Logo ={0} - Retour à l'accueil

Le Pavillon

Dossier IA86009704 réalisé en 2018

Fiche

Parties constituantes non étudiéesdépendance, jardin
Dénominationsdemeure
Aire d'étude et cantonVals de Gartempe et Creuse - Châtellerault-3
AdresseCommune : Leigné-les-Bois
Lieu-dit : Le Pavillon
Cadastre : 2017 BO 45

D'après les matrices cadastrales, la demeure du Pavillon a été construite en 1874 par Charles Fortin, propriétaire de la Maison Neuve et maire de Leigné-les-Bois entre 1871 et 1884. Ce notable originaire de Châtellerault s'est fait connaître après avoir remporté deux médailles d'or, aux expositions universelles de 1867 et 1878, pour sa production de gants.

Le Pavillon servit de résidence secondaire pendant plusieurs décennies. En l’absence des propriétaires, elle était surveillée par un garde particulier, désigné comme " régisseur " à la fin du 19e siècle.

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle , daté par source
Dates1874, daté par source
Auteur(s)Auteur : auteur inconnu
Personnalité : Fortin Charles
Fortin Charles

Notable originaire de Châtellerault, maire de Leigné-les-Bois entre 1871 et 1884.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire attribution par source

Le bâtiment n'a pas pu être visité lors de l'inventaire de la commune.

La propriété est construite sur une colline, au nord-ouest du bourg de Leigné-les-Bois. Elle est composée de cinq bâtiments, dont un logement et des dépendances, répartis autour d'une petite cour.

L'habitation présente des maçonneries en alternance de calcaire et de briques, notamment sur le pignon nord-est, autour des ouvertures et au niveau des chaînages d'angles. Sur l'élévation nord-est, les ouvertures sont couvertes d'arcs segmentaires au rez-de-chaussée, et de plates-bandes sur le reste de la façade. Sur cette élévation, un bandeau d'appui sépare le sous-bassement et le rez-de-chaussée. De même, un bandeau de niveau délimite le rez-de-chaussée et l'étage. Au sommet de la façade, la corniche est constituée d'assises de briques et de calcaire, entrecoupées à intervalle régulier de modillons en calcaire.

Une tourelle demi-hors-œuvre de l'élévation sud-ouest est couverte d'un toit polygonal en ardoise. Elle accueille probablement un escalier en vis.

Les dépendances sont construites en calcaire et couvertes de toits à longs pans en ardoises. Deux d'entre elles, flanquant le logement, présentent des croisées sur leur élévation nord-est.

Murscalcaire pierre avec brique en remplissage
calcaire moellon enduit
Toitardoise
Étagesrez-de-chaussée, 1 étage carré, comble à surcroît
Élévations extérieuresélévation ordonnancée
Couverturestoit à longs pans pignon découvert
toit polygonal
Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD 86. 8 M 3 145. 1836-1936 : Recensement de population de Leigné-les-Bois.

    Archives départementales de la Vienne, Poitiers : 8 M 3 145
  • AM. non côté. Matrices des propriétés foncières de Leigné-les-Bois.

Bibliographie
  • Durand Philippe, Andrault Jean-Pierre, dir. Châteaux, manoirs et logis, la Vienne. Éditions patrimoines et médias. Niort, 1995.

    p. 176
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Communauté d'Agglomération de Grand Châtellerault (c) Communauté d'Agglomération de Grand Châtellerault - Maturi Paul
Maturi Paul

Chercheur associé à la Communauté de Communes des Vals de Gartempe et Creuse (2015-2016), puis à la Communauté d'Agglomération de Grand Châtellerault (2017-...).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.