie de sel établies au Passage subsistent jusqu'au milieu du 20e siècle. Les moulins cessent de fonctionner entre 1880 et 1925.

Le territoire de la commune de Loix a longtemps formé une île. D'une superficie de 6,7 km2, il est aujourd'hui rattaché aux anciennes îles d'Ars et de Ré par de vastes salines que les chenaux de Louzon et des Quatre-Eveillards séparent de celles de La Couarde.

Le littoral nord, presque rectiligne, a l'aspect d'une petite falaise d'environ 4,5 km de long dont la hauteur varie de 4 à 9 m. Un banc rocheux de 500m de large s'étend devant. Le village se situe sur la partie la plus haute de la commune qui est constitué d'une table calcaire.

L'économie repose à la fois sur l'agriculture, l'élevage bovin et ovin, sur la vigne et l'ostréiculture.

Loix compte parmi les communes dont le visage a été le moins transformé par le tourisme. Les résidences secondaires représentent 66, 2% du nombre total de logements contre 32,9% de résidences principales.

(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel ; (c) Communauté de communes de l'Île de Ré (c) Communauté de communes de l'Île de Ré - Aoustin Agathe
Aoustin Agathe

Chargée de mission Inventaire. Communauté de communes de l'Ile de Ré (2013- 2020)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.