Dossier de présentation du mobilier IM40005864 | Réalisé par
  • inventaire topographique
Le mobilier de l'ancienne église paroissiale Notre-Dame de Maylis, Ancienne église paroissiale Notre-Dame de Maylis
Copyright
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Mugron

L'ancienne église prieurale de Maylis, de dimensions modestes, semble avoir toujours été sobrement meublée. L'œuvre mobilière la plus ancienne est la statue de la Vierge à l'Enfant qui a inspiré le pèlerinage de Maylis, le plus important des Landes avec celui de Buglose. La restauration complète du sanctuaire par le prieur Hugues Dufaur en 1659 entraîna certainement le renouvellement du décor et du mobilier. Un bel autel-retable classique (toutefois postérieur de quelques décennies au réaménagement de 1659) servit longtemps d'écrin à la statue de Notre-Dame. Délaissé avec l'édifice dès le milieu du XIXe siècle (un projet de vente en 1908 n'aboutit pas), il a été démantelé et probablement détruit en grande partie dans la seconde moitié du XXe siècle. La statue, déposée à la fin du XIXe siècle dans la nouvelle église néogothique, a regagné son emplacement d'origine en 1980. Le repercement des fenêtres dans l'édifice restauré a occasionné la commande de nouvelles verrières, inspirées de celles d'Aubazine.

  • Auteur(s)
    • Auteur :
      Delestan François-Dominique
      Delestan François-Dominique

      François Dominique Delestan ou Délestan, fondeur à Dax, né à Saint-Esprit (Landes, aujourd'hui quartier de Bayonne, Pyrénées-Atlantiques) le 19 septembre 1806 et mort à Dax le 17 novembre 1865, à son domicile rue d'Eyrose. Fils et successeur de Jean Delestan, fondeur, et de Marie-Josèphe Sassien. De son mariage, célébré à Dax le 21 août 1833, avec Catherine Fautous (Dax, 22 avril 1810 - Dax, 14 octobre 1881), fille de Pierre Fautous, marchand et aubergiste, et de Jeanne Rey, naquirent deux fils, Louis Rémy (1843-1896) et Jean Gustave (1845-1907), d'abord associés à leur père, puis ses successeurs à la tête de la fabrique familiale.

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      fondeur de cloches attribution par source
    • Auteur :
      Malet Jean , dit(e) Jean Malet fils
      Malet Jean

      Fondeur de cloches, né à Samadet (Landes) le 15 juin 1810 et mort au même lieu le 9 juin 1875, fils d'un autre Jean Malet, également fondeur, et de Françoise Lafon. Actif à Samadet, il fut associé un temps au fondeur dacquois François-Dominique Delestan (au moins sept cloches datées entre 1841 et 1849). Il épousa à Aubagnan le 17 février 1846 Marie Monlezun (Vic-en-Bigorre, 4 septembre 1829 - Samadet, 6 février 1889), fille de Pierre Monlezun et de Marie Jeanne Pouyes Anizan, dont il eut deux filles, Marie Bancons (1850-1911) et Marguerite Lacassagne (1854-1922).

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      fondeur de cloches attribution par source

Documents d'archives

  • Projet d'érection de Maylis (annexe de Larbey) en succursale (1840-1844).

    Archives départementales des Landes : 70 V 210/2
  • Inventaire des biens dépendant de la fabrique (1906).

    Archives départementales des Landes : 70 V 210/9

Bibliographie

  • PIRAUBE Martin Marie, abbé. Notre-Dame de Maylis (diocèse d'Aire). Bordeaux, 1861.

  • LABARRÈRE Antoine. Histoire de N.-D. de Maylis. Bordeaux : veuve Justin Dupouy et Compagnie, 1864.

  • DAUGÉ Césaire. Notre Dame de Maylis, son histoire & pèlerinage. Aire-sur-l'Adour : Laffitau et Labonne, Imprimerie centrale, 1936.

  • LERAT Serge (dir.). Landes & Chalosses. Pau : Cairn, 1984.

    p. 1097
  • Notre-Dame de Maylis, son sanctuaire, son abbaye. Lyon : Lescuyer et Fils, 1962.

  • Frère Emmanuel Marie. Abbaye Notre-Dame de Maylis. Oullins : Baulieu, 2013.

Périodiques

  • ALAIN Père. "Esquisse historique sur l'église de Maylis". Bulletin de la Société de Borda, 1981, 1er trimestre.

Annexes

  • Documents concernant l'église de Maylis et son mobilier (AD Landes, 2 O 1247)
  • Liste des oeuvres disparues
  • Liste des oeuvres non étudiées
Date d'enquête 2015 ; Date(s) de rédaction 2016
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel