Dossier IA79002471 | Réalisé par
Moisdon-Pouvreau Pascale
Moisdon-Pouvreau Pascale

Chercheur Service Patrimoine et Inventaire

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Laiterie et fromagerie industrielles de Soignon
Copyright
  • (c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Deux-Sèvres - Saint-Maixent-l'École 2e Canton
  • Commune Saint-Martin-de-Saint-Maixent
  • Lieu-dit Soignon
  • Cadastre 2004 OB3 42, 44
  • Dénominations
    laiterie industrielle, fromagerie industrielle
  • Appellations
    fromagerie de Soignon
  • Parties constituantes non étudiées
    atelier de fabrication, bureau, chambre froide, chaufferie, atelier de conditionnement

Cette laiterie coopérative, créée à la fin de l'année 1895, commence à fonctionner en juin 1896. Elle se situe dans un hameau choisi en raison de la proximité de la gare de Saint-Maixent à 2 km, ce qui permettra l'expédition du beurre produit à Paris, mais surtout en raison de la présence d'une source qui alimente encore l'usine actuellement. Les bâtiments d'origine abritent trois salles, une pour la chaufferie, une plus vaste pour l'écrémage et la fabrication, la dernière pour l'emballage. Une machine frigorifique est installée en 1909. Une caséinerie est annexée un peu plus tard à l'établissement. En 1932 (date portée) est bâtie une fromagerie spécialisée dans le lait de chèvre, agrandie et transformée en 1961. Un atelier de fabrication de poudre de lait Spray est aménagé en 1954. L'établissement se développe et prend la tête en 1962 du regroupement de huit coopératives sous le nom L'Union laitière des Deux-Sèvres, pour devenir en 1986 L'Union laitière régionale caprine. La fabrication de beurre cesse en 1985. Une unité d'emballage est édifiée en 1988. De nouveaux bâtiments sont édifiés concernant la réception du lait, l'égouttage des fromages et le conditionnement. Avec la fusion d'Eurial et de Poitouraine en 1994, Soignon entre dans la plus grosse coopérative laitière de la région pour laquelle elle est chargée de la fabrication de fromages de chèvre. En 2003, 90 millions de litres de lait y ont été transformés. En 1905, un beurrier, un chauffeur et un contrôleur travaillent sous le contrôle du comptable, et 21 laitiers collectent le lait. En 1988, 102 personnes travaillent dans l'établissement. En 2004, l'effectif est de 200.

  • Période(s)
    • Principale : 4e quart 19e siècle
    • Principale : 2e quart 20e siècle
    • Principale : 3e quart 20e siècle
    • Principale : 4e quart 20e siècle
  • Dates
    • 1895, daté par source
    • 1932, porte la date
    • 1954, daté par travaux historiques
    • 1961, daté par travaux historiques
    • 1988, daté par tradition orale

Les premiers bâtiments du site, beurrerie, chaufferie, caséinerie et fromagerie de 1932, sont en moellon de calcaire enduit et forment une composition en U autour d'une cour désormais en grande partie couverte. La beurrerie, aujourd'hui désaffectée, possède un rez-de-chaussée surélevé au-dessus d'un étage de soubassement et un toit en tuile creuse. La chaufferie, transformée plus tard en unité de fabrication de poudre de lait, est couverte d'un toit à lanterneau en tuile mécanique. Un toit semblable couvre l'ancienne caséinerie en rez-de-chaussée. La façade de la fromagerie, couverte en tuile mécanique, est masquée par le bâtiment d'égouttage des fromages édifié en 1992. Tous les bâtiments construits depuis les années 1960 sont en pan de métal et essentage métallique avec charpente métallique et toit en métal, à l'exception du bâtiment des bureaux en parpaing de béton et toit à croupes en tuile mécanique.

  • Murs
    • calcaire moellon enduit
    • métal pan de métal essentage
  • Toits
    tuile creuse, tuile mécanique, métal en couverture
  • Couvrements
    • charpente en bois apparente
    • charpente métallique apparente
  • Couvertures
    • toit à longs pans croupe
    • pignon couvert
    • lanterneau
  • Énergies
    • énergie thermique produite sur place
  • Techniques
    • sculpture
  • Représentations
    • cartouche
  • Statut de la propriété
    propriété privée
  • Protections
    édifice non protégé MH

Documents d'archives

  • AD Deux-Sèvres, 1 F 6, enquête sur la reprise et le développement de la vie économique en Poitou, Tours, 1918, T. II.

    p. 375
  • AD Deux-Sèvres, 12 M 10 / 1, 1914.

Bibliographie

  • LOEZ, Alexandre. Les Deux-Sèvres : Monographie économique : agriculture - commerce industrie. - Niort : Imprimerie Saint-Denis, 1926.

    p. 21, 77
  • PERCHEY, Daniel. La merveilleuse histoire des laiteries des Deux-Sèvres, s. d. [vers 1990}. Document manuscrit.

    p. 73-77
  • Pinard, Jacques. Les industries du Poitou et des Charentes : Étude de l'industrialisation d'un milieu rural et de ses villes. Poitiers : S. F. I. L., 1972.

    p. 169, 341, 381
  • ROSERAY, A. Etude sur les beurreries coopératives et l'industrie laitière dans le département des Deux-Sèvres, Niort : Th. Mercier, 1900.

    p. 143-145

Documents figurés

  • Photographie aérienne, vers 1970, collection particulière.

  • Photographies aériennes, vers 1975, collection particulière.

  • Vues intérieures de la fromagerie, vers 1975, collection particulière.

  • Photographies aériennes, vers 1995, collection particulière.

  • Vues intérieures de la réception du lait, 2000. collection particulière.

Date d'enquête 2004 ; Dernière mise à jour en 2004
(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel
Moisdon-Pouvreau Pascale
Moisdon-Pouvreau Pascale

Chercheur Service Patrimoine et Inventaire

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.