Logo ={0} - Retour à l'accueil

Logis de la Fontaine

Dossier IA17003606 réalisé en 1999

Fiche

Précision dénominationlogis de la Fontaine
Parties constituantes non étudiéeslogement, dépendance, cour
Dénominationslogis
Aire d'étude et cantonVals de Saintonge Communauté - Matha
AdresseCommune : Néré
Lieu-dit : La Fontaine
Adresse : 6, 8 route
de Belaire
Cadastre : 1989 ZS 40 ; 2016 Zs 37 à 40 43 44 47 51 ; 1835 E1 608 à 618

Du logis primitif des Fontaine, il ne reste que cet édifice à toit en pavillon couvert d'ardoises. L'intérieur, bien qu'en mauvais état, comprend un oratoire voûté d'une croisée d'ogives de la fin du 15e siècle. On peut également y voir des peintures murales ocres. Sa porte est dotée d'un encadrement mouluré et d'un écusson qui pourrait dater du 15e siècle. La partie supérieure, qui servait de pigeonnier, à probablement été ajoutée au cours du 19e siècle.Le domaine de la Fontaine apparaît dans les textes au 16e siècle, lorsqu'un certain Jacques Rochier en est propriétaire. La famille Rochier, qui est liée aux Cumont, garde le logis pendant environ 250 ans, puis celui-ci passe aux mains de Charlotte Rochier, épouse de Jean-Pierre Boisseau, seigneur de la Borderie, qui semble être le dernier à s'intituler Seigneur de la Fontaine. Au début du 19e siècle, l'ensemble passe à la famille de Liniers, laquelle le vend, en 1817, à Pierre Papillaud. Dans un procès-verbal de 1773 il est dit que le logis était doté d'un colombier, mais ce dernier a disparu.

Le logis était un ensemble de bâtis organisés autour d'une cour, probablement fermée par un portail en arc segmentaire dont le départ est visible sur un mur au nord-ouest. À l'arrière du corps principal se situe une façade à ouvertures (murées) dotées d'appuis moulurés saillants et à porte surmontée d'un grand linteau à corniche, qui pourrait dater du 18e siècle. Le corps principal, qui abrite trois anciens logements à pièce unique et des dépendances, est pourvu de baies en arc segmentaire et d'une ouverture chanfreinée, aussi datable du 18e siècle. Les autres bâtiments sont difficilement datables car ils sont soit à l'état de vestiges, soit envahi par de la végétation.

Période(s)Principale : 15e siècle, 18e siècle, 19e siècle , (?)

L'ancien logis, aujourd'hui plusieurs propriétés, comprend un corps principal orienté au sud-est. Il abrite d'anciens logements à pièce unique et d'anciennes dépendances. Sa façade présente des baies disposées sans travée, des ouvertures en arc segmentaire, une petite fenêtre chanfreinée et trois pierres d'éviers. À l'arrière se situe les vestiges d'un logement : les murs latéraux montrent que celui-ci était plus haut et qu'il était paré d'une corniche et de génoises sur les faces latérales. Sa façade principale, orientée au nord-ouest et aujourd'hui remaniée, est dotée d'ouvertures à appuis saillants et d'une porte à grand linteau surmonté d'une corniche. À droite se trouvent des dépendances fortement remaniées.

Un édifice à toiture d'ardoises, abritant une chapelle surmontée d'un pigeonnier, se situe en face du corps principal. A l'intérieur, outre des peintures murales, il reste sur un mur une petite stèle et sur un autre une niche sculptée avec, au-dessus, une baie aveugle en ogive. Le plafond est formé par une croisée d'ogives à clef de voûte centrale, qui prend appui sur des colonnettes situées dans chaque angles. Cette chapelle, se localise dans un ensemble de constructions laissé à l'abandon. De l'extérieur, on peut observer une porte à jambages en pierre et à linteau monolithe sculpté d'un blason sans inscription. Un escalier situé sur une face latérale mène a une porte supérieure et permet l'accès au pigeonnier.Sur le côté gauche de l'édifice, et s'appuyant sur l'escalier extérieur, on peut apercevoir à travers la végétation des restes de dépendances. D'autres servitudes sont établies en retour, mais elles sont peu visible car elles sont dissimulées par de la végétation.

Murscalcaire moellon
Toittuile creuse
Étagesrez-de-chaussée, comble à surcroît
Couverturestoit à longs pans
État de conservationinégal suivant les parties
Techniquespeinture
sculpture
Mesuresl : 400.0 cm
la : 400.0 cm
Statut de la propriétépropriété privée
Éléments remarquablesélévation
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Vals de Saintonge Communauté (c) Vals de Saintonge Communauté - Lescher Josiane - Lhuissier Nathalie
Lhuissier Nathalie

Chargée de mission entre 2004 et 2018.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.