Dossier IA86010408 | Réalisé par
Dujardin Véronique
Dujardin Véronique

Chercheur, service Patrimoine et Inventaire

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Lavoir
Copyright
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Arrondissement de Montmorillon - Montmorillon
  • Hydrographies le Chambon
  • Commune Jouhet
  • Lieu-dit Rillé
  • Cadastre 1943 D2 Domaine public

Le lavoir a été aménagé par la commune de Jouhet en amont du pont de Rillé, sans instruction du service hydraulique. Le terrain est acheté en 1911 et les travaux sont confiés à Édouard Artaud, entrepreneur.

Un conflit s'ensuit avec l'un des riverains, qui se plaint d'une inondation de son jardin, réclamation faite en 1913 et réitérée en novembre 1915. Le sous-ingénieur Tingaud, du service hydraulique des ponts et chaussées, se déplace plusieurs fois et conclut que le barrage n'a pas aggravé la situation antérieure (voir annexe).

Le lavoir est situé en amont du pont de Rillé, sur le Chambon. Il est accessible par un escalier.

En juin 1914, le sous-ingénieur Tingaud donne la description suivante du lavoir, constatée en octobre 1913 : " Le barrage est situé à 0m15 en avant de la tête amont du pont de Rillé ; il est fermé de deux bajoyers en pierre de taille de 0m32 d'épaisseur faisant un retour à angles droits jusqu'à la tête du pont, et entre lesquels se trouve une vanne en bois de 0m34 de largeur libre, mobile dans deux rainures et se fermant sur un seuil également en pierre de taille. La tête des bajoyers est à 0m97 en contre-bas du sommet de voûte du pont ; celle de la vanne fermée est à 1m00 et son seuil à 1m29 de ce même sommet, en sorte que le seuil de la vanne forme un relief de 0m06 sur le radier du pont " (détail en annexe).

Le lavoir a été plusieurs fois modifié, la vanne en bois a été maintenue jusqu'au début du 21e siècle et supprimée à l'occasion de travaux de rehaussement de la chaussée du pont. L'eau s'écoule actuellement par un seuil en béton.

  • Murs
    • pierre moellon
    • béton
  • Statut de la propriété
    propriété de la commune

Documents d'archives

  • 1910, 4 décembre : décision d'achat par la commune d'un terrain de 15 m² pour établir un lavoir pour les habitants de Rillé (200 francs sur le budget de 1910 et 100 francs sur le budget de 1911).

    1911. Devis estimatif de 224 francs (acquisition de terrain, fondations, construction des murs, dallage) signé Artaud, entrepreneur. Approuvé en préfecture le 14 septembre.

    Archives départementales de la Vienne, Poitiers : 2 O 144/4
  • 1913-1916 : pont et lavoir de Rillé, conflit avec les riverains.

    1913, 20 mai : pétition de M. David, propriétaire riverain.

    1913, 17 août : lettre d'avis du maire.

    1913, 4 octobre : lettre d'avis du maire.

    1913, 6 octobre : avis aux intéressés.

    1913, 9 octobre : procès-verbal de visite des lieux.

    1914, 23 juin : rapport du sous-ingénieur Tingaud (voir annexe).

    1914, 13-17 août : avis des ingénieurs.

    1915, 22 novembre : nouvelle pétition de M. David.

    1916, 7 avril : rapport du sous-ingénieur Tingaud.

    Archives départementales de la Vienne, Poitiers : 7 S 17
  • 1911. Acquisition d'un pré parcelle n° 544 auprès de M. Désiré Demay en vue de la construction d'un lavoir public à Rillé.

    Archives municipales, Jouhet

Documents figurés

  • " [Plan de situation ; coupe du pont ; coupe du barrage du lavoir] ", en marge du rapport du subdivisionnaire au sujet du pont et du lavoir de Rillé. Tingaud sous-ingénieur. 1914, 23 juin.

    Archives départementales de la Vienne, Poitiers : 7 S 17

Annexes

  • Barrage et lavoir de Rillé, rapport du subdivisionnaire, 23 juin 1914 (Archives départementales de la Vienne, 7 S 17)
Date d'enquête 2016 ; Dernière mise à jour en 2016
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
Dujardin Véronique
Dujardin Véronique

Chercheur, service Patrimoine et Inventaire

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.