Dossier IA79001192 | Réalisé par
Moisdon-Pouvreau Pascale
Moisdon-Pouvreau Pascale

Chercheur Service Patrimoine et Inventaire

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Laiterie coopérative de Saivres
Copyright
  • (c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Deux-Sèvres - Saint-Maixent-l'École 1er Canton
  • Commune Saivres
  • Lieu-dit Castarie
  • Cadastre 2002 AM1 226 à 230
  • Dénominations
    laiterie industrielle
  • Parties constituantes non étudiées
    atelier de fabrication, bureau, logement patronal, hangar industriel, chaufferie

Cette laiterie est bâtie en 1896, comme l'atteste la date portée, par l'architecte départemental, Paul-Antoine Mongeaud. Une source alimente l'établissement en eau et rafraîchit les caves. Le beurre est transporté à la gare de Saint-Maixent, d'où il est expédié sur le marché parisien. De 350 à l'ouverture, le nombre d'adhérents passe à 700 en 1899. Dans les années 1900, cet établissement est considéré comme une laiterie modèle sur le plan de son architecture et de son équipement. A partir de 1906, on y fabrique également de la caséine. Puis, en 1948, d'importants travaux sont réalisés avec notamment la construction d'un atelier de fabrication de poudre de lait dans le prolongement de la chaufferie. Après sa fusion avec la laiterie de Celles-sur-Belle, l'établissement cesse son activité en 1970. Les bâtiments désaffectés, qui menaçaient ruines, sont en cours de restauration. En 1896, l'équipement se compose de 3 écrémeuses Burmeister, 2 barattes normandes, 1 malaxeur, entraînés par une machine à vapeur de 12 ch. Cinq employés et 17 ramasseurs travaillent pour l'établissement en 1896.

  • Période(s)
    • Principale : 4e quart 19e siècle
    • Principale : 2e quart 20e siècle
  • Dates
    • 1896, porte la date
    • 1948, daté par travaux historiques
  • Auteur(s)
    • Auteur :
      Mongeaud Paul [Antoine]
      Mongeaud Paul [Antoine]

      Architecte né en 1850 à Nontron. Ingénieur de l’École centrale (1871). Nommé architecte de la ville de Rochefort à la fin de 1879. Architecte municipal de Béziers en 1881. Architecte du Département des Deux-Sèvres de 1888 au début des années 1900.

      Auteur notamment de Niort : archives départementales, 1894 (Mon. hist., 178, p. 130) ; Rochefort, hospice civil, école, bureau d’octroi, école de dressage (1879-1881, hôtel de ville (1881) ; Lezay, temple (1889) ; Vitré, presbytère protestant (1893, 1895) ; Verrines-sous-Celles, temple protestant (1894) ; Mougon, prieuré Saint-Jean-Baptiste (1894-1902) ; Saint-Maixent-l’École, sacristie du temple (1895, 1897) ; Prailles, temple protestant (1900-1907) ; Saint-Coutant, groupe scolaire (1900-1902) ; Soudan, temple (1901) et église Notre-Dame (1921) ; La Mothe-Saint-Héray, église Saint-Héray (1902) ; Le Busseau, école de filles (1902) ; Thouars, école maternelle Bergeon (1907) ; La Chapelle-Thireuil, école de filles (1908) ; Coulonges-sur-l’Autize, école de filles (1909) ; Chail, prieuré Saint-Pierre-et-Paul (1911) ; Melle, poste (1912) ; Rom, monument aux morts (1920-1921).

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      architecte départemental attribution par source

La laiterie, orientée nord-est, a été édifiée à flanc de coteau. Le bâtiment abritant la beurrerie, les bureaux et le logement, en moellon enduit, en rez-de-chaussée surélevé et à un étage de soubassement, est couvert d'un toit en tuile mécanique. Les encadrements des ouvertures à arcs segmentaires sont en brique et pierre. L'axe de l'élévation antérieure est marqué par une travée couverte d'un fronton portant la date 1896 et l'inscription Laiterie de Saivre-Castarie. Le quai de réception, abrité par un hangar à charpente en bois, se situe dans le prolongement du rez-de-chaussée ; le lait pouvait être directement déversé dans la beurrerie. Les autres corps de bâtiments, atelier de poudre de lait et chaufferie, sont également en moellon enduit et couverts en tuile mécanique.

  • Murs
    • calcaire moellon enduit
  • Toits
    tuile mécanique
  • Étages
    étage de soubassement, en rez-de-chaussée surélevé
  • Couvrements
    • charpente en bois apparente
  • Élévations extérieures
    élévation à travées
  • Couvertures
    • toit à longs pans pignon couvert
  • Énergies
    • énergie thermique produite sur place
  • État de conservation
    établissement industriel désaffecté, restauré
  • Statut de la propriété
    propriété privée
  • Protections
    édifice non protégé MH

Documents d'archives

  • AD Deux-Sèvres, 1 F 6, enquête sur la reprise et le développement de la vie économique en Poitou, Tours, 1918, T. II.

    p. 375
  • AD Deux-Sèvres, 12 M 10 / 1, 1914.

Bibliographie

  • LOEZ, Alexandre. Les Deux-Sèvres : Monographie économique : agriculture - commerce industrie. - Niort : Imprimerie Saint-Denis, 1926.

    p. 21
  • PERCHEY, Daniel. La merveilleuse histoire des laiteries des Deux-Sèvres, s. d. [vers 1990}. Document manuscrit.

    p. 70-72
  • Pinard, Jacques. Les industries du Poitou et des Charentes : Étude de l'industrialisation d'un milieu rural et de ses villes. Poitiers : S. F. I. L., 1972.

    p. 169
  • ROZERAY, A. Etude sur les beurreries coopératives et l'industrie laitière dans le département des Deux-Sèvres, Niort : Th. Mercier, 1900.

    p. 23, 46, 150-151

Documents figurés

  • Affichette publicitaire, début 20e siècle (?). Collection de la Société historique et archéologique du Val-de-Sèvre (doc. 1).

Date d'enquête 2002 ; Dernière mise à jour en 2002
(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel
Moisdon-Pouvreau Pascale
Moisdon-Pouvreau Pascale

Chercheur Service Patrimoine et Inventaire

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.