Auteur
Lhuissier Nathalie
Lhuissier Nathalie

Chargée de mission entre 2004 et 2018.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Copyright

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Vals de Saintonge Communauté - Matha
  • Hydrographies Bras de la Boutonne
  • Commune Blanzay-sur-Boutonne
  • Lieu-dit Chauvin
  • Adresse Logis chauvin
  • Cadastre 1970 B 112 113 114 115 117 2016 B 113 ; 1834 B1 258 262 263
  • Dénominations
    logis
  • Destinations
    maison
  • Parties constituantes non étudiées
    dépendance, pigeonnier, cour, mur de clôture, portail

Le plan cadastral napoléonien de 1834 mentionne des bâtiments à l'emplacement du logis, qui a conservé son organisation d'origine. Cette maison noble était tenue en foi et hommage à la baronnie de Dampierre sur Boutonne, c'est-à-dire que la vassal des lieux était tenu à la soumission et à la reconnaissance au seigneur du fief dominant. D'abord propriété de David du Chesne, le domaine passe ensuite aux mains de Adam Gallard, auquel succède son fils Charles, sous le règne de Louis XIV. Vers 1760, la propriété revient à un certain Antoine Perenteau, seigneur du Beignon. Selon les propriétaires actuels, l'ensemble était, à l'origine, une ferme fortifiée qui deviendra une propriété viticole au 19e siècle. C'est à cette époque que le domaine appartient à une famille de négociants en cognac. Au 20e siècle, la famille Augé, famille illustre de la commune, rachète les lieux, désormais aux mains de propriétaires qui entretiennent les bâtiments situés dans un écrin paisible.

Le corps principal a été édifié sur deux périodes, aux 17e et 18e siècles. L'absence de décor sur ces façades comme par exemple une génoise ou des sculptures, confirme une période de construction ancienne. D'ailleurs, ce corps du logis est figuré à l'identique sur le plan cadastral napoléonien de 1834. Dans la cour antérieure au logis se situe un pigeonnier érigé au 18e siècle. Selon les propriétaires, il était en fonction jusqu'à la Révolution.

  • Période(s)
    • Principale : 17e siècle, 18e siècle

On accède à la cour antérieure du logis par un portail couvert composé d'une porte charretière et d'une porte piétonne en anse de panier, à agrafes et sommiers saillants. Ce type de portail se retrouve sur de nombreuses fermes charentaises. La partie droite du corps principal, du 18e siècle, est percée d'ouvertures à linteaux en arc segmentaire délardé, tandis que celle de gauche, du 17e siècle, dispose d'ouvertures à linteaux droits. Ce corps a été construit sur trois niveaux d'élévations, ce qui atteste d'une certaine aisance des propriétaires. Ces deux parties, qui forment une façade sur jardin sobre et bien ordonnancée, sont couvertes d'un toit à croupes à chaque extrémité.

Le pigeonnier établi dans la cour antérieure au logis est un édifice de forme rectangulaire, surmonté d'une toiture d'ardoise agrémentée de deux épis de faîtage en zinc. Au-dessus d'un des deux bandeaux qui le ceinturent se situent des trous à pigeons. A l'intérieur, pas moins de 1 200 trous de boulins attestent de l'importance du domaine lors de sa construction.

A l'extérieur de la cour se situe une allée de 54 tilleuls qui, selon la propriétaire, rejoignait le bourg, à côté de l'église. Au nord des bâtiments se trouve un portail couvert en plein cintre et, à côté, un cours d'eau, le Vau, qui contourne le site. Celui-ci a été détourné vers les dépendances de la cour arrière afin d'abreuver les animaux. Cette dérivation se matérialise par une arche en plein cintre située derrière ces dépendances.

  • Murs
    • calcaire moellon
  • Toits
    tuile creuse
  • Étages
    rez-de-chaussée, 1 étage carré, comble à surcroît
  • Élévations extérieures
    élévation à travées
  • Couvertures
    • toit à longs pans croupe
  • Escaliers
    • escalier intérieur : en maçonnerie
  • État de conservation
    bon état
  • Statut de la propriété
    propriété privée
  • Éléments remarquables
    pigeonnier

Date relevée dans " Chateaux, manoirs, logis de Charente ; Maritime " édition 1993. 2/33 ; 34 ; 35 ; 36 ; 37/JPG.

Bibliographie

Date d'enquête 1997 ; Dernière mise à jour en 2016
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
(c) Vals de Saintonge Communauté
Lhuissier Nathalie
Lhuissier Nathalie

Chargée de mission entre 2004 et 2018.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Articulation des dossiers