Auteur
Lhuissier Nathalie
Lhuissier Nathalie

Chargée de mission entre 2004 et 2018.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Copyright

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Vals de Saintonge Communauté - Saint-Savinien
  • Commune Taillant
  • Lieu-dit la Berlandière
  • Adresse 8 rue du Lavoir
  • Cadastre 1988 B5 767 769 771 1214 1216 1272  ; 2016 B 767 769 771 1214 1216 1272  ; 1826 B5 1323 1324
  • Dénominations
    logis
  • Appellations
    de la Berlandière
  • Destinations
    ferme
  • Parties constituantes non étudiées
    logement, hangar agricole, pigeonnier, douves, cour, mur de clôture, portail

La terre de la Berlandière, est attestée dès le 15e siècle, en 1485. À l’origine, la Berlandière est un domaine roturier qui est acquis par le seigneur de Taillebourg, lequel le cède et l’anoblit, en 1494, à un certain Jean du Bois. Devenue une terre d’une certaine importance après l’annexion, en 1604, de la seigneurie de La Roche d’Envaux, la Berlandière échoit en partie aux Saint-Georges. Ils réunissent la totalité du fief après le mariage, en 1678, d’Hector de Saint-Georges et de Sylvie de Pontard, sa cousine. Vendu en 1780 à Charles de Brilhac de Nouzières, le logis est saisi à la Révolution puis il est adjugé, à la fin du 18e siècle, à Jean-Antoine Torcheboeuf-Lecomte, propriétaire des domaines de La Cave et La Vigerie (commune de Saint-Savinien sur Charente).

L’ancienne maison noble située sur le côté d’une cour, qui était dotée d’une tour d’escalier, a été remplacée au 19e siècle par une simple demeure. Parmi les anciennes dépendances, largement remaniées au cours du 19e siècle, il subsiste un grand pigeonnier cylindrique, du 17e siècle, qui rappelle le faste passé de la terre de la Berlandière. Sur une de ces servitudes il reste également une porte en arc segmentaire à encadrement chanfreiné avec un écusson daté de 1614.

Le plan cadastral napoléonien de 1826 montre un grand ensemble de bâtiments répartis dans deux cours, dont l’organisation actuelle est restée la même. Ce plan montre également l’ancienne maison noble avec sa tour d’escalier, la fuie cylindrique mais aussi des douves, encore visibles aujourd’hui sur des vues aériennes. De formes rectangulaires, elles étaient établies au sud-ouest de l’ensemble et elles étaient pourvues de deux ponts.

  • Période(s)
    • Principale : 15e siècle, 1er quart 17e siècle, 19e siècle
  • Dates
    • 1614, porte la date

On accède à la propriété actuelle, uniquement vue depuis la rue, par un portail couvert en arc segmentaire surmonté d’un fronton orné de deux polyèdres. Dans une première cour se situent deux grands corps de bâtiments, à toiture à longs pans à croupes, abritant un logements, des hangars et des dépendances. Au sud-est de cette première cour se trouve un autre corps de constructions accueillant un deuxième logement et des dépendances accolées. Ce logement présente quatre travées, un bandeau, une corniche et des oculi en losange au niveau du comble. Les dépendances accolées, d’anciennes écuries, sont percées de larges ouvertures en arc segmentaire. Dans une deuxième cour, au nord de la précédente, on trouve des bâtiments de servitudes, toits à bêtes et fournil, ainsi qu’une grande fuie cylindrique. Celle-ci, aujourd’hui décoiffée, est dotée de deux bandeaux, de creux à pigeons et d’une lucarne à fronton triangulaire.

  • Murs
    • calcaire moellon enduit
  • Toits
    tuile creuse
  • Étages
    rez-de-chaussée, 1 étage carré, comble à surcroît, sous-sol
  • Élévations extérieures
    élévation à travées
  • Couvertures
    • toit à longs pans
  • État de conservation
    bon état
  • Statut de la propriété
    propriété privée

Bibliographie

  • Chasseboeuf, Frédéric. Châteaux, manoirs et logis : la Charente-Maritime. Prahecq : éditions Patrimoines et médias, 2008.

    p. 611
  • Flohic Ed. Le patrimoine des communes de la Charente-Maritime : t. 2. Paris : Ed. Flohic, 2002, p. 975.

  • Texier, Jean. Inventaire archéologique de l'arrondissement de Saint-Jean d'Angély. Canton de Saint-Savinien. Saint-Jean d'Angély, 1981. p. 57.

Date d'enquête 2001 ; Dernière mise à jour en 2017
Articulation des dossiers