Logo ={0} - Retour à l'accueil

Le patrimoine des loisirs dans l'agglomération de Poitiers : présentation

Dossier IA86007101 réalisé en 2009

Fiche

Œuvres contenues

Aires d'étudesCommunauté d'Agglomération de Poitiers

Parmi les éléments du patrimoine des XIXe et XXe siècles, ceux relatifs aux loisirs sont encore peu étudiés. Pourtant, les loisirs constituent une pratique sociale qui engendre des aménagements et des types et d'architecture très diversifiés, qu'il s'agisse d'équipements sportifs, de jardins publics, d'hôtels ou de théâtres..... à tel point que ces inventions influent ensuite sur le quotidien, sur l'habitat notamment. Les loisirs sont, dans bien des cas, une réponse originale aux besoins d'une société désireuse d'échapper à son quotidien ou de l'améliorer. Dans le cadre de l'inventaire du patrimoine de la Communauté d'agglomération de Poitiers, une étude thématique a été réalisée sur deux types d'architecture de loisirs : les guinguettes et l'architecture de villégiature.

Les guinguettes sont des rendez-vous incontournables à partir du XIXe siècle. Hauts lieux de divertissements et de convivialité, elles ont marqué les mémoires de nombreux Poitevins. Cependant beaucoup d'entre elles ont disparu. L'étude permet de découvrir ce patrimoine méconnu ou oublié.

L'inventaire a été réalisé sur l'ensemble de la Communauté d´agglomération de Poitiers, pour les guinguettes identifiées, localisées et dont il reste encore des bâtiments ou des traces. Ont été pris en compte les établissements qui répondent à la définition simple de la guinguette : un lieu où l´on boit, où l´on mange et où l´on danse. Ont ainsi été écartés des lieux comme les cafés ou les salles bals.

Quatorze guinguettes ont ainsi été étudiées : deux se trouvent à Buxerolles, deux à Saint-Benoît, quatre à Vouneuil-sous-Biard et six à Poitiers.

L'architecture de villégiature est un exemple d'invention qui a dépassé le cadre du loisir pour devenir une mode architecturale. C'est ce que montre l'étude thématique menée sur ce sujet dans la Communauté d´agglomération de Poitiers ; seul le quartier de Poitiers-Sud, de part et d'autre de l'avenue de la Libération et du 8 Mai 1945, a été pris en compte pour la ville de Poitiers.

Cette étude permet de comprendre un phénomène architectural qui ne se cantonne pas aux seuls bords de mer. Elle éclaire sous un nouvel angle de nombreuses maisons insolites dans le paysage urbain de la CAP, constructions remarquables ou modestes ainsi redécouvertes.

Quatre vingt treize villas ont ainsi été étudiées, dont quarante deux « cottages ».

(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel - Suire Yannis
Suire Yannis

Conservateur du patrimoine, directeur du Centre vendéen de recherches historiques.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Achard Hélène