Dossier IA00045078 | Réalisé par ;
Dujardin Véronique
Dujardin Véronique

Chercheur, service Patrimoine et Inventaire

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Logis (manoir) de la Canne
Auteur
Celer Françoise
Celer Françoise

Chercheur SRI Limousin jusqu'en 2007.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Copyright
  • (c) Région Poitou-Charentes, Inventaire général du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Arrondissement de Montmorillon - Montmorillon
  • Hydrographies le Chambon
  • Commune Jouhet
  • Lieu-dit la Canne
  • Cadastre 1840 D2 511, 514-520  ; 1943 D2 330, 331  ; 2016 D2 491
  • Dénominations
    manoir
  • Parties constituantes non étudiées
    cour, parc, chapelle, communs, dépendance, portail, mur de clôture, étang, terrasse en terre-plein, logement, lavoir

La Canne est figurée sur la carte de Cassini, en aval d'étangs qui constituent la source du Chambon et en amont du hameau de Rillé.

La Canne est cité parmi les propriétés de la Maison-Dieu de Montmorillon en 1573 (Rédet, p. 75).

Une partie du corps de logis date du 17e ou du 18e siècle, ainsi qu'en attestent les baies à appui saillant mouluré et encadrement chanfreiné du second logement et la porte à encadrement chanfreiné et linteau en accolade surmonté d'une croix de la remise.

La maison située sur la parcelle D2 519 de l'ancien cadastre est signalée en reconstruction en 1848 et en nouvelle construction en 1853 par Jacques Bernaud dans les registres d'augmentations-diminutions du cadastre. Jacques Bernaud, d'une famille de commerçants à Montmorillon, est père de trois enfants, Étienne, sous-lieutenant, Benjamin et Ernest, l'aîné, qui habite la Canne avec sa mère après le décès de son père. La famille est également propriétaire la ferme du Moutet.

Les travaux (un investissement de 72.040 francs) sont indiqués comme achevés en 1859 et imposables en 1862 pour la maison et 1863 (imposables en 1866) pour la chapelle, consacrée cette même année par monseigneur Pie, évêque de Poitiers, à la demande du chanoine Benjamin Bernaud (21 avril 1825 - 2 décembre 1907), vicaire général de Poitiers.

La ferme dépendant de ce château est également reconstruite au nord, sur les anciennes parcelles bâties D2 511, 515 et 516. En 1860, le registre des augmentations et diminutions d'imposition signale une nouvelle construction (maison) sur la parcelle située au nord, cadastrée D2 511, toujours par Jacques Bernaud. En 1875, le même registre indique la transformation d'un bâtiment rural en maison " il y a 5 ou 6 ans " sur la parcelle D2 516 par Ernest Bernaud.

L'ensemble du domaine de la Canne se compose de bâtiments répartis en L au nord et à l'est d'une terrasse qui domine la vallée du Chambon, le long de l'ancienne route, totalement détruite, de Montmorillon au Blanc.

Le plan schématique de 1976 permet de positionner les bâtiments.

Sur le côté nord de la terrasse se trouvent :

- un logement (A), construit dans les années 1860-1870, perpendiculairement à l'axe de la terrasse, à son extrémité ouest. Il comprend un rez-de-chaussée et un étage, avec une façade occidentale organisée en trois travées et une façade postérieure organisée en quatre travées. Le toit, souligné par une corniche sur la façade antérieure, à longs pans et croupes, est couvert d'ardoises ;

- le logement ancien (B), au centre de la terrasse, de plan rectangulaire, à deux niveaux. Le toit à longs pans était couvert d'ardoises en 1976, aujourd'hui en tuile plate. À l'étage, les fenêtres présentent un appui saillant mouluré (une partie restituée) et pour l'une d'elles un encadrement chanfreiné ;

- une remise (C), de plan rectangulaire, en rez-de-chaussée. La porte sud présente un encadrement chanfreiné ; son linteau est orné d'une accolade surmontée d'une croix gravée ;

- un petit bâtiment de plan carré (D) est adossé au sud-est de la remise. Il est couvert d'un toit en pavillon en tuiles plates.

En retour d'équerre au sud-est de la terrasse, se trouvent du nord vers le sud :

- un petit bâtiment de plan carré (E) ouvert d'un toit en pavillon en tuiles plates ;

- une dépendance (F) pour partie fermée et pour partie formant hangar ;

- une chapelle (G).

La chapelle, restaurée vers 1905, comprend un autel en chêne peint, un sol dallé de pierres carrées et deux verrières géométriques.

Un ancien lavoir a été utilisé pour la mise en place d'une installation géothermique.

  • Murs
    • pierre moellon enduit
  • Toits
    tuile plate, ardoise, tuile creuse
  • Plans
    plan régulier
  • Étages
    rez-de-chaussée, 1 étage carré, étage de comble
  • Élévations extérieures
    élévation à travées
  • Couvertures
    • toit en pavillon
    • toit à longs pans croupe
    • toit à longs pans
  • Représentations
    • accolade, croix
  • Statut de la propriété
    propriété privée

Documents d'archives

  • Jouhet, cadastre, tableau des propriétaires, augmentations et diminutions 1847-1899.

    4 P 2399 : tableau indicatif des propriétaires, des propriétés foncières et de leur contenance : sections A-H4. .

    4 P 2400-2403 : matrice des propriétés foncières

    4 P 2400 : folios 1-460, table alphabétique des propriétaires, augmentations et diminutions (1847-1870).

    4 P 2401 : folios 461-876.

    4 P 2402 : folios 877-1038, Augmentations et diminutions (1872-1914).

    4 P 2403 : matrice des propriétés bâties : cases 1-224 ; table alphabétique des propriétaires, augmentations et diminutions (1883-1899).

    4 P 4043 : matrice des propriétés bâties (minute) : cases 1-211 ; table alphabétique des propriétaires1911-1942.

    4 P 4044-4045 : matrice des propriétés non bâties (minute) 1913-1942 ; matrice des propriétés foncières.

    4 P 4044 : folios 1-500 ; table alphabétique des propriétaires ; augmentations et diminutions (1914-1942).

    4 P 4045 : Folios 501-793.

    Archives départementales de la Vienne, Poitiers : 4 P 2399-2403 ; 4 P 4043-4045

Bibliographie

  • Andrault, Fernand. Une physionomie poitevine, l'abbé Benjamin Bernaud, curé de Notre-Dame-la-Grande. Éditions Lévrier-Bonamy / Rapharin-Jamin, 1909, 104 pages.

  • RÉDET, Louis. Dictionnaire topographique du département de la Vienne [...], Paris : Imprimerie nationale, 1881. (Réédition Paris : J.-M. Williamson, 1989), 526 p.

    Médiathèque François-Mitterrand, Poitiers : 914.463 RED
    p. 75

Documents figurés

  • Plan cadastral, plan d'assemblage et 28 feuilles, A. Joyaux Géomètre de première classe, Alagille géomètre secondaire, terminé en août 1840.

    Archives départementales de la Vienne, Poitiers : 4 P 4990-4998
Date d'enquête 1976 ; Dernière mise à jour en 2018
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
Dujardin Véronique
Dujardin Véronique

Chercheur, service Patrimoine et Inventaire

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Articulation des dossiers
Contient
Parties constituantes
Fait partie de