Logo ={0} - Retour à l'accueil

Les chais et cuviers de Gauriac

Dossier IA33008549 réalisé en 2011

Fiche

Voir

Aires d'étudesEstuaire de la Gironde (rive droite)
Dénominationschai, cuvage
AdresseCommune : Gauriac

Les bâtiments du Clos Peyror, du Château de Thau et du Château Descazeaux constituent certainement les plus anciens témoignages de bâtiments viticoles (16e siècle ?).

Les bâtiments de dépendance du Cru Calmeilh portent plusieurs dates évoquant les ajouts successifs, 1870, 1889 et 1900. Au château Carmeil-Sourget, une dépendance, certainement un chai portait la date 1905 (détruit). Le cuvier de Barbezieux est daté 1914.

En 1850, l'ouvrage Bordeaux et ses vins indique une production de 800 tonneaux. Dès 1868, les vins produits sur l'Île du Nord sont mentionnés : "Le sol de cette île, formé d'alluvions, est modifié dans sa nature par le sous-sol silicieux sur lequel il est assis. Il résulte de cette nature de terrain des qualités spéciales dans les vins qu'il produit. Ils sont, en effet, plus fins et moins colorés que les vins dits de palus et rappellent un peu le Médoc". Les crus bourgeois sont produits par les grands domaines de la commune (Escazeaux, Château de Thau, Lacouture, Bone et Piat, Poyanne, Serquin) tandis que les crus artisans et crus paysans proviennent de petits propriétaires installés dans le bourg et les différents hameaux de la commune (Périnque, Blanqui).

L'édition de 1874 précise les cépages plantés dans la commune : malbec, merlot, cabernet, cahors, prolongeau et divers autres cépages. Le Château de Thau y figure en tête des crus bourgeois avec 20 hectares plantés en vigne et produisant 60 tonneaux. Mais ce sont les domaines de l'Île du Nord qui produisent le plus, jusqu'à 150 tonneaux au Château-Carmeil-Sourget. Quant au Cru de Calmeilh, "l'installation modèle de ce vignoble est complétée par un cuvier et des chais nouvellement construits, en rapport avec ce rendement, et où la vinification et la conservation des vins s'opère avec tous les perfectionnements indiqués par la science moderne". Les bâtiments modernes construits sur les îles sont illustrés dans l'édition de 1893.

Au début du 20e siècle, ces domaines insulaires produisent jusqu'à 500 tonneaux de vin.

La cave coopérative du Bourgeais est créée le 20 septembre 1934. Les bureaux sont hébergés dans un premier temps au Château Lacouture. En 1936, la maison de Loudenat, accompagnée d'un chai, est achetée. A partir de 1945, les financements sont réunis pour la construction d'une nouvelle cave, alors que le nombre d'adhérents s'élève à 35.

Période(s)Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle

9 chais ont fait l'objet d'un dossier de repérage ; 37 ont été par ailleurs repérés en partie constituante. 11 ont été sélectionnés pour leur intérêt.

On distingue le cuvier abritant les cuves où est déchargée la vendange et le chai, espace d'élevage en barriques du vin.

Les bâtiments sont en majorité en rez-de-chaussée : on trouve toutefois le type du cuvier dit médocain avec un étage pour le chargement de la vendange (à Barbezieux, au domaine de Carmeilh). Les cuviers sont reconnaissables à la baie de décharge, baie rectangulaire ou cintrée, permettant la réception de la vendange.

Les chais peuvent être placés en soubassement de l'habitation ou en appentis sur l'élévation postérieure du logis. Ils peuvent également être séparés de la demeure, longs bâtiments reconnaissables aux petites ouvertures permettant de réguler la lumière et l'aération des espaces.

De nombreux bâtiments, notamment sur l'Île du Nord, sont désaffectés et en mauvais état.

Typologiescuvier médocain
Toitstuile creuse, tuile mécanique
Murscalcaire moellon enduit
pierre de taille
Décompte des œuvresétudié 11
repérés 35

Références documentaires

Bibliographie
  • COCKS Charles. Bordeaux, ses environs et ses vins, classés par ordre de mérite, reproduction intégrale de l'édition de 1850. Bordeaux : Ed. Féret et Fils, 1984.

    p. 263
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1868 (2e édition).

    p. 320-322
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret et Fils, 1874 (3e édition).

    p. 403-405
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1893 (6e édition).

    p. 544-545
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1898, revue et augmentée de 450 vues de châteaux viticoles (7e édition).

    p. 591
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1922 (9e édition).

    p. 820-821
  • GINESTET Bernard. Côtes de Bourg. Paris : Nathan, 1984. (Le Grand Bernard des vins de France).

(c) Conseil départemental de la Gironde ; (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Roux Tom-Loup - Steimer Claire