Dossier de présentation du mobilier IM40005576 | Réalisé par
  • inventaire topographique
Le mobilier de l'église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption, Église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption
Copyright
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Mugron
  • Parties constituantes non étudiées
    tableau commémoratif des morts, verrière, bénitier d'applique, prie-Dieu, tabouret de célébrant, armoire de sacristie, lustre d'église, canon d'autel, vase d'autel, burettes, bassin à burettes, boîte de calice, encensoir, seau à eau bénite, goupillon, bannière de procession, croix de procession, lanterne de procession, ombrellino de procession, chemin de croix, croix, chandelier d'église, chandelier, chape, dalmatique, ornement, voile huméral, statue, santon, livre

Le mobilier de l'église du bourg de Doazit, ancienne chapelle seigneuriale devenue église paroissiale en 1801, est partiellement connu à partir du début du XVIIIe siècle, grâce à la conservation d'une série complète de registres de fabrique. Toutefois, l'édifice ne renferme actuellement presque aucun vestige de son mobilier et de son décor d'Ancien Régime, à l'exception de deux cuves baptismales, peut-être du XVIe ou du XVIIe siècle, dont l'une a récemment été apportée de l'annexe d'Aulès. La quasi-totalité de l'ameublement a été renouvelée après la restauration du culte consécutive au Concordat de 1801 (une commode-armoire de sacristie encore dans la tradition rocaille), et surtout à partir des années 1860-1870 : l'autel de la Vierge est acquis en 1868-1872, celui de saint Joseph offert en 1873 ; l'ancien maître-autel en bois, restauré et redoré à neuf en 1842 par le doreur Roquejoffre d'Aire (pour 670 ou 800 francs), est remplacé en 1874 par un nouveau meuble néogothique dû au maçon Pascal Castéra. Le reste du mobilier, en particulier la chaire à prêcher et la clôture de sanctuaire en fer forgé installée en 1853 (elle remplaçait un "balustre en fer" de 1768), a été supprimé après la réforme liturgique de Vatican II. L’œuvre la plus remarquable est l'ensemble de verrières illustrant les Mystères du Rosaire, installé en 1867-1868 par le Toulousain Dominique Rigaud et complété par un ou deux vitraux de son compatriote L.-V. Gesta. L'église conserve aussi un intéressant Calvaire du sculpteur bordelais Edmond Chrétien, plus connu pour ses nombreux monuments aux morts. En revanche, les peintures murales exécutées en 1905 par le décorateur bordelais Ernest Leduc sont aujourd'hui réduites aux motifs ornementaux des voûtes du chœur et de la chapelle de la Vierge. La sacristie conserve un riche ensemble d'objets liturgiques en argent dus à des orfèvres parisiens comme P.-H. Favier, Demarquet frères ou Trioullier et fils (ciboire offert par Napoléon III en 1867) ou lyonnais comme L. et P. Gille, Berger et Nesme ou Favier frères ; certains furent acquis en échange de "vieux objets en argent" vendus en 1852 à l'orfèvre-bijoutier montois Jean-Baptiste Longa (1797-1861, frère du peintre Louis-Anselme Longa). Rien ne subsiste en revanche des lampe et encensoir d'argent fournis en 1754 par l'orfèvre saint-severin Étienne II Affre.

  • Auteur(s)
    • Auteur :
      Tinarrage Louis
      Tinarrage Louis

      Fabricant et marchand d'ornements d'église à Aire-sur-l'Adour au tournant des XIXe et XXe siècles.

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      fabricant marchand
    • Auteur :
      Desvergnes Charles Jean Cléophas
      Desvergnes Charles Jean Cléophas

      Sculpteur né le 19 août 1860 à Bellegarde (Loiret) et mort le 4 mars 1928 à Meudon (Hauts-de-Seine). Élève d'Henri Chapu, second prix de Rome en 1887, puis premier prix en 1889, il installe son atelier à Paris (131, rue de Vaugirard) à partir de 1895, où il crée de nombreux monuments commémoratifs et des statues religieuses (essentiellement de Jeanne d'Arc, son sujet de prédilection). Un musée, créé à partir des œuvres offertes à sa ville natale en 1912, porte son nom à Bellegarde.

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      sculpteur, auteur du modèle signature
    • Auteur :
      Marron Marcel
      Marron Marcel

      Fabricant de statues ("éditeur") à Orléans. Sans doute Marcel Célestin Joseph Marron, né à Orléans le 2 juin 1877, fils de Joseph Frédéric Marron et d'Angélique Joséphine Félicité Proutière ; marié à Orléans, le 1er août 1901 (il est alors "papetier-libraire"), à Berthe Hélène Poignant, fille de Louis Hippolyte et de Marie Julie Suzanne Anselmier.

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      fabricant de statues signature
    • Auteur :
      Giscard
      Giscard

      Manufacture de sculptures en terre cuite et plâtre, fondée à Toulouse par Jean-Baptiste Giscard (1818-1906), auquel succédèrent, de père en fils, Bernard (1851-1926), Henri (1895-1985) et Joseph (1931-2005).

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      fabricant de statues signature
    • Auteur :
      Dessain Hubert
      Dessain Hubert

      Pierre Charles Hubert Dessain (Liège, 17 janvier 1837 - Moelingen, Voeren, Limbourg, 17 juillet 1913), éditeur belge ; fils de Henri Charles Joseph Dessein (1813-1891) et de Catherine Barbe Henriette Eugénie Lamarche (1816-1881) ; héritier d'une maison d'édition fondée à Reims en 1680 (sous le nom "A la Bible d'or"), transférée à Liège en 1740 par Jean Dessain, puis à Malines par Hubert en 1854. La maison (Dessain Printing) est toujours active à Malines.

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      imprimeur-éditeur signature
    • Auteur :
      Diharce
      Diharce

      Maison Diharce, marchand d'ornements religieux, fondée à Bayonne en 1804 ou 1824 (les deux dates se retrouvent indifféremment sur des étiquettes). Elle était dirigée vers 1900 par Camille Diharce.

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      marchand
    • Auteur :
      Leduc Ernest
      Leduc Ernest

      Peintre-décorateur à Bordeaux dans la première moitié du XXe siècle. Né à Montauban (à la caserne Villebourbon) le 5 décembre 1869 et mort à Galgon (près de Libourne) le 16 février 1956 ; baptisé sous le nom d'Ernest Jean Eugène, fils de Jean-Claude Leduc, maître-cordonnier au 30e régiment de ligne, et de Marguerite Bouchard ; installé à Bordeaux au moment de son mariage, le 27 décembre 1893, avec Adélaïde Servarie (Villefranche-sur-Saône, 30 décembre 1872 - Bordeaux, 31 janvier 1950), fille de Martial Servarie (1842-1883), cordonnier, et d'Antoinette Chassagnes ; dont une fille, Marie-Berthe (Bordeaux, 19 septembre 1895-1985), épouse en 1918 de Léonard Marie Joseph Alexandre Mazaleyrat (1891-1975).

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      peintre, décorateur
    • Auteur :
      Affre Étienne II
      Affre Étienne II

      Orfèvre, né à Saint-Sever le 1er septembre 1725, mort dans la même ville le 19 juin 1778, fils de l'orfèvre Étienne Ier Affre et de Marie Duber ; épouse à Saint-Sever, le 27 juin 1752, Françoise Labat (1722-1804), dont il a, entre autres, un fils, Nicolas (1756-1823), qui lui succède à la tête de l'atelier familial.

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      orfèvre attribution par source
    • Auteur :
      Roquejoffre Gabriel
      Roquejoffre Gabriel

      Gabriel Roquejoffre (alias Roquejofre ou Roquegeoffre), "doreur sur bois" d'origine bordelaise, installé à Aire-sur-l'Adour (Landes), puis avant 1848 dans la Grande-Rue à Nérac (Lot-et-Garonne). Né à Bordeaux le 23 février 1814, mort à Nérac le 20 septembre 1853 ; fils de Pierre Roquejoffre et de Catherine Ricaud ; marié à Aire-sur-l'Adour, le 16 janvier 1843, à Anne-Aimée Sargos (Aire, 13 septembre 1826 - Nérac, 9 novembre 1851), fille du menuisier Gilles Sargos (1797-1857) et de Marie-Julienne Arthaud (1806-?), couturière, dont il eut deux enfants : Marie (Nérac, 1848-?), en 1870 Mme Jean Beaumont, et Gilles Achille Henri Roquejoffre (Nérac, 1850-?) (source : Geneanet). Il travailla en 1842 pour Doazit (canton de Mugron) et pour Mées (canton de Dax sud), en 1844 pour Bahus-Juzanx (Montsoué).

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      doreur attribution par source
    • Auteur : ferronnier attribution par source
    • Auteur :
      Brettes
      Brettes

      Menuisier à Doazit 5landes), documenté en 1851-1854.

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      menuisier attribution par source
    • Auteur :
      Saubusse
      Saubusse

      Menuisier à Doazit (Landes), documenté en 1855.

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      menuisier attribution par source
    • Auteur :
      Peyruquéou Raymond
      Peyruquéou Raymond

      Peintre décorateur né à Tartas le 8 février 1826, fils du charpentier Antoine Peyruquéou (Laurède 1781 - Tartas 1866) et de Jeanne Péjac (1792-1884), et cousin du menuisier ébéniste Pierre Félix Peyruquéou (1847-après 1910). Il s'installa à Saint-Sever (rue Saint-Vincent-de-Paul) comme peintre-vitrier et décorateur, y épousa le 9 août 1853 Jeanne-Marie Marsan (Saint-Sever, 21 mars 1832 - Saint-Sever, 23 mars 1899), fille du tisserand Vital Marsan et de Marie Cazalets, et y mourut le 3 avril 1893 (AD Landes, 4 E 282/55). Son fils Raphaël (1858-1942) lui succéda à la tête de l'atelier familial.

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      peintre attribution par source
    • Auteur :
      Longa Jean-Baptiste
      Longa Jean-Baptiste

      Orfèvre-bijoutier à Mont-de-Marsan ; fils de l'orfèvre Jacques Longa (1769-1822) et petit-fils par sa mère de l'orfèvre montois Joseph Lacère (1731-1810) ; frère aîné du peintre Louis-Anselme Longa (1809-1869). Sur les Longa, voir : ABBATE Simone, Louis-Anselme Longa, 2008.

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      orfèvre, bijoutier attribution par source

Documents d'archives

  • Église, presbytère, cimetière, 1840-1936.

    Archives départementales des Landes : 2 O 678
  • Inventaire des biens dépendant de la fabrique, 3 mars 1906.

    Archives départementales des Landes : 70 V 108/7
  • Église : acquisition d'un maître-autel, 1874.

    Archives départementales des Landes : 70 V 108/4
  • Legs à la fabrique (Jeanne Ricarrère, 1888-1889).

    Archives départementales des Landes : 70 V 108/8
  • Livre de compte de la fabrique des églises Saint-Jean d'Aulès et Notre-Dame du bourg de Doazit (1729-1793).

    Archives paroissiales, Doazit
  • Registre de comptes et délibérations de la fabrique des églises de Doazit (1811-1833).

    Archives paroissiales, Doazit
  • Registre des délibérations de la fabrique des églises du bourg de Doazit et du Mus (1834-1840).

    Archives paroissiales, Doazit
  • Registre des délibérations de la fabrique de l'église du bourg de Doazit (1841-1872).

    Archives paroissiales, Doazit
  • Registre des recettes et dépenses de la fabrique de l'église du bourg de Doazit et de Saint-Martin du Mus (1839-1872).

    Archives paroissiales, Doazit
  • Livre de compte de la fabrique de Doazit (1872-1923).

    Archives paroissiales, Doazit

Bibliographie

  • "État de l'argenterie remise au district de Saint-Sever". Archives parlementaires 1787-1860. Tome LXXXIV. Paris, 1962.

  • CABANOT Jean, MARQUETTE Jean-Bernard, SUAU Bernadette. Guide pour la visite de quelques églises anciennes de Chalosse. Amis des Églises anciennes des Landes. Dax : Barrouillet, 1987.

    p. 22

Périodiques

  • D'ANGLADE Alain. "Les Foix-Candale, barons de Doazit en Chalosse". Bulletin de la Société de Borda, 1952.

  • MASSIE Jean-François. "L'église Notre-Dame de l'Assomption du bourg de Doazit". Bulletin de la Société de Borda, 1976, n° 361.

    p. 23-40

Documents multimédia

  • PRIAM Jean-Pierre, BELLOCQ Dominique. Registre paroissial. Notices, histoire, usages, faits divers, 1838-1850. Document en ligne : http://dzt-isto.chez-alice.fr/notice.htm

  • FERRÉ Joseph. Regards sur le passé. Monographie historique de Doazit. 1940. Document en ligne : http://dzt-isto.chez-alice.fr/dzt_jf1.htm

  • LAMAIGNERE Raphaël. Doazit aux trois églises. Essai de reconstitution de l'histoire locale religieuse d'après les documents officiels, par l'Abbé Raphaël Lamaignère de Doazit, curé de Saint-Aubin. 1941. Document en ligne : http://dzt-isto.chez-alice.fr/dzt_rl.htm

  • DUBEDOUT Philippe. Archiprêtré et archiprêtres de Chalosse. 1993. Document en ligne : http://dzt-isto.chez-alice.fr/22_archi.htm

  • DUBEDOUT Philippe. Les clés de voûte des églises de Doazit. 1996. Document en ligne : http://dzt-isto.chez-alice.fr/30_voute.htm

  • DUBEDOUT Philippe. Les cloches de Doazit. 1996. Document en ligne : http://dzt-isto.chez-alice.fr/32_cloch.htm

  • DUBEDOUT Philippe. Les Doazitiens de la Révolution. Document en ligne : http://dzt-isto.chez-alice.fr/15_revol.htm

Annexes

  • Liste des œuvres disparues
  • Liste des oeuvres non étudiées
  • Oeuvre déplacée
  • Inventaire des objets mobiliers de l'église du bourg de Doazit, 15 avril 1842 (AP Doazit, Registre de la fabrique, 1841-1872)
Date d'enquête 2014 ; Date(s) de rédaction 2016
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel