Dossier IA64003077 | Réalisé par
Ehlinger Maïté
Ehlinger Maïté

Chargée d'inventaire du patrimoine bâti à la mairie de Bidart.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Les campings de Bidart
Auteur
Ehlinger Maïté
Ehlinger Maïté

Chargée d'inventaire du patrimoine bâti à la mairie de Bidart.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Copyright
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
  • (c) Commune de Bidart

Dossier non géolocalisé

  • Dénominations
    camping
  • Aires d'études
    Bidart (commune)
  • Adresse
    • Commune : Bidart

D'après La Gazette de Biarritz-Bayonne et Saint-Jean-de-Luz du 1er septembre 1928, le camping fit son apparition à Bidart le 1er septembre 1928. La Compagnie hôtelière de la Côte Basque, propriétaire du Casino et hôtel La Roseraie, organisa un rallye-camping de Paris à Ilbarritz avec le concours des revues l'Auto et la Gazette. L’événement à la fois sportif et touristique se déroula du 28 août au 1er septembre 1928. Le parcours de 800 km fut divisé en quatre étapes : Paris-Blois, Blois-Périgueux, Périgeux-Mont-de-Marsan et Mont-de-Marsan-Ilbarritz. Les participants étaient des propriétaires de véhicule, des constructeurs, des carrossiers et des marchands d'articles de camping français et étrangers. Cinq catégories de véhicules pouvaient concourir : les simples voitures de tourisme, les voitures de tourisme avec remorques porteuses, les voitures de tourisme avec remorques aménagées, les roulottes automobiles et les roulottes avec tracteurs. La compétition évaluait la régularité de marche, la rapidité d'installation et de démontage, le confort et la praticité du campement ainsi que la meilleure cuisine de camping. Le terminus du rallye était organisé à Bidart, les participants installèrent leur campement dans un champ face à La Roseraie où une réception était organisée pour récompenser les gagnants. Le gagnant de chaque catégorie remporta 1000 francs. La Revue du Touring-club de France publia un article sur l'évènement ainsi qu'une photographie d'un campement devant le château d'Ilbarritz et La Roseraie.

Cet événement n'eut pas d'impact direct sur la pratique du camping à Bidart mais annonçait la démocratisation des vacances et de la pratique balnéaire. Les premiers camps de vacances privés furent créés à Bidart en 1950 et ce ne fut qu'en 1959 que le premier décret pour limiter le camping sauvage fut voté.

En 1950, le camping de La Plage ouvrit face à la plage de l'Uhabia, puis en 1959, entre la villa Les Ailes et le château d'Ilbarritz, s'installa le camping du Pavillon Royal situé au bord de la plage portant le même nom. En 1962, le camping Itsasoa, voisin du camping de La Plage, et le camping des Pins à Ilbaritz ouvrirent. En 1964, la ferme Berrua transforma son activité agricole en ouvrant un camping, puis en 1968 ce fut le tour de la ferme Cumba, située à proximité de la route nationale 10. Cette même année, le camping Le Ruisseau ouvrit et, par sa localisation éloignée de la plage (presque 3km), il se démarqua en proposant aux touristes un lac artificiel. En 1969, le camping Harrobia fut aménagé au bord de la voie ferrée, non loin de la plage de l'Uhabia. Cette même année, la société Les Établissements Jacques Flossaut et Cie envisagea la création d'un camping-caravaning à Erretegia. Ce projet ne fut pas réalisé. Vers 1976, les terrains de la ferme Oyamboure furent aménagés en camping, d'abord éloigné de la ferme, puis l'entourant complètement. En 1989, la ferme Ur-Onea, proche de la chapelle du même nom, transforma ses terres agricoles en terrain de camping, mais en séparant le terrain de camping et la maison d'habitation. A cette date, dix campings fonctionnaient. Aujourd'hui, les campings ont évolué avec la pratique du tourisme, la plupart d'entre eux proposent uniquement des mobiles-homes ainsi qu'une piscine.

  • Période(s)
    • Principale : 2e quart 20e siècle
    • Principale : 3e quart 20e siècle
    • Principale : 4e quart 20e siècle

Périodiques

  • "Le Rallye-Camping-Automobile de Paris à Ilbarritz". La Revue du Touring-club de France, n°407, octobre 1928, Paris.

    P. 241.
Date d'enquête 2018 ; Dernière mise à jour en 2019
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
(c) Commune de Bidart
Ehlinger Maïté
Ehlinger Maïté

Chargée d'inventaire du patrimoine bâti à la mairie de Bidart.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.